Ordre Equestre du Saint-Sépulcre de Jérusalem-Lieutenance de Belgique - Ridderorde van het Heilig Graf–Landscommanderij België
https://ordredusaintsepulcre.be/spip.php?page=imprimer_rubrique&id_rubrique=3

L’Ordre du Saint-Sépulcre



Que signifie pour l’Ordre être “Organisme central de l’Église” ?

 

14 mars 2021 par LdS

Avec l’approbation du nouveau Statut de l’Ordre Équestre du Saint-Sépulcre de Jérusalem, qui explicite le principe que notre Institution est un « Organisme central de l’Église », il convient de mieux expliquer cet aspect. Dans un article distinct, S. E. Mgr Tommaso Caputo, Assesseur de l’Ordre, qui a contribué à la rédaction des Statuts, en explique bien le sens.

Je voudrais ici simplement résumer les aspects relatifs à ce qu’est un Organisme central de l’Église.

Le premier élément fondamental qui crée un Organisme réside dans le consentement de l’Autorité qui établit l’Institution même, laquelle, pour cette raison, assume une « personnalité » juridique.

Le deuxième élément se trouve dans les objectifs fixés par l’Autorité constituante elle-même et assumés par elle. Ceci signifie que l’Organisme est reconnu d’utilité publique, et c’est pourquoi on en reconnaît la personnalité « publique ».

Le troisième élément réside dans le fait que l’Organisme est apte à accomplir des actes et des transactions pour atteindre les objectifs qui lui sont fixés.

C’est pourquoi l’Institution doit avoir un siège pour être identifiée, un Statut et un Règlement qui en déterminent la vie.

Si l’on traduit tout cela en termes adaptés à notre Institution, on peut dire que notre Ordre est un Organisme central de l’Église dans la mesure où il est établi par l’Autorité suprême de l’Église, le Pape, qui lui reconnaît la personnalité publique, avec l’intention de répondre de manière permanente et adaptée aux besoins de l’Église en Terre Sainte et en collaboration avec le Patriarcat latin de Jérusalem, pour le soutien de la vie pastorale, liturgique, éducative et sociale sur la Terre de Jésus ; par conséquent, pour atteindre ces objectifs, l’Ordre est apte à accomplir les actes matériels nécessaires à la réalisation desdits objectifs. Son siège central est à Rome, et il est doté des instruments juridiques qui en régissent la vie.

Le Siège apostolique a intrinsèquement associé à notre Institution particulière, comme condition spécifique, la formation chrétienne de ses membres, car l’Ordre prend son nom et son inspiration de ce sépulcre qui attesta la présence de Jésus mort et en vit la résurrection.

Il ne s’agit donc pas d’une entité quelconque, mais d’une Institution qui prend racine dans le mystère de la Rédemption qui est destinée au salut des peuples de tous temps et de tous lieux. L’Église souhaite donc que cette Terre ne soit pas simplement un lieu archéologique sacré, mais vivant grâce à la présence de communautés chrétiennes, résidentes et pèlerines, qui lui donnent réellement vie ; en cela, nous sommes honorés, non seulement de participer, mais également de contribuer à la mission du Christ que l’Église et le Saint-Père nous ont confiée. C’est là que se trouve la source de cette « noble Institution », dans le vêtement des Dames et des Chevaliers du Saint-Sépulcre de Jérusalem.

Fernando Cardinal Filoni

« Ici, au Vatican, vous êtes d’une certaine façon chez vous »

« Ici, au Vatican, vous êtes d’une certaine façon chez vous, dans la mesure où vous constituez une antique institution pontificale placée sous la protection du Saint-Siège »[1]. Ces mots pleins d’affection, que le pape François a adressés aux Membres de la Consulta de l’Ordre Équestre du Saint-Sépulcre de Jérusalem le 16 novembre 2018, mettent l’accent sur son identité et sa mission.

L’Ordre est, par sa nature même, un instrument pour les activités propres du Saint-Siège pour le maintien de l’Église latine en Terre Sainte. Cette particularité qu’a toujours eue notre « ancienne institution pontificale »[2] est désormais précisée dans les Statuts approuvés par le pape François le 11 mai 2020, avec la mention spécifique d’« Organisme central de l’Église »[3], mettant en évidence la contribution constitutive de l’Ordre au service du Saint-Siège dans le gouvernement de l’Église universelle.

