Ordre Equestre du Saint-Sépulcre de Jérusalem-Lieutenance de Belgique - Ridderorde van het Heilig Graf–Landscommanderij België
https://ordredusaintsepulcre.be/Bilan-de-la-visite-en-Jordanie-de-la-Commission-Terre-Sainte-de-l-OESSH
      Bilan de la visite en Jordanie de la Commission "Terre Sainte" de (...)

Bilan de la visite en Jordanie de la Commission "Terre Sainte" de l’OESSH

JERUSALEM - Sami El-Youssef, administrateur général du Patriarcat latin de Jérusalem, partage ses réflexions après la semaine passée en Jordanie avec la Commission Terre Sainte de l’Ordre Equestre du Saint-Sépulcre de Jérusalem qui a choisi de consacrer sa visite de rentrée au vicariat de Jordanie. Cinq jours pour faire le point sur la situation de l’Eglise en Jordanie et sur les projets soutenus par l’Ordre.


Réflexions de Terre Sainte

Voyage en Jordanie 8-14 septembre 2019

Contrairement aux habitudes, la Commission de Terre Sainte de l’Ordre Équestre du Saint-Sépulcre de Jérusalem a décidé cette fois-ci de consacrer entièrement sa visite à la Jordanie afin de mieux comprendre cette réalité. Pendant cinq jours elle a enchainé les visites dans diverses paroisses, écoles et centres, et rencontrer un grand nombre d’acteurs de la vie ecclésiale. Ce séjour a coïncidé avec le début d’une grève ouverte de tous les enseignants et membres du personnel des écoles publiques, le plus grand syndicat de Jordanie. Cela n’a pas affecté nos écoles, mais sa résolution finale nous affectera car nos salaires sont déjà inférieurs à ceux du système scolaire public en Jordanie. Ce qui était également très évident, c’est la détérioration de la situation économique en Jordanie qui depuis ces dernières années ne permet la formation que de deux classes dans la société : les pauvres et la classe supérieure. La disparité est plus évidente que jamais, car l’augmentation des prix fait des ravages pour tous, en particulier pour les pauvres, et beaucoup s’inquiètent pour la stabilité de la Jordanie, qui doit aussi gérer les millions de réfugiés accueillis. Cela dit, notre visite a été instructive et nous pouvons être très fiers de l’excellent travail qui se fait. Voici quelques faits remarquables :

Écoles du Patriarcat Latin

Nos écoles LPJ sont des écoles paroissiales et constituent le plus grand réseau d’écoles chrétiennes en Jordanie. On peut y compter 23 écoles, 18 maternelles, situées pour la plupart en zone rurale, qui accueillent environ 10 000 élèves. Certaines sont relativement récentes, comme celle de Jubeiha construite en 1991, tandis que d’autres ont plus de 150 ans, comme l’école de Salt fondée en 1866 et qui continue à fournir une éducation de qualité et à jouer un rôle majeur dans la vie de la paroisse. L’un se nourrit de l’autre, et il est difficile de séparer l’établissement scolaire de la vie paroissiale. Les élèves de l’école dirigent les troupes scoutes locales, sont membres de la chorale de l’église, ou sont servants d’autel, et bénéficient d’activités pastorales telles que des camps d’été, des programmes d’Ecole du Dimanche et des diverses retraites.

Trois réunions ont eu lieu avec les directeurs regroupés en trois groupes, un pour les écoles du nord, un pour les écoles du sud et un pour les écoles d’Amman et du centre. Bien que les besoins soient grands, notamment en matière d’investissements matériels (tables d’école, tableaux interactifs, bibliothèques, laboratoires scientifiques et informatiques) et de formations professionnelles, l’appartenance et le dévouement de ces directeurs sont contagieux. Ils aiment ce qu’ils font, ce qui pour beaucoup d’entre eux est une vocation et une mission plutôt qu’un travail. Les visites dans diverses écoles, dont la nouvelle école maternelle de Hashimi, ont été de bons moments, comme en témoignent le sourire et le bonheur sur les visages des élèves, qui reçoivent une éducation de qualité avec une valeur chrétienne.

