Ordre Equestre du Saint-Sépulcre de Jérusalem-Lieutenance de Belgique - Ridderorde van het Heilig Graf–Landscommanderij België
https://ordredusaintsepulcre.be/Recueillir-un-enseignement-Note-d-un-choix-PVGM9
      Recueillir un enseignement – Note d’un choix PVGM9

Recueillir un enseignement – Note d’un choix PVGM9


  • Télécharger l'article au format PDF Imprimer cet article
  • Ordre Equestre du Saint-Sépulcre de Jérusalem - TD
  • 17 mai 2020
  • réagir
  • 0 vote

Il n’y a, dans les faits, aucune région du monde qui n’ait été frappée, à différents degrés, par le COVID-19. Des milliers de morts, des millions de personnes malades, des milliards de dommages économiques et financiers. Une pestilence qui nous frappe tous et qui a placé tout le monde – individus et organismes – sous un unique dénominateur : la peur.

La protection de la santé a été la première préoccupation, l’interruption du quotidien le premier effet, la crise du travail sa grave conséquence, la remise en question de nos façons de voir et de nos sécurités, la perspective nécessaire.

La Terre Sainte qui trouve dans les pèlerinages religieux et dans le tourisme la sève pour l’économie de milliers de familles, a elle aussi été gravement frappée.

L’Ordre du Saint-Sépulcre, qui a comme objectif institutionnel le soutien à l’Eglise Mère de Jérusalem, aux écoles que celle-ci gère et aux initiatives caritatives et sociales, a pris à coeur les nouvelles nécessités en instituant un fonds pour le recueil de subventions extraordinaires.

Au-delà de cette initiative importante, il y a une réflexion que les Membres de l’Ordre, et pas seulement ces derniers, sont appelés à faire et qui rentre dans la plus vaste réflexion à laquelle le Pape et de nombreuses institutions internationales appellent : Quel est l’enseignement à recueillir de cette nouvelle situation, imprévue/imprévisible ?

Nous avons tous une responsabilité. Et alors que la finance internationale doit décider où elle veut être : aux côtés des personnes ou du pouvoir et de sa propre forteresse, nous choisissons de mettre à la première place, en nous ré-orientant si cela est nécessaire, les personnes : leur travail, leur santé, leur famille, la qualité de la vie, également en ce qui concerne l’avenir.

Prendre soin des personnes fait partie du don de la foi chrétienne, mais également du devoir à accomplir.

Fernando Cardinal Filoni

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Bonnenouvelle.fr

Saint(s) du jour

Lectures du jour

newsletter