En effet, depuis des temps immémoriaux, « l’Ordre participe directement à la sollicitude du Saint-Siège pour les lieux saints et prend à cœur les institutions catholiques qui œuvrent sur place, comme expressions du Corps du Christ présent dans la réalité la plus vivante : les familles, les enfants, les jeunes scolarisés, les pèlerins, les œuvres de charité et les lieux de culte. On comprend bien, alors, la raison pour laquelle le Saint-Père a souhaité expliciter formellement que l’Ordre est un Organisme Central de l’Église catholique, qu’il a une personnalité juridique publique dans l’Ordre canonique et que c’est une entité juridique du Vatican »[4]. Il faut donc souligner à juste titre le caractère ecclésial et pastoral de cette explicitation statutaire, en raison des finalités de l’Ordre.

Saint Jean-Paul II, dans la Constitution apostolique Pastor Bonus , rappelle que « l’activité de tous ceux qui travaillent au sein de la Curie romaine et dans les autres Organismes du Saint-Siège est un véritable service ecclésial, marqué par son caractère pastoral, dans la mesure où elle participe à la mission universelle du Pontife romain »[5].

D’ailleurs, saint Paul VI déjà avait affirmé : « En effet, comment le Souverain Pontife, déjà si occupé, pourrait-il mener à bien, seul, sans l’aide d’autres personnes […] les tâches liées à la sollicitude de toutes les Églises […] dans l’exercice du pouvoir suprême qui "selon l’institution du Christ même... lui revient dans l’Église universelle ?” »[6].

Dans ce contexte, on peut comprendre encore plus et mieux le caractère de la mission de l’Ordre Équestre du Saint-Sépulcre de Jérusalem dans l’Église et dans le monde. Pour éclairer ce point, on peut à nouveau citer le Discours du Saint-Père François aux Membres de la Consulta le 16 novembre 2018 : « Depuis le dernier conseil de 2013, l’Ordre a grandi par le nombre de ses membres, par son expansion géographique avec l’établissement de nouvelles présences dans les périphéries, dans l’assistance matérielle qu’il a offerte à l’Eglise en Terre Sainte et par le nombre des pèlerinages accomplis par vos membres. Je vous remercie pour votre soutien aux programmes d’utilité pastorale et culturelle […]

En ce qui concerne votre mission dans le monde, n’oubliez pas que vous n’êtes pas un organisme philanthropique engagé dans la promotion d’une meilleure situation matérielle et sociale des destinataires. Vous êtes appelés à placer au centre de vos œuvres, et comme leur but final, l’amour évangélique pour votre prochain, afin de témoigner partout de la bonté et de l’attention avec lesquelles Dieu aime tout le monde. (Quant à) l’admission d’évêques, de prêtres et de diacres dans votre Ordre […] ils ont pour devoir dans leur service pastoral d’assister tous ceux qui, parmi vous, ont un rôle de responsabilité, en fournissant des occasions de prière communautaire et liturgique à tous les niveaux, des opportunités de spiritualité et de catéchèse continues pour la formation permanente et pour la croissance de tous les membres de l’Ordre »[7].

La présence de l’Ordre Équestre du Saint-Sépulcre de Jérusalem sur tous les continents met en évidence sa dimension internationale et catholique. Grâce à l’apport spirituel, moral et caritatif de chaque Chevalier et chaque Dame, cette ancienne institution pontificale s’engage à répondre aux attentes de l’Église catholique envers la Terre Sainte, en adhésion totale avec le mandat que le pape François lui a dernièrement confirmé avec la récente approbation des Statuts[8].

