Ordre Equestre du Saint-Sépulcre de Jérusalem-Lieutenance de Belgique
http://ordredusaintsepulcre.be/Soutenir-la-presence-chretienne
        Soutenir la présence chrétienne dans la Vieille Ville de Jérusalem : un (...)

Soutenir la présence chrétienne dans la Vieille Ville de Jérusalem : un bâtiment réhabilité

JERUSALEM - Le projet "Jérusalem, Pierres de la Mémoire" soutenu par la Custodie franciscaine permet la réhabilitation de bâtiments de la Vieille Ville de Jérusalem et leur mise à disposition de familles chrétiennes dans le besoin. Le site de la Custodie nous présente un projet abouti grâce au soutien de l’Ordre du Saint-Sépulcre.


Jérusalem, Pierres de la Mémoire

La Vieille Ville de Jérusalem est classée par l’UNESCO au patrimoine mondial. Les murailles englobent une superficie de 900 000 m² divisée en quatre quartiers : chrétien, arménien, juif et musulman. Elles renferment environ 40 000 habitants. La densité de population varie d’un quartier à l’autre, mais l’ensemble du centre historique peut certainement être considéré comme surpeuplé. Les bâtiments publics et religieux (monastères, églises, mosquées, synagogues, hôtels, magasins etc.) en occupent une large partie.

Les Franciscains de la Custodie franciscaine de Terre Sainte ont possédé pendant de nombreux siècles en Vieille Ville un grand nombre de bâtiments : en plus des couvents et des églises, la Custodie conserve environ 400 unités d’habitation. Celles-ci sont mises à la disposition des familles chrétiennes les plus nécessiteuses moyennant un loyer symbolique versé à la Custodie de Terre Sainte. Cependant, la plupart des logements sont vétustes et ne sont pas en mesure d’offrir des conditions de vie saines, sûres et confortables. Il s’agit réellement d’une urgence d’hébergements qui pousse les Franciscains de la Custodie de Terre Sainte à entreprendre un vaste programme d’interventions dans la Vieille Ville de Jérusalem.

Les maisons situées dans la vieille ville sont regroupées autour de cours intérieures appelées "hosh" ; ainsi les habitations sont souvent constituées de pièces attenantes sur plusieurs niveaux. A cause de la surpopulation de la vieille ville, ces "hosh" abritent beaucoup de monde dans un espace réduit. Le nombre et la taille des familles vivant dans chaque "hosh" peut conduire à des querelles et discordes entre familles, parfois même au sein d’une même famille. L’humidité et le manque de ventilation résultant de ces conditions de vie et de l’état délabré des logements sont la cause de problèmes de santé.

Pour toutes ces raisons, la qualité de vie dans ces "hosh" est en général plutôt mauvaise. De nombreux logements ayant besoin d’être rénovés afin de rétablir des conditions de vie décentes et salubres, des projets de rénovation ont été créés afin de remédier à ces problèmes et améliorer la qualité des habitations.

La Custodie de la Terre Sainte a défini un plan directeur afin que toutes les mesures possibles soient mises en oeuvre pour rénover ces appartements. L’objectif est de rétablir les conditions d’un meilleur niveau de vie, sans dénaturer l’esprit du site et en tenant compte de la culture locale. Ce projet a pour but principal d’encourager la présence de familles chrétiennes sur la terre de Jésus Christ.

Herro

Situé à la limite entre le quartier chrétien et le quartier musulman, à l’intérieur des murs de la vieille ville de Jérusalem, le bâtiment nommé “Herro” donne sur le souk arabe, sur le tracé de l’antique Cardo Maximus romain qui divisait la Jérusalem antique en deux, du nord au sud.

Le complexe, propriété de la Custodie de Terre Sainte, se trouvait dans des conditions de dégradation avancée : les murs affectés par l’humidité, les poutres du grenier corrodées et risquant de s’effondrer, la toiture vitrée de la cour risquant de s’écrouler et les installations électriques et hydriques obsolètes. La nécessité de restructurer ce bâtiment pour sa propre conservation a permis de revoir entièrement la distribution des espaces, les adaptant aux besoins des habitants : deux appartements ont été élaborés, l’un très grand, pour une famille avec quatre petits enfants et l’autre plus petite, pour une personne seule.

Les travaux ont été réalisés par l’équipe d’ouvriers employés par le bureau technique custodial pour le projet “Jérusalem, pierres de la mémoire” soutenu par l’Association pro Terra Sancta. Une bonne partie des dépenses a été couverte par une donation généreuse de l’Ordre Équestre du Saint Sépulcre de Jérusalem en France.

Pour de plus amples informations sur ce projet, veuillez cliquer ici

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Votre réaction

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.



Nouvelles de Terre sainte

Agenda
février 2017 :

Rien pour ce mois

janvier 2017 | mars 2017

newsletter