Ordre Equestre du Saint-Sépulcre de Jérusalem-Lieutenance de Belgique
http://ordredusaintsepulcre.be/Mise-au-point-apres-l-agression-d-un-franciscain-a-Bethleem
      Mise au point après l’agression d’un franciscain à Bethléem

Mise au point après l’agression d’un franciscain à Bethléem

BETHLEEM - La Custodie a condamné l’agression qui aurait pu blesser le 1er juin 2018 à Bethléem un frère franciscain. Les voix de l’Eglise catholique sont revenues sur l’incident pour taire certaines rumeurs.


C’est après avoir accueilli des pèlerins chrétiens à l’intérieur du sanctuaire de la « Grotte du lait », à environ 200 mètres au sud de la basilique de la Nativité à Bethléem (Cisjordanie), qu’une altercation entre un frère franciscain et un jeune palestinien, a eu lieu le premier jour de juin. Une scène filmée par une caméra de surveillance aux alentours de 16h.

Mais face aux rumeurs qui ont circulé très vite dans les médias israéliens et sur les réseaux sociaux comme quoi le frère aurait été attaqué au couteau, le porte-parole de l’Assemblée des Ordinaires catholiques de Terre Sainte, a voulu mettre le point sur les « i », rapporte l’agence Fides.

Selon Wadie Abunassar, c’est parce que deux jeunes hommes dérangeaient un groupe de pèlerins aux abords de l’église de la « Grotte du lait » que le père franciscain responsable du lieu, referma la porte du sanctuaire après que le dernier membre du groupe l’eut passée. Empêchant ainsi les deux agitateurs de s’y introduire.

La discussion s’est ensuite envenimée et l’un des deux a passé son bras à travers la grille pour frapper le religieux « avec des clefs qu’il avait dans la main, sans vraiment le toucher », a expliqué le secrétaire général de la Custodie de Terre Sainte, le père David Grenier au journal LaCroix.

La sécurité des pèlerins est sacrée

Certes, la Custodie franciscaine de Terre Sainte, gardienne des Lieux Saints, a dénoncé par voie de communiqué dimanche 3 juin 2018 cette attaque, comme l’a rapporté abouna.org, le site arabe d’informations chrétiennes. Toutefois, par la voix de son secrétaire général, elle dénonce aussi tous ceux qui ont monté « ce geste regrettable » - de la part d’un « jeune homme bouillonnant » - en « guerre de religions ».

La Custodie franciscaine de Terre Sainte, selon abouna.org, a exprimé sa confiance dans les autorités palestiniennes et leur engagement à garantir le libre accès aux lieux saints, rappelant que « la sécurité des pèlerins, locaux comme étrangers, chrétiens ou musulmans, sont aussi sacrés que la sainteté des lieux qu’ils visitent. »

Wadie Abunassar, au nom des Ordinaires catholiques de Terre Sainte a aussi remercié l’Autorité nationale palestinienne d’avoir agi rapidement en arrêtant les deux assaillants. Et il a invité les utilisateurs des médias sociaux à ne pas relancer les versions non vérifiées de l’altercation.

Rencontre de réconciliation

L’incident, qui avait été également condamné, a rapporté le Jerusalem Post, par le seul archevêque palestinien du patriarcat grec-orthodoxe de Jérusalem, Mgr Atallah Hannah, est désormais « clos ». C’est ce qu’a déclaré le frère David Grenier, toujours dans les colonnes de La Croix. Non seulement le sheikh de la ville de Bethléem a présenté des « excuses très bien senties » mais cela s’est fait dans le cadre d’une « rencontre de réconciliation » dans un local de la Custodie dans la ville de Bethléem. Etaient présents le maire de Bethléem, des franciscains et des musulmans ainsi que le ministre du tourisme palestinien.

Ce type d’accident est rare mais des regains de tensions sont souvent perceptibles dans la populuation quand le contexte politique et diplomatique se durcit et à l’occasion de certaines périodes religieuses comme les vendredis de ramadan.

Responsable de la garde du sanctuaire de la « Grotte du Lait », le père Shallufi avait récemment déclaré au Christian Media Center que « les musulmans et les chrétiens viennent à la Grotte du Lait et démontrent leur grand amour pour la Vierge Marie. Ils s’agenouillent devant l’icône et demandent de la poudre de la Grotte du Lait. Dieu a également béni beaucoup de musulmans pour leur foi sincère. Dieu les a bénis afin qu’ils puissent avoir des enfants. » En effet, selon une tradition qui remonte au VIe siècle, la Vierge Marie se serait réfugiée dans cette cavité avec Jésus nourrisson avant de prendre le chemin de l’Egypte, conduits par Saint-Joseph. Marie aurait allaité son enfant, et quelques gouttes de son lait seraient tombées sur la pierre, la rendant complètement blanche. Depuis, ce lieu a été l’objet d’une grande vénération de la part des familles, en particulier de celles qui souhaitent avoir des enfants.

Christophe Lafontaine pour Terre Sainte Magazine

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Votre réaction

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.



Actualités

Agenda
août 2018 :

Rien pour ce mois

juillet 2018 | septembre 2018

newsletter