+ Tommaso Caputo
Assesseur

[1] Pape François, extrait du Discours aux Membres de la Consulta de l’Ordre Équestre du Saint-Sépulcre de Jérusalem, 16 novembre 2018.
[2] Ibid.
[3] Art. 2§1 : L’Ordre est une personne juridique publique dans l’ordre canonique […], et entité juridique du Vatican […]. En raison de son activité, l’Ordre œuvre comme Organisme central de l’Église catholique […]. La catégorie des Organismes centraux de l’Église, fruit des Accords du Latran, désigne non seulement les Organismes qui composent le Saint-Siège au sens large, ou Curie romaine (can. 360-361 C.I.C.), mais également un ensemble d’autres Organismes qui concourent au niveau constitutionnel ou instrumental au service du Saint-Siège dans le gouvernement de l’Église universelle. Et l’Ordre Équestre du Saint-Sépulcre de Jérusalem, quant à lui, intervient de manière instrumentale dans le déroulement des activités qui sont propres au Saint-Siège, en concourant aux fonctions de gouvernement de l’Église universelle dans le maintien de l’Église latine en Terre Sainte. L’Ordre est (en ce sens qu’il l’a toujours été) Organisme central de l’Église. Ce n’est donc pas quelque chose de nouveau, mais l’explicitation d’un état préexistant.
[4] Cardinal Fernando Filoni, Préface des Statuts approuvés par le pape François le 11 mai 2020.
[5] Constitution apostolique Pastor Bonus, promulguée par saint Jean-Paul II le 28 juin 1988, n. 33.
[6] Introduction de la Constitution apostolique Regimini Ecclesiae Universae du 15 août 1967.
[7] Pape François, extrait du Discours aux Membres de la Consulta, 16 novembre 2018.
[8] Cf. Cardinal Fernando Filoni, Préface des Statuts approuvés par le pape François le 11 mai 2020.

Source : Ordre équestre du Saint-Sépulcre de Jérusalem – Grand Magistère



 


Déclaration relative à la protection de la vie privée / RGPD

 

25 mai 2018 2018 par Ordre Equestre du Saint-Sépulcre de Jérusalem - TD

La Lieutenance pour la Belgique de l’Ordre du Saint-Sépulcre de Jérusalem (ci-après « La Lieutenance ») respecte la législation sur la protection de la vie privée. Lisez ci-dessous ce que cela signifie concrètement pour le traitement de vos données actuelles et futures.

Comment la Lieutenance collecte-t-elle les données personnelles ?

La Lieutenance collecte uniquement les données personnelles :
• qui lui sont communiquées par vos soins ou par des tiers, dans le cadre d’un service demandé (par ex. un bordereau d’abonnement) ; ou
• qui lui sont communiquées par des tiers à qui vous avez donné un accord pour recevoir des informations sur les activités de la Lieutenance, ses services et les possibilités de les soutenir.

Quelles données personnelles la Lieutenance traite-t-elle ?

La Lieutenance collecte uniquement les données personnelles nécessaires à l’exécution d’un don ou d’un service que vous demandez (ou qui est demandé par des tiers) ou que nous vous proposons.

Quand et pourquoi la Lieutenance traite-t-elle des données personnelles ?

La Lieutenance ne traite ces données que dans certains cas :
• si vous lui en avez explicitement donné l’autorisation ; ou
• si leur traitement est nécessaire à un service que vous avez demandé de fournir ou que nous vous proposons (par ex. votre adresse pour l’envoi d’une publication ou votre numéro de compte bancaire pour le versement d’un don) ; ou
• si nous sommes légalement obligés de traiter les données (par ex. vos coordonnées utilisées pour une facture) ; ou
• si cela présente un intérêt public ou légitime (par ex. la publication sur notre site internet d’évènements dans l’agenda avec des adresses de contact).

Comment la Lieutenance traite-t-elle les données personnelles ?

• Les données des personnes mineures et les données personnelles sensibles (par ex. des informations en matière de santé ou un numéro de compte en banque) sont toujours traitées de manière confidentielle et ne sont jamais divulguées.
• Vos données ne sont utilisées qu’en fonction du service que vous demandez (pour autant qu’il soit satisfait aux conditions décrites au paragraphe ci-dessus) ou que nous vous proposons :
• Si vous vous abonnez par exemple à la newsletter du site web de la Lieutenance, nous utilisons vos données pour vous les envoyer dans sa version hebdomadaire ou spécifique à certaines communications sur les activités de la Lieutenance, ses services et les possibilités de les soutenir. Chaque newsletter vous donne la possibilité de vous désabonner.
• Nous ne communiquons JAMAIS vos coordonnées à des tiers à des fins commerciales.
• Nous ne communiquerons vos coordonnées qu’aux partenaires que vous aurez clairement identifiés et approuvés pour des communications, des promotions ou des appels à soutien.

