Ordre Equestre du Saint-Sépulcre de Jérusalem-Lieutenance de Belgique - Ridderorde van het Heilig Graf–Landscommanderij België
https://ordredusaintsepulcre.be/L-etude-preliminaire-pour-la-deuxieme-phase-des-travaux-au-Saint-Sepulcre-a
      L’étude préliminaire pour la deuxième phase des travaux au Saint-Sépulcre a (...)

L’étude préliminaire pour la deuxième phase des travaux au Saint-Sépulcre a débuté

JERUSALEM - Le processus qui mènera à de nouveaux travaux de restauration dans la basilique du Saint-Sépulcre est en cours.


Après les travaux sur l’édicule, achevés en 2016, l’attention se porte maintenant sur ses fondations et sur le sol qui l’entoure. Une intervention délicate, qui nécessite une phase d’étude préalable minutieuse de l’état actuel du lieu, avant de procéder à la rédaction d’un projet exécutif : les deux seront confiés à la Fondation pour la conservation et la restauration du patrimoine culturel "La Venaria Reale "de Turin en collaboration avec le département des sciences de l’antiquité de l’Université" La Sapienza "de Rome.
Ces derniers jours, un accord-cadre a été signé entre les deux institutions universitaires italiennes et la Custodie de Terre Sainte.

STEFANO TRUCCO
Président de la Fondation du Centre pour la restauration et la conservation « La Venaria Reale » - Torino
« Il y aura beaucoup de choses, de la restauration des pierres aux éventuelles recherches archéologiques, en passant par le comble d’éventuelles lacunes. »

Prof. GIORGIO PIRAS
Directeur du département des antiquités - Sapienza, Université de Rome
« Nous sommes particulièrement heureux de pouvoir donner à nos étudiants, universitaires et jeunes chercheurs, la possibilité de travailler dans un lieu aussi important. »

Ce sera un travail qui impliquera des érudits de différents profils, qui devront dialoguer en permanence avec les trois communautés chrétiennes gardiennes du Saint-Sépulcre et responsables du Status Quo à l’intérieur.

F. FRANCESCO PATTON, ofm
Custode de Terre Sainte
« Nous serons ceux qui essaierons d’aider l’ensemble de l’appareil scientifique à prendre en compte les besoins des Eglises et des pèlerins. En outre, nous pouvons dire qu’en tant que Custodie, nous mettrons aussi à disposition ce que la Custodie a déjà fait comme études. Nous devons cependant garantir l’ouverture et l’accessibilité du Sépulcre aux pèlerins. »

C’est pourquoi la plus grande partie de l’étude sur le terrain devra se dérouler la nuit. L’objectif sera de comprendre comment organiser au mieux la restauration d’une œuvre très délicate, riche de 2000 ans d’histoire, au sein de laquelle les interventions ont été nombreuses et stratifiées au fil des siècles. Après l’étude, on passera à la rédaction d’un projet exécutif sur lequel les travaux futurs pourront être basés.

STEFANO TRUCCO
« Il ne fait aucun doute que c’est quelque chose d’unique dans le monde. Nous avançons pas à pas jusqu’à la présentation du projet final - qui sera sous-traité - dans un an. »

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Votre réaction

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.



Découvrez la Terre sainte

Agenda
novembre 2019 :

Rien pour ce mois

octobre 2019 | décembre 2019

newsletter