Ordre Equestre du Saint-Sépulcre de Jérusalem-Lieutenance de Belgique
http://ordredusaintsepulcre.be/Syrie-1-500-chretiens-assieges
        Syrie : 1 500 chrétiens assiégés dans deux villages

Syrie : 1 500 chrétiens assiégés dans deux villages

Des milliers de syriens, hommes, femmes et enfants, étaient encerclés dans les villages de Sadad et d’Hofar, situés à 70 km à l’est de la ville de Homs.


L’Archidiocèse syro-orthodoxe de Homs et Hama a lancé, en fin de semaine dernière, un cri de détresse, relayé par l’Œuvre d’Orient, aux institutions et organisations humanitaires internationales au nom de ces populations « assiégés dans des zones inatteignables ».
« Je supplie tous ceux qui ont les moyens d’atteindre les organisations influentes dans le monde de faire pression sur les assiégeants et de parlementer avec eux » insiste Mgr Silwanos Boutros Alnemeh. Le village chrétien de Sadad comptait 15 000 habitants. 12 000 ont pu fuir il y a quelques jours. La plupart se sont réfugiés à Homs et dans sa région.

Plusieurs morts et des familles disparues

« Nous réitérons, affirme-t-il, au nom de Dieu, notre appel aux assiégeants pour qu’ils aient pitié de ces innocents qui ne sont aucunement en cause dans cette tragédie, afin qu’ils les laissent sortir sains et saufs en leur réservant un bon traitement ».
Le prêtre syrien Ziad Hilal, que nous avons joint à Homs, s’est entretenu ce lundi matin au téléphone avec l’Évêque syrien-orthodoxe qui affirme que 1 500 habitants sont encore assiégés. D’après Mgr Silwanos, relate le prêtre syrien, il y a eu des dizaines de morts et plusieurs familles sont portées disparues. La majorité des civils assiégés sont des syro-orthodoxe mais précise-t-il « il y aussi des catholiques dans les deux villages ».

Œuvrer en faveur d’une solution pacifique

Face à cette situation « l’Église catholique est présente et nous sommes main dans la main avec Mgr Silwanos ». Par ailleurs, ajoute le père Ziad Hilal, l’église de Yabrud, petite ville située entre Damas et Homs, « a été attaquée pour la troisième fois par plusieurs mouvements ». La situation des citoyens syriens devient de plus en plus délicate, déclare-t-il « on perd chaque jour des dizaines de personnes, des gens proches. La situation est de plus en plus dangereuse ».
Alors que l’émissaire de l’ONU et de la Ligue arabe Lakhdar Brahimi est arrivé lundi à Damas, dans le cadre d’une tournée régionale visant à convaincre le régime et l’opposition de participer à la conférence de paix dite de Genève-2, le père Ziad rappelle qu’ « il n’y a que la solution pacifique pour arrêter la guerre, pour arrêter la violence, donc précise-t-il, on encourage la mission de Lakhdar Brahimi afin d’associer tous les côtés et trouver un chemin, une solution pour notre pays ».

Source : Radio Vatican

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Votre réaction

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.



Nouvelles de Terre sainte

Agenda
juin 2017 :

Rien pour ce mois

mai 2017 | juillet 2017

newsletter