Ordre Equestre du Saint-Sépulcre de Jérusalem-Lieutenance de Belgique
http://ordredusaintsepulcre.be/Mont-des-Oliviers
      Mont des Oliviers

Mont des Oliviers


Lauda Jerusalem !

C’est une journée particulière qui nous attend car, en ce cinquième jour en Terre Sainte, nous quittons notre logement de Bethléem pour enfin découvrir Jérusalem, où nous resterons quelques jours. Nous partons tôt - comme tous les jours, d’ailleurs - et la journée est magnifique. Nous commençons au sommet du Mont des Oliviers, d’où nous pouvons admirer la ville sainte (mais aussi prendre la pose pour quelques belles photos de groupe).

La visite commence par l’église Eleona (oliveraie en grec), et le Carmel du Pater, ainsi appelé à cause de ses mosaïques reprenant le « Notre Père » sur les murs du cloitre, et ce dans quelques 150 langues différentes. C’est en effet à cet endroit que Jésus aurait enseigné à ses disciples la prière la plus connue du monde. Le domaine de quelques 6ha, agrémenté d’un jardin d’oliviers magnifiquement entretenu, appartient à l’Etat Français et jouit de l’extraterritorialité.

Ensuite, nous descendons le long du cimetière juif - le plus grand du monde - qui occupe une grande partie du Mont des Oliviers. Selon la tradition juive, le Messie qui amènera la résurrection des morts, passera en premier lieu par le Mont des Oliviers avant de se rendre à Jérusalem, et ce sont donc les personnes enterrées dans ce lieu qui seraient les premières ressuscitées.

Au pied du Mont, nous visitons l’église franciscaine Dominus Flevit, qui signifie « le Seigneur a pleuré » en latin. Ce lieu est l’endroit où Jésus, lorsqu’il revient avec ses disciples à Jérusalem, pleure en entrant dans la ville.

Ensuite, nous visitons Gethsémani et le Jardin des Oliviers, l’un des seuls endroits où, de nos jours, subsistent encore quelques oliviers centenaires, comme ceux qui poussaient sur le Mont des Oliviers avant que celui-ci ne devienne un grand cimetière. Jésus avait pour habitude de se retirer à cet endroit pour y prier et y passer la nuit. Le jeudi soir de la dernière Cène et avant son arrestation, Jésus s’y rendit avec ses disciples et c’est là qu’il ressentit l’angoisse la plus profonde, décidant de s’en remettre à la volonté du Père.
Après l’agonie ressentie dans le Jardin des Oliviers, Jésus alla à la rencontre des apôtres dans la grotte du Gethsémani (« lieu du pressoir » en araméen) et c’est là qu’il fut rejoint par Judas, accompagné des gardes venus l’arrêter.

Charles-Antoine Uyttenhove

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Votre réaction

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.



Actualités

Agenda
décembre 2017 :

Rien pour ce mois

novembre 2017 | janvier 2018

newsletter