Ordre Equestre du Saint-Sépulcre de Jérusalem-Lieutenance de Belgique
http://ordredusaintsepulcre.be/Moyen-Orient-la-position-du-Saint
        Moyen-Orient : la position du Saint-Siège à l’ONU

Moyen-Orient : la position du Saint-Siège à l’ONU

NEW-YORK - L’agence de presse du Saint-Siège, News.va, relate l’intervention de l’observateur permanent du Saint-Siège auprès de l’ONU, Mgr Bernardito Auza, lors du Conseil de Sécurité de l’ONU ce mardi 21 octobre 2014.


Le Conseil de Sécurité de l’ONU s’est réuni ce mardi sur la situation au Moyen-Orient, incluant la question palestinienne. L’Observateur permanent du Saint-Siège auprès de l’ONU Mgr Bernardito Auza est intervenu devant le Conseil de Sécurité, l’occasion de rappeler la position du Vatican à propos de la situation actuelle au Moyen-Orient.

Mgr Auza a structuré son propos en six points. D’abord, le soutien du Saint-Siège à la solution des deux Etats dans le dossier israélo-palestinien, garantissant aux Palestiniens le droit à posséder leur propre Etat « souverain et indépendant » et aux Israéliens le droit « à la paix et la sécurité ». Concernant la situation « horrible » en Syrie, le Vatican appelle urgemment à arrêter « les violations massives du droit international et des droits fondamentaux » et à « aider la communauté internationale à trouver une solution ». A propos du Liban, Mgr Auza demande à Beyrouth de « trouver une solution le plus rapidement possible à la vacance de la présidence de la République » alors que le pays du Cèdre doit faire face à l’afflux massif de réfugiés.

Eviter de nouveaux génocides

L’observateur permanent du Saint-Siège auprès de l’ONU a aussi évoqué les « violations graves et abus » commis par l’Etat islamique en Irak et en Syrie. Reprenant l’appel lancé par les nonces apostoliques réunis au Vatican début octobre, Mgr Auza a exhorté les organes compétents des Nations-Unies à « prévenir de possibles nouveaux génocides et de porter assistance au nombre croissant de réfugiés ». Le Saint-Siège voit dans la lutte contre le terrorisme une occasion pour renforcer les outils juridiques internationaux de protection « contre les génocides, les crimes de guerre, le nettoyage ethnique, les crimes contre l’humanité et toute forme d’agression injuste ».

Enfin, le Vatican a renouvelé son appel à tous les leaders religieux pour qu’ils jouent un rôle majeur dans la promotion du dialogue interreligieux et interculturel.

Source : news.va et Radio Vatican

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Votre réaction

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.



Nouvelles de Terre sainte

Agenda
mai 2017 :

Rien pour ce mois

avril 2017 | juin 2017

newsletter