Ordre Equestre du Saint-Sépulcre de Jérusalem-Lieutenance de Belgique - Ridderorde van het Heilig Graf–Landscommanderij België
https://ordredusaintsepulcre.be/Catholiques-d-expression-hebraique-et-personnes-migrantes-l-action-pastorale-du
      Catholiques d’expression hébraïque et personnes migrantes : l’action pastorale (...)

Catholiques d’expression hébraïque et personnes migrantes : l’action pastorale du Patriarcat latin

TEL AVIV - Le Vicariat Saint- Jacques et le Vicariat pour les Migrants et Demandeurs d’Asile sont placés sous la responsabilité du P. Rafic Nahra, Vicaire Patriarcal depuis octobre 2017. Il présente l’histoire et la mission de chacun de ces deux Vicariats.


Soixante-quatre ans et quelque sont passés depuis la fondation de l’Oeuvre Saint-Jacques qui, au cours des années, s’est développée pour devenir le Vicariat Saint Jacques pour les Catholiques d’expression hébraïque en Israël. La première étape vers l’établissement du Vicariat fut la nomination de Mgr Jean-Baptiste Gourion, en 1990, Vicaire Patriarcal chargé des catholiques d’expression hébraïque (pour être ensuite ordonné évêque en 2003). Suite au décès de Mgr Gourion en 2005, la charge de Vicaire Patriarcal pour les catholiques hébréophones fut assumée par le P. Pierbattista Pizzaballa (à l’époque Custode de Terre Sainte) de 2005 à 2009, suivi par le P. David Neuhaus de 2009 à 2017, et c’est en 2013, à l’époque du P. David, que le Vicariat Saint-Jacques reçut du Saint Siège ses statuts officiels qui soulignent son identité et sa mission particulières. Depuis 2017, j’assume la charge de Vicaire.

Notre Vicariat, qui inclut les catholiques hébréophones aussi bien que russophones, est partie intégrante du Patriarcat Latin, et il est actif essentiellement au sein des grandes agglomérations. Des communautés paroissiales hébréophones existent à Jérusalem, Jaffa, Beersheva, Haïfa et Tibériade, sachant que les fidèles des villes et villages avoisinants se déplacent pour rejoindre ces communautés.

Quant aux communautés russophones, les deux principales se rassemblent régulièrement, toutes les semaines, à Latroun et à Haïfa pour la prière, et s’y ajoutent d’autres petites communautés qui se réunissent sporadiquement. Onze prêtres servent nos communautés, dont deux sont actuellement à la retraite. Les familles de notre Vicariat sont majoritairement de classe moyenne.

Un de leurs défis majeurs est la transmission de la foi : Nos enfants vont, pour la plupart, à l’école publique israélienne (car il n’existe pas d’écoles chrétiennes hébréophones) et, en tant que minorité vivant dans un monde très laïcisé, ils risquent de perdre leur identité chrétienne. En raison de cela, notre Vicariat investit beaucoup dans la pastorale des jeunes.

Le Vicariat Saint Jacques, de par son milieu de vie, est particulièrement sensible aux relations avec le monde Juif qui sont d’abord des relations de proximité. Quelques-uns de nos prêtres et fidèles sont engagés également dans le dialogue interreligieux qui, à de nombreuses occasions, inclut Juifs et Musulmans.

Le travail pastoral de notre Vicariat auprès des Migrants commença en 2010 lorsque le P. David Neuhaus, avec quelques collaborateurs, commença à enseigner le Catéchisme en Hébreu aux enfants philippins du sud de Tel Aviv qui fréquentent l’école israélienne et dont la première langue est l’hébreu. Par ailleurs, en 2014, nous commençâmes à ouvrir des garderies pour enfants de Migrants et de Demandeurs d’asile, âgés de 3 mois à 3 ans, sachant que leurs parents sont obligés de travailler toute la journée pour gagner leur existence et celle de leurs enfants.

Nous développons également une pastorale des jeunes, pour les accompagner, les éduquer, et leur permettre de s’intégrer dans l’Eglise locale et dans la société israélienne. Le développement des activités auprès des Migrants et de leurs enfants a conduit à la création, au sein du Patriarcat Latin, du Vicariat pour les Migrants et Demandeurs d’Asile à la Pentecôte 2018.

Qu’il me soit permis de remercier de tout coeur l’Ordre du Saint Sépulcre qui, depuis quelques années, aide le Vicariat Saint Jacques à se développer et le soutient moralement et matériellement dans sa mission. Que les Chevaliers et Dames soient remerciés également de leur attention et de leur zèle constant à soutenir l’action pastorale du Patriarcat en faveur des Migrants et de leurs enfants pour leur permettre de mener une vie digne, alors que les conditions de leur existence sont précaires et exposées sous divers angles.

Père Rafic Nahra
Vicaire patriarcal - site du vicariat ICI

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Votre réaction

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.



Découvrez la Terre sainte

Agenda
newsletter