Pendant combien de temps la Lieutenance conserve-t-elle les données personnelles ?

Si vous vous abonnez via ce site, si vous commandez une publication, si vous vous inscrivez à un événement ou si vous effectuez un don, nous conservons vos données le temps nécessaire à l’exécution correcte du service demandé.
La Lieutenance peut décider en outre de conserver certaines données cumulées à plus long terme, afin d’évaluer et d’adapter son propre fonctionnement (par ex. analyses statistiques des dons sur plusieurs années).

La Lieutenance conserve-t-elle mes données personnelles de manière sûre ?

Vos données sont traitées et conservées de manière sûre. C’est pourquoi nous utilisons différentes technologies et mesures de sécurité pour protéger correctement vos données contre tout accès, toute utilisation, perte ou divulgation non autorisés. Au besoin, ces technologies et ces mesures sont testées et adaptées à intervalles réguliers.

Que puis-je personnellement faire en ce qui concerne mes données personnelles ?

Vous pouvez à tout moment consulter les données personnelles que la Lieutenance pour la Belgique de l’Ordre du Saint-Sépulcre traite en ce qui vous concerne et éventuellement demander de corriger ou supprimer des données inexactes ou incomplètes.
Vous avez le droit d’être ‘oublié(e)’. Pour ces demandes, contactez-nous par email ou écrivez-nous à la Lieutenance pour la Belgique de l’Ordre du Saint-Sépulcre de Jérusalem, Parvis de la Basilique 1, B-1083 Bruxelles, en joignant à votre demande un document attestant de votre identité.
Si vous estimez que vos données sont traitées de manière incorrecte, vous pouvez porter plainte auprès de la Commission de la protection de la vie privée.

D’autres questions ou remarques ?

Nous nous tenons à votre disposition pour toute question ou précision par courrier adressé à la Lieutenance pour la Belgique de l’Ordre du Saint-Sépulcre de Jérusalem, Parvis de la Basilique 1, B-1083 Bruxelles, ou par email.

Le Webmaster



 


20 mars, messe pour nos défunts

 

30 mars 2021 par LdS

Le 20 mars à 10 heures, la Sainte Messe pour les membres décédés de notre Lieutenance a eu lieu. Elle est transmise sur YouTube. Les membres de la Lietenance y etaient par nos présidents de section, vu le nombre de participants limités à 15 personnes dans une église.

La Messe est une occasion de nous réunir, au moins virtuellement et ainsi de prier tous ensemble pour nos confrères et consœurs décédés en 2019, 2020 et déjà en 2021.
C’est aussi l’occasion de rendre grâce pour tout ce qu’ils ont fait de bien et particulièrement dans le cadre de l’Ordre.

La Messe est une occasion de nous réunir, au moins virtuellement et ainsi de prier tous ensemble pour nos confrères et consœurs décédés en 2019, 2020 et déjà en 2021.

C’est aussi l’occasion de rendre grâce pour tout ce qu’ils ont fait de bien et particulièrement dans le cadre de l’Ordre.

Voici le lien sur lequel il vous suffit de cliquer pour nous rejoindre :



 


Un nouveau lieutenant pour la Belgique !

 

14 juin 2020 2020 par Ordre Equestre du Saint-Sépulcre de Jérusalem - TD

BRUXELLES - Par son décret du 12 mars 2020, entrant en vigueur le 13 juin 2020, le Cardinal Filoni, grand maître de notre ordre a désigné le chevalier Damien de Laminne de Bex pour le représenter au sein de notre lieutenance de Belgique.

Né le 28 juin 1957 à Schaerbeek, Damien de Laminne est licencié en droit et commandant honoraire dans la réserve. Dès 1983, il a rejoint la société DKV Belgium où il a pratiquement réalisé toute sa carrière professionnelle en la concluant par la fonction de Secrétaire général.

