Ordre Equestre du Saint-Sépulcre de Jérusalem-Lieutenance de Belgique
http://ordredusaintsepulcre.be/Tabgha-fete-pour-le-sanctuaire-de
      Tabgha : fête pour le sanctuaire de la multiplication des pains et (...)

Tabgha : fête pour le sanctuaire de la multiplication des pains et poissons

TABGHA – C’est devenu une tradition. Le deuxième samedi de novembre, les Bénédictins et la Communauté chrétienne locale de Terre Sainte célèbrent la fête du Sanctuaire de la ‘Multiplications des pains et poissons’ à Tabgha (Tibériade).


Cette année la célébration a eu lieu le samedi 9, présidée par Sa Béatitude le Patriarche Fouad Twal, Patriarche latin de Jérusalem, avec la concélébration de Mgr Giacinto-Boulos Marcuzzo, de l’Abbé Collins de la Dormition, d’une trentaine de prêtres, parmi lesquels un certain nombre de Bénédictins dont le père Jérôme : tous se sont réjouis avec lui, car il vient de célébrer ses 93 ans, 80 de permanence en Terre Sainte et 75 de profession religieuse.

Y ont participé les responsables locaux de la Deutsche Verein et du Tabgha Pilgerhaus, un très bon nombre de religieux et religieuses, de fidèles de toute la Galilée, surtout de Nazareth et d’Eilaboun, dont la chorale de la paroisse melkite a assuré le chant admirablement exécuté. Les chants de l’ordinaire de la Messe en latin et le service liturgique étaient accomplis par les volontaires et les étudiants du ‘studium theologicum’ de la Dormition. Les invitations et l’organisation avaient été préparées par le père Elias Pfiffi, osb, et sa communauté bénédictine locale, et par Sœur Mary Lea Relatado, osb du Christ Roi Eucharistie et ses sœurs philippines.

‘Culture du gaspillage’

A l’homélie le Patriarche, se référant à l’Evangile, parla tout d’bord de la « ‘Culture du gaspillage’ qui nous menace dans la vie quotidienne et dans les grandes occasions (mariages, invitations, etc.) quand, d’un autre côté, il y a, chez nous aussi, des pauvres qui n’ont pas le minimum nécessaire pour vivre avec dignité. Nous pourrions parler d’égalité et de justice sociale, mais ce dont nous avons besoin dans l’immédiat au moins, c’est d’un peu de bon sens et de sensibilité envers nos frères et sœurs. Bref, nous sommes invités à exercer la vertu de la miséricorde et de la compassion, comme nous le demande inlassablement le pape François ».

A ce propos, le Patriarche toucha aussi la question « … de nos frères et sœurs de la Syrie qui souffrent. Nous devons continuer à prier beaucoup pour la réconciliation et la paix dans notre chère Syrie, et nous devons faire quelque chose pour ceux qui souffrent et pour les nombreux refugiés. L’Eglise, en réalité, fait beaucoup en Syrie et pour les refugiés dans les pays limitrophes comme le Liban, la Turquie et la Jordanie. Dans ce dernier pays, à travers la Caritas et les autres institutions de secours, j’en suis directement le témoin oculaire, l’Eglise pratique à fond la vertu de la compassion que nous demande l’Evangile d’aujourd’hui ».

Paniers de pains, réception et nouveau monastère

A la procession des offrandes, les fidèles ont porté les classiques paniers de pains qui, à la fin, furent distribués à tous les participants. Avant la bénédiction, Mgr Marcuzzo « invita chaleureusement tous les fidèles à venir nombreux dimanche 17 novembre prochain à la « journée internationale de la foi », au Mont du Précipice à Nazareth, et célébrer avec beaucoup de pèlerins la joie et le don de la foi, ‘là où tout a commencé’ ». Comme de coutume, au terme de la cérémonie, tous se retrouvèrent dans le jardin et au milieu des ruisselets d’eau des fameuses ‘huit sources’ (d’où vient le mot Tabgha) pour partager une bonne réception et un heureux moment de convivialité sociale.

Cette année les fidèles ont pu voir aussi le nouveau monastère pleinement fonctionnel, inauguré, on s’en souvient, en mai 2012, après que l’ancien monastère, qui menaçait de s’écrouler, a été complètement rasé. « Maintenant, après avoir vécu déjà quelques mois dans ce nouveau monastère, construit avec beaucoup de praticité monastique, je ne regrette rien du monastère de la Dormition ! », confiait un moine à notre correspondant. Des participants ont pu aussi admirer la merveilleuse fresque peinte par le père Bernard osb, au réfectoire du nouveau monastère, représentant l’hospitalité biblique d’Abraham.

Source : www.lpj.org

En savoir +

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Votre réaction

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.



Découvrez la Terre sainte

Agenda
juin 2017 :

Rien pour ce mois

mai 2017 | juillet 2017

newsletter