Ordre Equestre du Saint-Sépulcre de Jérusalem-Lieutenance de Belgique
http://ordredusaintsepulcre.be/Une-donation-royale-pour-restaurer-le-Tombeau-du-Christ
      Une donation royale pour restaurer le Tombeau du Christ

Une donation royale pour restaurer le Tombeau du Christ

AMMAN – Le 10 avril 2016, Sa Majesté le Roi Abdallah II de Jordanie a annoncé par édit royal sa décision de financer la restauration du Tombeau du Christ dans la basilique du Saint Sépulcre à Jérusalem.


La Cour royale a informé le Patriarcat orthodoxe de Jérusalem de la « makruma » du roi (donation royale de bienfaisance) par une lettre adressée à Sa Béatitude Theophilos III le 10 avril. Le Patriarche orthodoxe a salué la générosité du Roi Abdallah, rappelant combien Sa Majesté a toujours été, et restera, le fidèle gardien et dépositaire des Lieux Saints chrétiens et musulmans de Jérusalem.

Pendant la semaine sainte, le Patriarcat orthodoxe de Jérusalem et la Custodie de Terre Sainte avaient rendu publique la décision selon laquelle le Tombeau du Christ, dans la Basilique de la Résurrection à Jérusalem, serait restauré très prochainement, après les solennités de Pâques orthodoxes. Une étude scientifique menée au préalable a démontré que le lieu souffre de graves problèmes d’humidité liés à la « condensation du souffle des visiteurs », mais aussi d’oxydation due à la fumée des cierges.

Cette restauration est possible grâce à un accord trouvé entre les trois principales confessions (grecque-orthodoxe, latine et arménienne) qui cohabitent dans la basilique.
Mgr William Shomali, vicaire patriarcal latin à Jérusalem, a chaleureusement salué la décision du Roi Abdallah : « C’est une excellente nouvelle, une nouvelle à caractère hautement symbolique, puisque le Saint Sépulcre est le lieu le plus sacré pour les chrétiens de toutes les confessions. Cette décision montre toute la bienveillance du Roi envers les chrétiens et son continuel souci de préserver le patrimoine du christianisme, notamment de par sa mission de garant des Lieux Saints, chrétiens et musulmans, de Jérusalem, depuis les accords de Wadi Araba. »

Cette dernière « makruma » ou édit royal est une preuve de plus de l’engagement du Roi Abdallah pour les sites chrétiens et musulmans de la ville trois fois sainte. L’esplanade des Mosquées, « al Haram as-Sharif », dont l’accès est régi par un statu quo qui l’a placée sous juridiction jordanienne et l’administration du waqf de Jérusalem, est également emblématique du rôle de la Jordanie dans la protection des Lieux Saints.
Pour ce qui est du Saint Sépulcre, la partie qui sera restaurée, l’édicule, qui correspond au lieu de l’ensevelissement et de la résurrection du Christ, est restée intouchée depuis 1947, date à laquelle les britanniques l’avait encerclée de poutres d’aciers pour commencer une restauration qui n’aura jamais lieu. Cette reprise historique des travaux, aux frais personnels de Sa Majesté, sera confiée à une équipe grecque sous la conduite de la professeure Antonia Moropoulou de l’Université Technique Nationale d’Athènes.

Myriam Ambroselli pour www.lpj.org
Photo : ©LPJ/ Thomas Charrière

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Votre réaction

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.



Actualités

Agenda
avril 2017 :

Rien pour ce mois

mars 2017 | mai 2017

newsletter