En 1984, il a épousé la comtesse Gwennolée du Parc Locmaria. Ils ont quatre enfants : deux filles et deux garçons de 25 à 32 ans. Ils habitent à Bolinne-Harlue (diocèse de Namur).

Il est entré dans l’Ordre en juin 2018. Il a assumé la charge de secrétaire du Conseil depuis le 14 juin 2019.



 


En deux mots

 

20 novembre 2020 2020 par Ordre Equestre du Saint-Sépulcre de Jérusalem - TD

L’Ordre équestre du Saint-Sépulcre de Jérusalem est un Ordre de Chevalerie sous l’autorité du Pape et dirigé par le Cardinal Grand Maître, qui œuvre pour aider la communauté chrétienne de Terre sainte, aujourd’hui territoire de Jérusalem, d’Israël, de la Palestine, de Jordanie et de Chypre.

Sa devise est « Deus lo vult » (Dieu le veut).

L’ordre comporte actuellement environ 30.000 membres présents dans plus de trente-cinq pays.

Les membres prennent un double engagement :
-  Soutenir spirituellement et matériellement (écoles, cliniques, orphelinats, …) les chrétiens de Terre sainte
-  Approfondir ensemble leur foi

Visitez ce site pour toucher du doigt notre action !



 


Questions et réponses

 

20 novembre 2020 2020 par Ordre Equestre du Saint-Sépulcre de Jérusalem - TD

Voici quelques réponses aux questions qui nous sont régulièrement posées. N’hésitez pas à nous contacter pour d’autres questions ou pour un complément de réponse !

Qu’est-ce que l’Ordre Equestre du Saint-Sépulcre de Jérusalem ?

C’est un ordre de chevalerie placé sous l’autorité du Pape. Il aide la communauté chrétienne de Terre sainte.

Les membres prennent un double engagement :

  • soutenir matériellement et spirituellement les chrétiens de Terre sainte ;
  • mener leur vie chrétienne dans l’esprit de l’Evangile et approfondir leur foi ;

Le siège de l’ordre est dans l’Etat de la Cité du Vatican.

Le signe distinctif et la devise de l’Ordre sont :

  • la croix potencée cantonnée de quatre croisettes qui symbolise les 5 plaies du Christ ;
  • la devise "Deus lo vult" (Dieu le veut).

Quelle est l’origine de l’Ordre ?

Ordre de chevalerie, il trouve son origine lorsque, après la première croisade, des chevaliers étaient adoubés devant le tombeau du Christ, et qui furent dès lors appelés « chevaliers du Saint Sépulcre ». En 1099, après la prise de Jérusalem, Godefroid de Bouillon désigna des chanoines réguliers pour accueillir les pèlerins sur les Lieux Saints, et donna comme missions aux chevaliers du Saint Sépulcre d’assurer leur protection.
L’ordre a été entièrement réorganisé en 1847 par le Pape Pie IX lors du rétablissement du Patriarcat latin de Jérusalem avec pour mission de soutenir les chrétiens de Terre Sainte, et de financer les œuvres et institutions du Patriarcat.

Qui sont les membres de l’Ordre ?

Les membres de l’Ordre (environ 30.000) sont des catholiques répandus dans le monde entier. L’Ordre est en principe réservé aux laïcs, mais un certain nombre d’ecclésiastiques (prêtres, évêques ou cardinaux) peuvent en faire partie. Tous partagent un idéal commun de soutien aux chrétiens de Terre sainte.

Qu’est-ce qui anime les membres de l’Ordre ?

Les membres de l’Ordre sont animés par :

  • le désir de témoigner de leur foi. Ils trouvent au sein de l’Ordre les moyens d’approfondir leur spiritualité et de développer un esprit d’amitié et de convivialité dans la recherche d’un rapprochement avec Dieu.
  • le souci de soutenir la présence des chrétiens en Terre sainte. En effet, les conflits et tensions locales créent des conditions de vie difficile et incitent de nombreuses familles à émigrer. Les pèlerinages fréquents permettent de créer des liens avec eux et de se rendre compte de ce que l‘Ordre réalise en Terre sainte.

