Ordre Equestre du Saint-Sépulcre de Jérusalem-Lieutenance de Belgique
http://ordredusaintsepulcre.be/Rejouissez-vous-avec-Jerusalem
        "Réjouissez-vous avec Jérusalem ! " (Isaïe 66)

"Réjouissez-vous avec Jérusalem ! " (Isaïe 66)

"Rester à Jérusalem deux ans est une chance, une grâce. J’en goûte les fruits depuis septembre 2013. " Pierre Loup de Raucourt, 22 ans, est séminariste du diocèse de Versailles et a été envoyé par son évêque dans la Ville Sainte pour deux ans de volontariat.


Pour le site blog.jeunes-cathos.fr, le dynamique séminariste relate son expérience :

"Cette expérience à Jérusalem est à la fois un temps de travail, un temps de découverte archéologique, biblique, géographique et historique d’un pays, et aussi un temps de pèlerinage. C’est une expérience de vie professionnelle, humaine et spirituelle dans une ville marquée et marquante.

Mes missions sont variées. Je travaille au pôle média-communication du Patriarcat latin de Jérusalem, l’évêché local pour les Catholiques latins d’Israël, de Palestine, de Jordanie et de Chypre. Je sers également auprès de personnes handicapées dans un hospice tenu par les Filles de la Charité. En marge de ces deux importantes missions, j’ai accepté d’être un relais local pour l’équipe de préparation du pèlerinage des étudiants 2014.

Ces trois activités me passionnent d’abord pour leur diversité. Mais aussi parce que chacune me donne une porte d’entrée différente sur la compréhension de la région que je peux avoir, socialement, politiquement, spirituellement, sociologiquement, religieusement… Je tente de comprendre la complexité de la cohabitation de Juifs, de Musulmans et de Chrétiens sur une terre qui est sainte pour les trois monothéismes, la complexité du conflit entre Israël et la Palestine. Je tente aussi de découvrir ce qui rapproche les deux nations, les initiatives pour la paix, ou la richesse de la culture juive pour un chrétien.

L’articulation des trois missions me passionne aussi parce que je rencontre du monde, des personnes qui viennent d’horizons très différents, et qui m’accueillent simplement comme l’un des leurs venu partager avec eux un moment de leur vie sur une terre qui n’est pas la mienne à l’origine mais sur laquelle je prends pied.

Je m’apprête à vivre en juillet et avec plus de deux mille étudiants français le pèlerinage national étudiant Terre Sainte 2014 avec déjà dix mois de vie sur place à arpenter les rues de Jérusalem, celles de Bethléem, de Nazareth ou bien les rivages de la mer de Galilée. Préparer ce pèlerinage est une mission fantastique parce qu’elle me renvoie à une question : comment faire pour que deux mille étudiants fassent une expérience marquante de la Terre Sainte en dix jours comme je peux la faire en deux ans ? Découvrir en un court séjour ce que je découvre dans la durée est impossible, mais la mission de ceux qui connaissent la Terre Sainte est difficile ! Il faut, en peu de temps et en peu de mots, tourner le pèlerin vers l’essentiel – c’est-à-dire la découverte et la suite du Christ – et lui donner le désir de témoigner de retour en France que le Christ a bien vécu et que son message de foi doit être proclamé dans le monde entier."

Article complet via blog.jeunes-cathos.fr : cliquer ici.

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Votre réaction

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.



Nouvelles de Terre sainte

Agenda
mai 2017 :

Rien pour ce mois

avril 2017 | juin 2017

newsletter