Ordre Equestre du Saint-Sépulcre de Jérusalem-Lieutenance de Belgique - Ridderorde van het Heilig Graf–Landscommanderij België
https://ordredusaintsepulcre.be/Caritas-Jerusalem-porte-de-la-misericorde-pour-les-personnes-agees
        Caritas Jérusalem : porte de la miséricorde pour les personnes (...)

Caritas Jérusalem : porte de la miséricorde pour les personnes âgées

Ramallah - Ce sont des moments difficiles pour quiconque en a besoin. C’est certainement le cas des vielles personnes dans les territoires palestiniens. En raison de la perte de revenus des touristes et des pèlerins, les travailleurs humanitaires locaux sont à court d’argent. C’est pourquoi des appels à l’aide sont lancés dans toutes les directions afin de ne pas laisser les populations défavorisées à elles-mêmes. Caritas Jérusalem a déjà entendu et bien compris ce cri d’alarme.


  • Télécharger l'article au format PDF Imprimer cet article
  • Ecrire à l'auteurLdS
  • 23 août 2020
  • réagir
  • 0 vote
VERA SHAHEEN

Ramallah

« Pour les personnes comme moi, qui ne perçoivent pas de revenu, ces repas nous aident beaucoup. Je n’ai pas assez de revenus et je vis dans des circonstances très difficiles. »

Jésus disait : “Parce que j’avais faim et vous m’avez donné à manger, j’avais soif et vous m’avez donné à boire, j’étais un étranger et vous m’avez accueilli.” (Mt. 25, 35) Aujourd’hui, malgré les difficultés économiques qui affligent le monde entier, Caritas Jérusalem continue à incarner les plus hautes significations de l’amour et du don sous toutes ses formes, en prêtant attention aux derniers, les plus marginalisés par la société.

Sr BRIDGET TIGHE

Directrice exécutive Caritas Jérusalem

« Ces dernières années, nous avons institué ce centre pour les personnes âgées à Ramallah. En outre, nous travaillons à Gaza, offrant l’assistance sanitaire, des services sociaux et de nombreux autres services aux pauvres et aux exclus, sans discrimination, qu’ils soient musulmans ou chrétiens. Nous servons les pauvres. Malheureusement, depuis que le coronavirus est apparu, les personnes âgées n’ont plus pu fréquenter notre centre. Ce sont des personnes merveilleuses ; nous avons pensé à la manière dont nous pourrions les aider. Aujourd’hui, comme vous le voyez, nous préparons de la nourriture que nous leur livrerons. »

VERA SHAHEEN

Ramallah

« J’espère que la Caritas continue son travail d’aide aux personnes dans le besoin. J’espère que Dieu leur donne ce qu’ils nous offrent, aux plus pauvres et aux plus démunis. »

Le centre pour personnes âgées "Baytuna" de Ramallah a été créé en 1990. Il aide quelques 85 personnes âgées, hommes et femmes. Caritas Jérusalem s’engage à leur fournir soutien, aide, affection et soins sous toutes ses formes, parce qu’il croit que la sécurité sociale, la dignité et le soutien aux exclus, en particulier aux personnes âgées, est un objectif qui doit être atteint au sein de la société.

GRACE NASSIF

PRO Assistante sociale – Centre pour personnes âgées Baytuna

« Travailler pour un projet comme celui-ci est une grande bénédiction de Dieu. Servir les personnes âgées n’est pas un travail facile. Lorsque je travaille avec eux, je sens que j’ai affaire à ma mère ou à mon père. Le problème des personnes âgées est qu’elles sont privées d’amour et d’affection. Elles en ont désespérément besoin. »

VERA SHAHEEN

Ramallah

« Grace est ma fille. Je l’aime énormément. J’adore aussi "Umm Tawfik" et tous les employés de la Caritas. Ils nous aident beaucoup dans notre vie quotidienne. Que Dieu les aide. »

C’est une maison accueillante que la Caritas Jérusalem met à disposition des personnes âges qui ont passé leur vie à faire des sacrifices. La Caritas a contribué et continue à les soutenir, pour qu’ils ne s’ennuient pas et qu’ils ne se sentent pas seuls, en les aidant dans leur intégration dans différents aspects de leur vie. Mais les véritables anges du centre sont les employés et les bénévoles qui travaillent pour servir ceux qui sont exclus de la société. Leur joie naît d’un service qui ne se limite pas à l’aide aux personnes âgées, mais qui essuie les larmes de la solitude dans leurs yeux.

MIRAL KHOURY

Bénévole de Ramallah

« La chose la plus belle que j’aime dans mon travail ? Quand on leur donne de l’aide ou des repas, ils nous rendent la pareille en priant pour nous. Ils prient toujours Dieu pour qu’il nous protège de tout mal et nous soutienne dans notre vie. C’est la chose la plus belle qu’une personne âgée puisse faire pour moi. »

Source : Christian Media Center – juillet 30, 2020

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Votre réaction

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.



Nouvelles de Terre sainte

Bonnenouvelle.fr

Saint(s) du jour

Lectures du jour

newsletter