Ordre Equestre du Saint-Sépulcre de Jérusalem-Lieutenance de Belgique - Ridderorde van het Heilig Graf–Landscommanderij België
https://ordredusaintsepulcre.be/Un-regard-sur-2020-depuis-la-Terre-Sainte
      Un regard sur 2020 depuis la Terre Sainte

Un regard sur 2020 depuis la Terre Sainte

L’actualité du Patriarcat latin de Jérusalem est marquée par la crise sanitaire liée à la pandémie, avec la nécessité de venir en aide à une communauté catholique durement éprouvée.


  • Télécharger l'article au format PDF Imprimer cet article
  • Ecrire à l'auteurLdS
  • 26 janvier 2021
  • réagir
  • 0 vote

Voici quelques extraits de la réflexion de Sami El-Yousef, Administrateur général du Patriarcat latin de Jérusalem, qui retrace les moments forts de ces mois compliqués et les initiatives majeures qui ont permis aux communautés chrétiennes de Terre Sainte d’être soutenues dans les difficultés et de continuer d’être des semeurs d’espérance sur leur terre.

Sur le plan humanitaire, les souffrances ont augmenté de manière exponentielle, et nous avons dû ajuster nos efforts pour agir auprès du plus grand nombre de personnes qui souffraient à cause de la pandémie. Les principaux programmes d’aide se sont poursuivis sans interruption et se sont accrus avec les médicaments, les urgences médicales, le soutien scolaire, l’aide sociale, l’aide aux réfugiés et aux migrants, la création d’emplois à Gaza, et l’aide aux communautés marginalisées de Jérusalem Est. De plus, et grâce à une générosité sans précédent à la suite des deux appels lancés au mois de mai, nous avons pu aider des milliers de familles pour les besoins essentiels et les frais de scolarité.

Quant au volet pédagogique du Patriarcat latin de Jérusalem, le processus d’enseignement et d’apprentissage concernant environ 20 000 jeunes de 44 écoles de Jordanie, de Palestine et d’Israël, s’est poursuivi grâce au dévouement de 1 795 professionnels de l’enseignement qui ont travaillé très dur pour mettre en oeuvre les cours à distance, presque du jour au lendemain et sans beaucoup de préparation, puis revenir à un enseignement en classe adapté, pour basculer à nouveau à une solution d’enseignement mixte.

Les activités pastorales ont continué à différents niveaux en fonction des règlementations gouvernementales qui paraissaient plus strictes en Israël que chez ses voisins de Palestine et de Jordanie où une semi-normalité continuait. Les activités impliquant de grands nombres de personnes ont toutes été limitées, que ce soient les camps d’été, les grandes célébrations pour les fêtes importantes, les mariages, ou encore les funérailles. Pourtant, le contact a été maintenu entre les prêtres et les fidèles, et de nombreuses activités virtuelles ont été organisées, y compris la diffusion des messes.

La fin de l’année approchant, nous avons accueilli avec joie la décision du Saint-Père de nommer Mgr Pizzaballa dixième Patriarche latin de Jérusalem depuis la restauration du Patriarcat latin en 1847. Cette nomination nous assure que le dur labeur des quatre dernières années va se poursuivre sans interruption ni retard, pour asseoir le futur du Patriarcat latin de Jérusalem sur des bases solides d’un point de vue financier et administratif et lui permettre ainsi de relever les nombreux défis restants.

Pour terminer, permettez-moi d’exprimer notre gratitude et notre reconnaissance à nos généreux donateurs du monde entier, et particulièrement à tous ceux qui nous ont aidés de manière si extraordinaire suite aux deux appels ; merci pour votre généreux soutien, moral et financier, sans lequel notre travail n’aurait pas été possible.

Source : Ordre équestre du Saint-Sépulcre de JérusalemGrand Magistère

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Bonnenouvelle.fr

Saint(s) du jour

Lectures du jour

newsletter