Ordre Equestre du Saint-Sépulcre de Jérusalem-Lieutenance de Belgique
http://ordredusaintsepulcre.be/Notre-Dame-Reine-de-Palestine-fetee-a-Bruxelles
      Notre-Dame Reine de Palestine fêtée à Bruxelles

Notre-Dame Reine de Palestine fêtée à Bruxelles

BRUXELLES - Ce 21 octobre, la lieutenance de Belgique a fêté Notre-Dame Reine de Palestine. Nous vous proposons l’homélie prononcée par Mgr Jean Kockerols, le grand-prieur de la lieutenance, à cette occasion.


Homélie pour la fête de N. Dame Reine de Palestine

Gn 12,1-4 et Jn 2,1-11

Marie était une femme de son pays. Et donc de sa culture. A l’époque, seuls les hommes s’attablaient : les femmes restaient à l’office. A Cana, Marie était là : à l’office, là où tout se prépare. Là où on voit qu’on va manquer de vin et que les organisateurs du banquet commencent à paniquer. Marie n’est pas à la table d’honneur, elle est là pour rendre service.

Mais dans la foi Marie est aussi notre Mère ; elle est la Mère des croyants, Mère de l’Eglise. Alors, que nous montre-t-elle ? D’abord sa vigilance et sa compassion : elle voit que le manque s’installe et elle sait quelle humiliation cela peut signifier pour la famille qui a invité des gens pour faire la fête. Marie veille et se laisse toucher, elle est prise de pitié.

Ensuite, elle va trouver son Fils et lui dit : « ils n’ont plus de vin ». Elle lui confie cette détresse. Elle ne sait pas en quoi le Christ peut intervenir, mais elle lui fait confiance. Voilà, c’est dit, c’est lâché…

Jésus lui répond alors : « Mon heure n’est pas encore venue ». Quelle heure ? Il s’agit de l’Heure de la Croix, de la glorification. Et pourtant… Jésus va accepter aux noces de Cana de donner un signe : le signe annonciateur de cette gloire qui se manifestera pleinement à la Croix, de ces noces éternelles entre l’humanité et Dieu. Lorsqu’à Cana la fête reprendra, avec un vin bien meilleur qu’auparavant, cette joie anticipera la joie de la Pâque du Christ.

Loin de se faire rabrouer, Marie ne perd donc pas confiance, au contraire : elle invite les serviteurs à entrer dans ce chemin de confiance : « tout ce qu’il vous dira, faites-le ». Quelle étrange résonance à la parole qu’elle avait adressée à l’ange Gabriel et que l’évangéliste Luc avait rapportée : « qu’il me soit fait selon ta parole ». Cette confiance est telle qu’ils ne protestent pas en remplissant d’eau les grandes jarres qui se trouvaient là, vidées pour les ablutions avant le repas. Ils le remplissent « jusqu’au bord », jusqu’à déborder donc. Le signe donné est celui d’une plénitude, d’une surabondance. Tout cela sous le regard bienveillant de Marie. Et ce sont les serviteurs, les petits qui sont témoins du mystère qui s’accomplit. Le maître du repas et tous les gens importants n’ont rien vu.

Aux noces de Cana, Marie est Mère de l’Eglise, Mère des croyants car
* elle veille, attentive et remplie de compassion. Silencieuse, comme à la Croix.
* elle fait toute confiance. Comme à l’Annonciation, elle se fie à la Parole. Elle intercède auprès du Christ, sans savoir où cela conduira.
* elle transmet cette confiance aux petits, à ceux qui veulent bien servir. Comme à Pentecôte.

Marie s’inscrit dans la lignée d’Israël. Elle est Fille d’Abraham, celui que nous appelons « père des croyants ». Lui, il avait tout : une femme, des troupeaux, de nombreux esclaves. Mais il lui manquait la joie : celle d’une terre et d’une descendance. Alors Dieu lui dit « quitte ton pays, ta parenté et va vers le pays que je t’indiquerai. » Et Abraham partit. Il se fia à la parole, à la promesse de Dieu. Il se risqua sur la Parole donnée. Il a eu l’audace de la foi.

L’audace de la foi : Marie savait donc de qui tenir. Abraham autant que Marie nous guident. Ils ouvrent le vrai chemin, le seul, qui nous conduit vers Dieu.

La première en chemin, aux rives bienheureuses, Tu précèdes, Marie, toute l’humanité.
Du Royaume accompli, tu es pierre précieuse, revêtue du soleil ; en Dieu, transfigurée.
Marche avec nous, Marie, aux chemins de nos vies, Ils sont chemin vers Dieu.

+ Jean Kockerols, le 21.10.2017

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Votre réaction

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.



Actualités

Agenda
novembre 2017 :

Rien pour ce mois

octobre 2017 | décembre 2017

newsletter