Ordre Equestre du Saint-Sépulcre de Jérusalem-Lieutenance de Belgique
http://ordredusaintsepulcre.be/Prier-pour-l-unite-des-chretiens-en-Terre-Sainte
      Prier pour l’unité des chrétiens en Terre Sainte

Prier pour l’unité des chrétiens en Terre Sainte

JERUSALEM - La Semaine de Prière pour l’Unité des Chrétiens, en Terre Sainte, se déroule du 21 au 29 janvier. Le Père David Neuhaus, sj, vicaire patriarcal, a accepté de partager avec nous une réflexion sur ce thème central pour l’Eglise, particulièrement essentiel en Terre Sainte.


En effet, l’amour du Christ nous saisit quand nous pensons qu’un seul est mort pour tous, et qu’ainsi tous ont passé par la mort. Car le Christ est mort pour tous, afin que les vivants n’aient plus leur vie centrée sur eux-mêmes, mais sur lui, qui est mort et ressuscité pour eux » (2 Corinthiens 5 :14-15).

L’œcuménisme, les démarches destinées à promouvoir l’unité du christianisme et à guérir les blessures de la séparation font leur chemin dans le monde chrétien. En Terre Sainte, il existe de nombreuses formes de division parmi les chrétiens. La plus visible est la division entre les différentes dénominations chrétiennes, orientale, orthodoxe, catholique, protestante et évangélique. Néanmoins, l’un des plus grands clivages est celui qui existe entre les chrétiens qui s’identifient aux différentes parties du conflit qui fait rage en Terre Sainte. Le défi de l’unité n’est pas seulement de rassembler les dénominations mais également de favoriser la conscience que les chrétiens ont un rôle unique à jouer, car ils se trouvent dans chaque camp.

Il existe différentes sortes d’œcuménisme en Terre Sainte aujourd’hui :
. L’œcuménisme de solidarité  : Un vecteur fort dans les relations œcuméniques entre chrétiens en Terre Sainte réside dans leur situation commune. Tandis que les causes de division théologiques, religieuses et historiques sont souvent abstraites et lointaines, le besoin d’unité est accentué en raison d’une lutte commune pour la survie. La rencontre œcuménique a souvent plus à voir avec l’occupation, la discrimination et le fondamentalisme religieux que dans les causes de division entre chrétiens. Ce type d’œcuménisme a conduit à tisser des relations plus étroites entre chrétiens, en raison d’une conscience accrue du fait que ce qui nous rassemble est beaucoup plus grand que ce qui nous divise.
. L’œcuménisme de piété : Un genre très différent d’œcuménisme s’inspire de la focalisation sur des thèmes spécifiquement chrétiens. Certains voient leur foi comme un refuge contre le monde extérieur. Les chrétiens vont dans l’espace religieux pour échapper au conflit et s’immergent dans un langage religieux et dans la pratique afin de créer une distance avec leur environnement. C’est une tendance que l’on observe souvent parmi les communautés chrétiennes traditionnalistes qui voient le monde comme un royaume de ténèbres et la communauté chrétienne comme source de lumière et de consolation.
. L’œcuménisme prophétique : Certains disciples du Christ se sont engagés dans une nouvelle forme d’œcuménisme que l’on pourrait appeler « œcuménisme prophétique ». « C’est lui, le Christ, qui est notre paix : des deux, le Juif et le païen, il a fait une seule réalité ; par sa chair crucifiée, il a détruit ce qui les séparait, le mur de la haine ; il a supprimé les prescriptions juridiques de la loi de Moïse. Ainsi, à partir des deux, le Juif et le païen, il a voulu créer en lui un seul Homme nouveau en faisant la paix, et réconcilier avec Dieu les uns et les autres en un seul corps par le moyen de la croix ; en sa personne, il a tué la haine » (Ephésiens 2 : 14-16). Nous commençons à réfléchir au fait que Dieu a planté la graine de la foi en Christ dans le sol des deux sociétés palestinienne et israélienne. Est-ce significatif pour la vocation des disciples du Christ qui, bien que séparés par les murs de l’inimitié en raison du conflit en cours, sont unis par leur foi dans le Christ qui est notre paix ?

En conclusion, je voudrais citer un homme qui a continuellement interpellé ses frères et sœurs en Christ, les enjoignant à regarder le scandale de la division chrétienne : le pape François. Durant sa rencontre avec le Patriarche grec-orthodoxe Bartholomée devant le Tombeau du Christ dans l’Eglise du Saint-Sépulcre à Jérusalem le 25 mai 2014, il a déclaré : « Chaque fois que nous demandons pardon les uns aux autres, pour les péchés commis contre d’autres chrétiens et chaque fois que nous avons le courage de concéder et de recevoir ce pardon, nous faisons l’expérience de la résurrection ! Chaque fois que, ayant dépassé les anciens préjugés, nous avons le courage de promouvoir de nouvelles relations fraternelles, nous confessons que le Christ est vraiment ressuscité ! Chaque fois que nous pensons l’avenir de l’Eglise à partir de sa vocation à l’unité, brille la lumière du matin de Pâques ! » Les disciples du Christ sont appelés à se faire les témoins de cette aube sur sa terre bien-aimée qui est aussi la nôtre, déchirée depuis trop longtemps par le conflit.

Père David Neuhaus, sj

Source : site du Grand Magistère

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Votre réaction

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.



Actualités

Agenda
décembre 2017 :

Rien pour ce mois

novembre 2017 | janvier 2018

newsletter