Ordre Equestre du Saint-Sépulcre de Jérusalem-Lieutenance de Belgique
http://ordredusaintsepulcre.be/Trois-nouveaux-pretres-pour-le
        Gaudet Mater Ecclesia : trois nouveaux prêtres pour le Patriarcat Latin en (...)

Gaudet Mater Ecclesia : trois nouveaux prêtres pour le Patriarcat Latin en Jordanie

AMMAN – Quelques jours après l’ordination sacerdotale du Père Bashar Fawadleh à Ramallah, voilà que le Patriarcat latin de Jérusalem a célébré en Jordanie, le jeudi 26 juin 2014, les ordinations sacerdotale du Père Baha Mansour Estphan, du Père Ibrahim Sameer Naffa et du Père Fares Naeem Syrianeh.


Le Patriarche Latin de Jérusalem a présidé la célébration, entouré des nombreux évêques et prêtres dont Mgr Maroun Lahham, vicaire patriarcal à Amman ; Mgr Saleem Sayegh, vicaire patriarcal émérite à Amman ; Mgr William Shomali vicaire patriarcal pour Jérusalem et la Palestine ; Son Excellence Yasser Ayyash, évêque Melkite en Jordanie. Ont participé également à la célébration les prêtres qui forment l’équipe du Séminaire de Beit Jala, à la tête desquels le Père Jamal Khader, Recteur du Séminaire. Ces prêtres portent la mission de veiller sur la formation des séminaristes, une formation qui veut former les futurs prêtres à la Sainteté à l’amour de Dieu et du prochain, afin qu’ils soient un modèle pour le peuple de Dieu qui a besoin aujourd’hui des témoins plus que des orateurs, selon les paroles prophétiques du Pape Paul VI dans les années soixante.

C’est à cette sainteté que le Patriarche a appelé dans son homélie les nouveaux prêtres. Car il sait que le prêtre n’est pas d’abord un chef d’entreprise ou des projets, il n’est pas animateur de la paroisse ou même un professeur de Théologie, mais il est l’homme de Dieu, un expert dans la prière et les choses de Dieu. Sa mission est de faire passer la grâce de Dieu – malgré sa faiblesse personnelle – au peuple de Dieu à travers les sacrements qui sont confiés à son ministère. Il est le seul qui est capable de rendre ce service grâce à l’ordination qu’il a reçu. Voilà l’identité du prêtre chrétien.

Sa Béatitude a insisté aussi sur « la marche à la suite du Christ » (Sequela Christi), qui caractérise le prêtre en particulier. Citant la lecture, le Patriarche a poursuivit en disant : « Nous lisons dans la Bible que : « Ils étaient en chemin pour monter à Jérusalem, et Jésus allait devant eux. » (Marc 10 : 32)… Jésus marche devant nous et nous précède. Comment pas, alors qu’Il est le chemin, la vérité et la vie ? ». Mais le Patriarche refuse d’avoir une vision illusoire du sacerdoce. Il refuse de promettre à ses jeunes prêtres, contrairement au Christ, une vie facile. C’est pourquoi, il a insisté pour dire que : « marcher à la suite du Christ n’est pas une chose facile ou confortable, surtout au Moyen-Orient et en Terre Sainte. Car le chemin que Jésus choisit est un chemin de croix. C’est un chemin d’obéissance. C’est un chemin de sacrifice. Quitte tout et suis-moi. Quitte la course derrière votre propre repos, quitte la course derrière le populisme, quitte la course derrière un trésor qui périra, quitte l’esprit de la vengeance et de la haine, et soit entre les mains de Dieu comme l’argile, docile et doux ».

Cette difficulté cependant, n’est pas une impossibilité. Elle peut donner une joie et un sens à la vie de la personne appelée, à condition qu’il sache et qu’il comprenne que « le Christ est vainqueur », selon le Patriarche de la Ville Sainte, qui a adressé les paroles ensuite aux trois candidats en disant : « Nous devons mettre notre confiance et notre espérance dans la croix… Allons-y vers Lui (le Christ), nous mettre à ces pieds, comme Marie, en écoutant avec joie ses paroles pleines de grâce et de vie qui jaillisse de sa bouche sainte. Abandonnons-nous, nous-mêmes et nos peurs entre ses mains ».

Il a conclu son homélie en répétant que l’Eglise a besoin des « Saints Prêtres », et en adressant enfin la parole aux autres prêtres présents en disant : « notre joie pour ces nouveaux prêtres ne devrait pas nous faire oublier les confrères prêtres qui ont donné leur vie pour le service de l’Eglise et la brebis. Nombreux d’entre eux fêtent en ce mois l’anniversaire de leur ordination. Nous leurs adressons notre gratitude et nos vœux, en leur souhaitant des longues années, si Dieu le veut ».

Après la bénédiction donnée par le Patriarche, un long cortège des prêtres et des ministres de la célébration a défilé pour sortir de l’église accompagné des sons de la musiques des scouts et les youyous et applaudissements de l’assemblée heureuse d’accueillir ces trois nouveau prêtres au sein de l’Eglise.

Source : www.lpj.org

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Votre réaction

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.



Nouvelles de Terre sainte

Agenda
octobre 2017 :

Rien pour ce mois

septembre 2017 | novembre 2017

newsletter