L’Ordre vise à donner à ces familles une meilleure qualité de vie, et contribue à œuvrer pour la paix.

Comment l’Ordre du Saint-Sépulcre est-il organisé ?

Le Pape confie la direction de l’Ordre à un Cardinal dénommé le Grand-Maître. Actuellement, il s’agit du Cardinal Fernando Filoni.

Il est assisté par le Grand-Prieur qui, de droit, est le Patriarche latin de Jérusalem. Actuellement, il n’y a pas de patriarche latin à Jérusalem. Le Pape François a nommé S. Exc. Mgr Pierbattista Pizzaballa, auparavant Custode franciscain de Terre sainte, Administrateur Apostolique du Patriarcat latin de Jérusalem sede vacante, jusqu’à la nomination d’un nouveau Patriarche. Il est actuellement pro-Grand-Prieur.

Pour l’aider dans sa tâche, le Grand-Maître désigne son conseil, composé de membres du monde entier. Ce conseil est dénommé le Grand-Magistère de l’Ordre. Le Grand-Magistère assiste le Grand-Maître en organisant et coordonnant ses activités à travers le monde et plus particulièrement en Terre sainte.

L’Ordre est organisé en lieutenances, nationales ou régionales.

Chaque lieutenance est dirigée par un « Lieutenant  ». Le lieutenant de Belgique est le chevalier Damien de Laminne de Bex désigné par le Grand-Maître, pour un mandat renouvelable de quatre ans. Le Lieutenant est responsable, dans le territoire de sa juridiction, de la réalisation des grands objectifs de l’Ordre.

Le Lieutenant est assisté d’un Grand-Prieur, membre ecclésiastique de l’Ordre nommé par le Grand-Maître et choisi parmi les évêques locaux. Il dirige les activités religieuses de la lieutenance. Il s’agit actuellement de S.E. Mgr Jean Kockerols. Le Lieutenant est assisté d’un Conseil.

L’Ordre existe-t-il dans d’autres pays ?

L’Ordre compte actuellement 62 Lieutenances ou délégations magistrales dans 37 pays.
Afrique du Sud, Allemagne, Angleterre et Pays de Galles, Argentine, Australie (5 Lieutenances), Autriche, Belgique, Brésil (3 Lieutenances et délégation), Canada (5 Lieutenances), Colombie, Ecosse, Espagne (2 Lieutenances), Etats Unis (9 Lieutenances), Finlande, France, Gibraltar (délégation), Guam (délégation), Hongrie, Irlande, Italie (7 Lieutenances), Lettonie, Luxembourg, Malte, Mexique, Monaco, Norvège (délégation), Pays Bas, Philippines, Pologne, Porto Rico, Portugal, Russie(délégation), Slovénie, Suède, Suisse, Taiwan, Vénézuela.

L’Ordre compte actuellement environ 30.000 membres.

Quels sont les objectifs de l’Ordre, ses actions ?

• En premier lieu, encourager ses membres à mener une vie chrétienne de qualité dans leur environnement immédiat.
• D’autre part, fidèle à ses origines, l’Ordre soutient les Chrétiens de Terre Sainte et les activités de l’Eglise en Terre sainte. Il prête en particulier son concours au Patriarcat Latin de Jérusalem, et vient en aide aux minorités chrétiennes de Palestine. En effet, la situation des chrétiens en Terre sainte est difficile car ils ne forment qu’une petite minorité, dominée par les importantes communautés d’autres confessions. Dans les pays voisins, les chrétiens sont seulement tolérés, ce qui isole encore davantage les communautés chrétiennes de Terre sainte.
• Enfin, L’Ordre du Saint-Sépulcre favorise par ses actions la possibilité pour différentes populations de vivre en harmonie, côte à côte, en Terre sainte.

Que fait l’Ordre ? A quoi sert-il ?

