Ordre Equestre du Saint-Sépulcre de Jérusalem-Lieutenance de Belgique - Ridderorde van het Heilig Graf–Landscommanderij België
https://ordredusaintsepulcre.be/L-huile-d-olive-de-Beit-Jala-est-la-plus-chere-de-Terre-Sainte
      L’huile d’olive de Beit Jala est la plus chère de Terre Sainte

L’huile d’olive de Beit Jala est la plus chère de Terre Sainte

BETHLEEM - Le prix de l’huile d’olive en Terre Sainte varie d’une région à l’autre, en fonction du type de sol, du climat, de la variété des olives, de l’acidité de l’huile et d’autres facteurs. Celui de l’huile d’olive de Beit Jala est environ trois fois supérieure au prix moyen pratiqué dans d’autres régions de la Terre Sainte.


L’huile d’olive de Beit Jala est la plus chère de Terre Sainte. Un jerrican coûte environ 1200 shekels, alors que le prix moyen dans le reste de la région est d’environ 500 shekels. Elle est devenue une exclusivité, destinée aux consommateurs fortunés.

BASHIR AL-SOUS
Président de l’Association des Pressoirs à huile de Beit Jala
« Tout le monde ne peut pas acheter l’huile d’olive Beit Jala, seule une minorité d’habitants de la région qui en a les moyens peut le faire tandis que les autres achètent de l’huile ordinaire. »

Mais qu’est-ce qui rend l’huile d’olive de Beit Jala unique ?

BASHIR AL-SOUS
Président de l’Association des Pressoirs à huile de Beit Jala
« Ce qui distingue l’huile d’olive de Beit Jala de l’huile d’olive produite dans le Nord, c’est le type de sol, la quantité de pluie et le territoire montagnard ; même l’huile de Beit Jala varie d’une région à l’autre, parce que la montagne est différente de la plaine. Dans le nord, les pluies sont plus abondantes, de sorte que les propriétés nutritionnelles et curatives sont plus faibles, tandis que la quantité de pluie à Beit Jala est moindre, ce qui rend l’huile plus dense. »

Au-delà du sol et du climat, l’un des traits distinctifs de cette huile est l’âge des oliviers, qui influe sur la qualité du produit. Ces oliviers sont appelés "Roumi", une espèce d’arbres séculaires qui remonte à une époque très lointaine. Ils ont été cultivés en Terre Sainte à la période byzantine et ont été hérités par nos ancêtres. Le président de l’association Beit Jala Olive Press souligne que la consommation d’huile de Beit Jala ne se limite pas à la population locale.

BASHIR AL-SOUS
Président de l’Association des Pressoirs à huile de Beit Jala
« Notre peuple de la diaspora aime cette huile d’olive. Beaucoup d’ici l’envoient à leurs parents à l’étranger, et plusieurs personnes viennent également d’Europe pour l’acheter. »
.
La Terre Sainte a été bénie par de nombreux arbres produisant des olives au goût délicieux. L’huile de Beit Jala est unique par sa saveur intense, même si, à la fin, le goût est subjectif.

BASHIR AL-SOUS
Président de l’Association des Pressoirs à huile de Beit Jala
« Toute l’huile d’olive produite en Palestine est bonne ! ».

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Votre réaction

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.



Découvrez la Terre sainte

Agenda
novembre 2019 :

Rien pour ce mois

octobre 2019 | décembre 2019

newsletter