Ordre Equestre du Saint-Sépulcre de Jérusalem-Lieutenance de Belgique
http://ordredusaintsepulcre.be/Messe-pour-les-defunts-de-la-Lieutenance
      Messe pour les défunts de la Lieutenance

Messe pour les défunts de la Lieutenance

BRUXELLES - Ce 12 mars 2016, la Lieutenance de Belgique s’est réunie en l’Eglise du Sablon pour prier pour ses membres décédés au cours de la dernière année. Les familles des défunts ont été associées à cet hommage. Nous vous proposons l’homélie prononcée par Mgr Jean Kockerols, Grand-Pieur de la Lieutenance.


La mort, toute mort, est une rupture, une cassure, une séparation radicale. Même quand la personne part doucement, paisiblement, c’est une réalité dure, qui nous fait mal. La mort est violente et elle nous rend triste. Le visage aimé disparaît à nos yeux. Les souvenirs sont là, oui, mais ils vont lentement disparaître, eux aussi. Seuls quelques uns, les meilleurs, resteront.

Mais cette rupture, comment la vivons-nous, dans la foi ? Les croyants reconnaissent qu’il y a une réalité plus radicale encore : la communion des saints. Dans une des formules du credo, les chrétiens affirment croire à la communion des saints. Qu’est-ce à dire ? La sainteté dont il est question dans cette expression, n’est pas la sainteté reconnue par l’Eglise ou par la vox populi à des personnes exemplaires, qui peuvent inspirer notre vie. Certes, il est bon qu’il y ait des saints et des bienheureux canonisés, mais c’est bien peu de choses par rapport à la communion des saints.

1. La communion des saints, c’est croire que Dieu met en lien tous ceux qui se tournent vers lui, à travers tous les lieux et tous les temps. Il nous unit, alors que bien des choses nous mettent à distance : parce qu’on est à l’autre bout du monde, parce qu’on vit ou que l’on pense tout autrement, mais aussi parce qu’on est séparé par la mort. Dieu nous garde unis, solidaires.

La sainteté dont il est question, est celle que Dieu donne en partage aux croyants. Quand Paul écrit aux chrétiens de Rome, il s’adresse à eux en disant « à tous les bien-aimés de Dieu qui sont à Rome, aux saints par appel de Dieu ». Seul Dieu est saint, mais il donne ce qu’il est, sa sainteté, en partage. Voilà ce qui fait de tous les croyants des saints. Voilà aussi ce qui nous met en communion les uns avec les autres : cette sainteté de Dieu nous unit, nous ajuste les uns aux autres, alors que tant de réalités nous séparent.

2. Oui, cette communion concerne aussi la séparation de la mort. Il y a ce pont entre l’Eglise du ciel et l’Eglise de la terre. Dieu nous garde en profonde communion avec tous ceux qui nous précèdent. Cela veut dire aussi que nous pouvons nous réconcilier avec nos morts. Que nous prions pour eux, et eux pour nous.

3. Quand est-ce que cette communion se manifeste le mieux, quand devient-elle palpable ? C’est dans la liturgie. Quand, en Eglise, nous célébrons l’amour de Dieu, nous sommes en communion avec ceux qui nous entourent, en communion avec l’Eglise de la terre entière, en communion avec l’Eglise du ciel. Dans l’Eucharistie, il est « juste et bon », disons-nous, de rendre grâce. Le prêtre, au nom de l’Eglise, donne les raisons de rendre grâce et termine cette prière en disant : « c’est pourquoi, avec les anges et tous les saints, nous te chantons ». Le nous, c’est la communion de saints. (Soit dit en passant, nous chantons très modestement, et parfois même passablement faux, mais notre chant rejoint celui de tous les saints du ciel et de la terre.)

Et lorsque nous communions aux « choses saintes », c-à-d à l’Eucharistie, le pain qui est corps du Christ, alors cette communion des saints n’est plus une idée, un souhait, un secret espoir, un wishful thinking. Alors elle est réalité, tangible et palpable. Par la communion à l’Eucharistie, par sa réelle présence au milieu de nous, le Seigneur nous garde en communion avec tous les saints et donc aussi avec ceux que la mort a arraché à notre regard.

+ Jean Kockerols,
Grand-Prieur de la Lieutenance de Belgique

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Votre réaction

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.



Actualités

Agenda
novembre 2017 :

Rien pour ce mois

octobre 2017 | décembre 2017

newsletter