Le soutien de l’Ordre est à la fois spirituel et matériel

  • L’Ordre soutient d’abord spirituellement les chrétiens de Terre sainte. Ainsi, lors des cérémonies organisées par les membres de la Lieutenance, ou lors de conférences destinées à sensibiliser chacun aux problèmes de la Terre sainte.
  • L’Ordre soutient et aide, notamment par une aide matérielle, les initiatives et les institutions caritatives, culturelles et sociales de l’Eglise Catholique en Terre sainte, c’est-à-dire celles situées dans la juridiction du Patriarcat Latin de Jérusalem (diocèse recouvrant Israël, la Jordanie, la Cisjordanie, Gaza, Chypre). L’Ordre couvre 90 % du budget du Patriarcat latin.

Quelles sont les actions de l’Ordre ?

L’Ordre soutient 52 paroisses comprenant 80 prêtres, 206 établissements scolaires rassemblant 45 000 élèves, différents établissements médicaux et sociaux ainsi que des organisations caritatives catholiques, le Grand Séminaire de Beit Jala, l’université de Bethléem et l’université de Madaba.

Qui aidons-nous en Terre sainte ?

Parmi les 45.000 élèves que l’Ordre accueille dans ses différents instituts d’éducation, il y a 20 % de musulmans. La meilleure manière de construire l’avenir au Moyen Orient, est d’accoutumer les jeunes des diverses communautés à se côtoyer dans l’enseignement, pour que devenus adultes ils puissent œuvrer ensemble pour la paix.

Quels sont nos liens avec la Terre sainte ?

En plus des liens historiques qui nous lient aux Chrétiens de Terre sainte, les multiples pèlerinages, conférences et autres activités nous ont permis de tisser des liens d’amitié avec les communautés et les responsables locaux.

Qu’est-ce que la Terre sainte ?

La Terre Sainte est le nom donné par les chrétiens à la région où est né et a vécu Jésus-Christ. Si l’on prend le critère des sites mentionnés dans les Évangiles comme ayant été visités par Jésus-Christ, la Terre Sainte correspond géographiquement aujourd’hui à Israël et le territoire syrien annexé du Golan, aux territoires sous autorité Palestinienne (Cisjordanie et bande de Gaza), à la côte méridionale du Liban et à une partie de la Jordanie (Béthanie-au-delà-du-Jourdain) et à l’Egypte.

Toutefois, dans la cadre de notre Ordre, nous ne considérons comme "Terre Sainte" que les territoires dépendant de l’autorité du Patriarche de Jérusalem, à savoir la Jordanie, la Palestine, Israël et l’île de Chypre



 


Mentions légales

 

4 août 2020 2020

Voici les mentions légales et conditions de respect de la vie privée des visiteurs de notre site.

Editeur du site

Ordre Equestre du Saint-Sépulcre de Jérusalem - Lieutenance de Belgique
- Responsable éditorial : icone_mail Damien de Laminne
icone_adresse1 Parvis de la Basilique
B - 1083 Bruxelles
icone_tel Tél. : +32 375 80 43
icone_fax Fax : +32 428 79 99
icone_mail Ordre Equestre du Saint-Sépulcre de Jérusalem - Lieutenance de Belgique

Conception et développement

- Conception : Mathilde Henry : Agence web Bonnenouvelle.fr
- Bonnenouvelle.fr vous accompagne sur le web
Tél. : + 334 83 16 07 20
- Entreprise individuelle Siret 434 982 450 00034
- Gestionnaire de contenu Spip version 3, logiciel libre distribué sous licence publique générale (GNU ou GPL pour General Public License en anglais).

Hébergeur

- Nursit SARL
- RCS Roubaix-Tourcoing - SIREN 539438432 00012
2 allée du clos des Hydrangeas
59700 Marcq-En-Baroeul
- Les contacter
- Nursit est une société au capital de 10 000 €

Protection des données personnelles

Les informations vous concernant nous sont réservées et nous nous engageons à ne pas céder ces données à des tiers.

Vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et de suppression des données vous concernant . Pour l’exercer, veuillez envoyer un e-mail avec le lien de contact situé en bas de chaque page.



 


La Lieutenance de Belgique

 

20 novembre 2020 2020 par Ordre Equestre du Saint-Sépulcre de Jérusalem - TD

Voici quelques informations relatives à l’histoire et à l’organisation actuelle de la Lieutenance de Belgique dont la chapelle capitulaire est l’église du Sablon.

