Ordre Equestre du Saint-Sépulcre de Jérusalem-Lieutenance de Belgique - Ridderorde van het Heilig Graf–Landscommanderij België
https://ordredusaintsepulcre.be/Coronavirus-Dernieres-nouvelles-de-Bethleem
      Coronavirus : Dernières nouvelles de Bethléem

Coronavirus : Dernières nouvelles de Bethléem

BETHLEEM - L’isolement de Bethléem imposé par les autorités palestiniennes se poursuit depuis le vendredi 6 mars, après la découverte de nouveaux cas de Coronavirus. La ville vit un moment dramatique, tandis que ses rues désertes sont le théâtre d’un scénario de désolation jamais vu depuis la deuxième Intifada. Les gens, avec foi et inquiétude, attendent que la situation s’améliore.


Le monde entier a les yeux tournés vers l’Italie, dont l’exécutif a ordonné ces jours-ci une série de mesures visant à limiter autant que possible la contagion du coronavirus. Mais des mesures similaires ont été prises en même temps à Bethléem, pour faire face à l’urgence provoquée par la découverte d’un foyer de contagion dans la région de la Ville sainte.

Tout a commencé le jeudi 5 mars, lorsque les premiers cas d’infection par Covid-19 ont été détectés à l’Angel Hotel de Beit Jala. Immédiatement, le ministère palestinien de la santé a décrété la fermeture des écoles, des églises et des mosquées. Dans la soirée, le président Mahmoud Abbas a décrété l’état d’urgence.

Depuis lors, la ville où le Christ est né s’est en quelque sorte "arrêtée". Les hôtels, les restaurants, les boutiques de souvenirs et tous les magasins non liés à la fourniture de produits de première nécessité ont été fermés.

Ce qui a aggravé la situation d’isolement, c’est la fermeture de tous les points de contrôle depuis Bethléem et vers celle-ci par Israël dans la nuit de jeudi à vendredi, l’Etat hébreux craignant que le Virus contamine Jérusalem.

Le Patriarcat latin souffre également beaucoup des conséquences de cette situation. Environ dix-huit employés ne peuvent plus se rendre aux bureaux du siège du Patriarcat à Jérusalem pour y travailler : certains en raison de leur lieu de résidence, d’autres à cause d’une quarantaine volontaire et d’autres encore pour des raisons familiales.

Cette situation n’est pas sans inconvénients pour le clergé patriarcal : l’Administrateur Apostolique du Patriarcat latin, Mgr Pierbattista Pizzaballa, s’entretenant avec Vatican News, a qualifié de "schizophrénique" la situation dans son diocèse en cette période de Carême. Alors que dans les paroisses de Jordanie, les services religieux réguliers de carême ont commencé à avoir lieu, la Palestine, au contraire, est complètement paralysée.

La Palestine est donc à genoux, et ses souffrances n’échappent pas à l’attention de son évêque qui, lorsqu’on l’interroge, déclare : "Ce n’est pas un nouveau Carême (pour la Palestine, ndlr), mais un long Carême qui dure depuis des années".

Lundi, l’Autorité palestinienne a annoncé que cinq nouveaux cas de coronavirus ont été découverts à Bethléem et un dans le village d’Irtah, près de Tulkarm, dans le nord de la Cisjordanie. Il s’agit de la première infection en dehors du gouvernorat de Bethléem.

Mardi, Israël a organisé l’entrée de 20 tonnes de désinfectant en Cisjordanie, une livraison qui a été coordonnée par l’unité militaire du ministère israélien de la défense COGAT (Coordination des activités gouvernementales dans les territoires). Elle comprenait des matériaux tels que le peroxyde d’hydrogène et le chlore, qui sont généralement utilisés pour nettoyer les zones en tout genre. Dès hier, des véhicules étaient en service dans les rues de Bethléem, occupés à désinfecter les voies de circulation les plus fréquentées (voir vidéo).

Malgré la grande discipline de la communauté locale dans le respect des mesures rapidement adoptées par l’Autorité palestinienne, l’humeur de la population reste très tendue. La prière se fait dans l’intimité du foyer, et en invoquant la Vierge Marie, comme le démontre le défilé folklorique de l’icône mariale dans les rues de la ville dans une camionnette, en signe de bénédiction. (voir la vidéo)

Mercredi, le président de l’Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, a fait part aux gouverneurs de plusieurs villes de Cisjordanie de sa confiance dans la capacité des Palestiniens à vaincre le coronavirus : "Nous vaincrons le virus comme nous avons vaincu des défis difficiles par le passé.

L’Autorité palestinienne a ensuite déclaré que ses efforts pour empêcher la propagation de la contagion sont couronnés de succès, puisque seul un nouveau cas a été détecté ces dernières heures, ce qui porte le nombre de personnes infectées à 31.

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Votre réaction

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.



Actualités

Agenda
avril 2020 :

Rien pour ce mois

mars 2020 | mai 2020

newsletter