Ordre Equestre du Saint-Sépulcre de Jérusalem-Lieutenance de Belgique
http://ordredusaintsepulcre.be/Une-grandiose-fete-de-ND-du-Mont-Carmel-a-Bethleem-une-premiere
      Une grandiose fête de ND du Mont Carmel à Bethléem, une première

Une grandiose fête de ND du Mont Carmel à Bethléem, une première

BETHLEEM – Jeudi 16 juillet 2015, Sa Béatitude le Patriarche Emérite de Jérusalem Mgr Michel Sabbah a été invité à présider la Solennité de Notre Dame du Mont Carmel au monastère des Carmélites à Bethléem, avec une participation surprenante de centaines de chrétiens de Terre Sainte.


Depuis neuf jours, une fervente prière monte à Notre Dame du Mont Carmel. Le Peuple de Dieu s’est joint aux moniales du monastère pour demander à Dieu de veiller en particulier sur la Terre Sainte, sur le peuple qui y met sa foi et sa confiance en Jésus-Christ. La grande surprise que la Providence a réservée au monastère fondé par une sainte palestinienne ce jeudi soir fut les centaines de fidèles qui sont venus de plusieurs endroits de la patrie blessée, pour participer avec joie d’abord à la procession solennelle avec les reliques de Sainte Mariam de Jésus Crucifié, puis à la Sainte Messe.

Dans son homélie, le Patriarche Emérite a voulu d’abord méditer sur la figure du prophète Elie, qui a vécu sur le Mont Carmel, symbole de la beauté, de la splendeur et de la proximité de Dieu. Invitant les fidèles à réfléchir et méditer sur la force du prophète Elie, le Patriarche poursuivit en disant : « Elie a montré cette force par l’épée. Mais l’évolution de nos mœurs aujourd’hui fait que nous penchons vers plus d’humanité. Nous sommes forts, mais ce n’est pas la force de ceux qui tuent mais plutôt de ceux qui aiment. C’est une force spirituelle, la force de celui qui se tient devant le Dieu Vivant, et qui ensuite n’a plus peur de rien ni de personne. » Le Patriarche a voulu faire allusion à la peur que certains chrétiens montrent aujourd’hui face à l’EI.

« Le Mont Carmel qui donne sur la mer à Haïfa, est symbole de la beauté. Et dans le christianisme il symbolise la beauté de l’âme. C’est ainsi qu’il est devenu symbole de Marie choisie par Dieu pour l’incarnation de Son Fils en son sein », a poursuit Mgr Sabbah.
Enfin, celui qui vit à la retraite depuis huit ans a parlé de la vie de prière sur ce Mont qui « attirait beaucoup d’ermites qui quittaient le monde pour contempler le Visage de Dieu. Mais la solitude érémitique, poursuivit le Patriarche, habite le cœur de chaque chrétien, et même chaque homme. Nos dirigeants ont besoin de cela. Quant à vous, je sais que vous avez beaucoup de soucis, mais je vous demande d’en ajouter seulement un en plus : celui de réserver chaque jour un temps de silence et de prière sous le regard de Dieu. Voilà ce que Dieu nous dit à travers Marie : qu’Il est proche et qu’Il est dans le cœur de chacun de nous. Il est plus proche de nous que nous ne le croyons. Il est plus proche de nous que nous-même. »

Après l’homélie, Sa Béatitude a distribué à de nombreux fidèles de toutes les tranches d’âges des scapulaires du Carmel qui représentent leur engagement à honorer la Mère de Dieu chaque jour en communion avec la spiritualité du Carmel, qui depuis des siècles offrent à l’Eglise des saints et des mystiques qui révèlent au Peuple chrétien l’Amour, la tendresse et la Miséricorde de Dieu. Il est peut être encouragent de rappeler que la dernière sainte carmélite est une palestinienne, et depuis seulement deux mois !

Le Carmel à Bethléem attire depuis des mois un nombre croissant de pèlerins qui viennent prier dans cette humble maison qui fut construit par le « petit rien » selon l’ordre du Ciel ! Sommes-nous en train d’assister à la révélation du mystère qui a poussé la Providence à vouloir cette fondation à Bethléem il y a 140 ans ? Est-ce que la Providence a voulu par cela préparer des semences d’Espérance pour la minorité chrétienne qui aujourd’hui en a tant besoin face au danger de sa disparition de la Terre du Christ ? Nous devrons peut être, et avec sagesse, laisser au passage du temps de nous dévoiler cela. Quant à nous, nous devons continuer à cheminer dans la Foi, et à incliner les oreilles de nos cœurs, en silence et avec humilité, pour écouter et comprendre « ce que l’Esprit dit aux Eglises » (Ap 2 : 7) !

Firas Abedrabbo
Photos : © Najeeb Alama.

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Votre réaction

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.



Actualités

Agenda
avril 2017 :

Rien pour ce mois

mars 2017 | mai 2017

newsletter