Historique

La Lieutenance de Belgique a été créée en 1926. Elle portait à l’époque le titre de Province de Belgique.

Le 11 avril 1930, le Cardinal Van Roey, Archevêque de Malines, Primat de Belgique, a désigné l’église de Notre-Dame des Victoires au Sablon à Bruxelles, comme "Chapelle Capitulaire" de la Lieutenance de Belgique.

Afin de gérer et de coordonner son action en Terre Sainte, la Lieutenance a créé une Association Sans But Lucratif, dénommée « Association belge des membres de l’Ordre Equestre du Saint Sépulcre de Jérusalem » et une Fondation dénommée « Fondation belge pour la Terre Sainte

Le Lieutenant et son Conseil

La responsabilité de la Lieutenance de Belgique, qui compte aujourd’hui 360 membres, est confiée par le Cardinal Grand Maître à un Lieutenant. Actuellement, il s’agit du chevalier Damien de Laminne de Bex. Le Lieutenant est chargé, dans le territoire de sa juridiction, de la réalisation des grands objectifs de l’Ordre. Il est assisté dans sa tâche par un Conseil actuellement composé de la manière suivante :

  • Lieutenant : Chevalier Damien de Laminne de Bex
  • Grand Prieur : S.E.. Mgr Jean Kockerols, évêque auxiliaire de l’Archevêque de Malines-Bruxelles
  • Chancelier : Monsieur Benoît Sibille
  • Secrétaire : NA
  • Trésorier : Baron Daniel de Moffarts
  • Cérémoniaire ecclésiastique : Abbé Edouard van Maele
  • Cérémoniaire laïc : Maître Thibault Denotte
  • Conseillers :
    • Baron Jacques van Rijckevorsel
    • Monsieur Philippe Petit
    • Monsieur Peter Nédée


 


Aidez-nous à les aider !

 

6 juillet 2015 2015 par Ordre Equestre du Saint-Sépulcre de Jérusalem - Lieutenance de Belgique

Diverses options s’ouvrent à vous pour aider directement les Chrétiens de Terre Sainte : des virements bancaires, des testaments, ... Voici un éventail de possibilités.

1. Les dons par virement bancaire

Tous les dons, si minimes soient-ils, sont acceptés avec gratitude et sont intégralement transmis en Terre Sainte. C’est notre Fondation belge pour la Terre Sainte qui est charge de recueillir les dons. Voici les coordonnées :

Fondation Belge pour la Terre Sainte
Compte bancaire IBAN BE31 6300 1228 9555 - Code Swift (BIC) BBRUBEBB
Mention : Don

Les dons d’un montant minimal de 40,00 EUR bénéficient de la déductibilité fiscale.

2. Les dons à l’occasion d’évènements familiaux

Si vous le souhaitez, à l’occasion de décès, de naissances, de mariages, d’anniversaires, de jubilés ou d’autres évènements privés ou professionnels, vous pouvez inviter vos relations à faire un don à la Fondation Belge pour la Terre Sainte. Merci de prendre contact avec notre Trésorier ou au Secrétariat qui vous indiquera la marche à suivre. C’est extrêmement simple. Bien entendu, nous vous transmettrons la liste des donateurs pour que, le cas échéant, comme nous, vous puissiez les en remercier.

Fondation Belge pour la Terre Sainte
Compte bancaire IBAN BE31 6300 1228 9555 - Code Swift (BIC) BBRUBEBB

3. Testaments

Vous pouvez léguer tout ou partie de votre succession à la Fondation Belge pour la Terre Sainte. Tout legs, même minime, sera accepté avec reconnaissance. Diverses formules sont possibles. Nous avons prévu une brochure explication disponible ici ou sur simple demande au secrétariat. Nous vous invitons à prendre également le conseil de votre notaire. A défaut, nous pouvons nous déplacer pour vous donner une explication ou une demande de renseignements complémentaires, sans frais pour vous ni engagement.



 


Conception et développement : bonnenouvelle.fr

https://ordredusaintsepulcre.be/spip.php?page=imprimer_rubrique&id_rubrique=3

Bonnenouvelle.fr

Saint(s) du jour

Lectures du jour

newsletter