Activités pastorales

La visite du chantier de construction de l’église de Jubeiha a été très impressionnante car la forme et la taille de l’église commencent à bien apparaître. Nous avons reçu l’assurance que le projet est en bonne voie et que l’on peut envisager l’inauguration de cette église, qui contiendra 900 places, au printemps 2020, et ce, malgré un retard pris sur le calendrier initial du fait de la nécessité de renforcer les fondations. Une autre visite à la dernière église financée par l’Ordre de Malte, Marj Al-Hammam, a été tout aussi impressionnante.

Lors de diverses visites à Marka, Misdar, Zerqa Sud, Zerqa Nord, Zerqa Nord, Madaba, Sweifieh et Tla’ Al-Ali entre autres, le clou de notre visite fut deux célébrations religieuses, la première à la paroisse de Sweifieh où nous avons participé à une prière du Rosaire entourés de 2.000 paroissiens, tous venus volontairement simplement pour prier. La deuxième fut la célébration de l’Exaltation de la Sainte Croix à la paroisse de Tla’ Al-Ali, où 1 200 fidèles étaient présents. Mes invités internationaux étaient jaloux d’une foule aussi nombreuse, car dans leur pays, la fréquentation de l’église ne cesse de diminuer. En Jordanie, la foi est bien vivante !

Soins aux réfugiés

Une réunion avec Caritas Jordanie a souligné le très bon travail accompli par l’Eglise pour soutenir les réfugiés syriens et irakiens par le biais de programmes d’éducation. L’accent a été mis sur l’excellent partenariat avec le réseau d’écoles LPJ où des milliers de réfugiés sont soit intégrés dans le système classique, soit sont accueillis dans des dizaines d’écoles qui ouvrent leurs portes après les heures habituelles pour proposer des activités éducatives et scolaires en deuxième partie de journée.

Cependant, le moment le plus émouvant de la visite a été le repas partagé avec des familles irakiennes qui travaillent au Centre Notre-Dame de la Paix et nous ont raconté leurs histoires déchirantes. Les visages étaient différents mais l’histoire était la même : une fin brutale à leur vie normale et leur transformation en réfugiés du jour au lendemain, forcés de quitter leur foyer sans aucune possibilité d’emporter quoi que ce soit avec eux. Pour la plupart d’entre eux, la tragédie a commencé en 2014 et se poursuit encore aujourd’hui. Sans permis de travail en Jordanie, ils sont forcés de compter sur le soutien de l’Eglise. Toujours en transit, ils gardent l’espoir d’obtenir le précieux sésame, un visa d’immigrant leur permettant de pouvoir recommencer une nouvelle vie dans un autre pays.

Des rêves brisés pour beaucoup d’entre eux, mais c’était réconfortant d’entendre qu’aucun d’entre eux n’avait perdu espoir ou foi. Ils croient que Dieu prendra soin d’eux et soulagera leur souffrance même si cela prend plus de temps que prévu. On ne peut être que fier du travail de l’Église auprès d’eux pendant ce temps où ils ont vraiment besoin d’aide.

Nous sommes redevables aux membres de la Commission de Terre Sainte pour leurs services dévoués et pour le temps précieux qu’ils ont investi pour être le pont entre le LPJ et l’Ordre du Saint Sépulcre. Pendant que le nouveau président, le professeur Bart McGettrick présentait son équipe, il n’a cessé d’insister sur le fait que le travail devait se centrer sur « la justice, l’amour et l’espoir ». De son côté, le président sortant, M. Tom McKiernan, a donné un conseil à la nouvelle équipe : « Parlez moins, écoutez plus et soyez toujours gentil ». Merci beaucoup pour ce merveilleux voyage.

Malgré les grands besoins identifiés lors de diverses visites dans les écoles, les centres paroissiaux, les presbytères, les couvents de religieuses et les églises, et malgré les graves conditions économiques en Jordanie, on ne peut qu’éprouver de la fierté face aux grandes réalisations de l’Eglise en Jordanie, que ce soit par l’éducation, les activités pastorales ou l’aide humanitaire. Puisse le travail acharné de tant de personnes se poursuivre afin que les fidèles continuent à trouver un cœur chaleureux dans les diverses entités LPJ et puissions-nous tous trouver la force de continuer à leur apporter le soutien nécessaire.

Sami El-Yousef
Administrateur général du Patriarcat latin

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Votre réaction

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.



Actualités

Agenda
newsletter