Ordre Equestre du Saint-Sépulcre de Jérusalem-Lieutenance de Belgique
http://ordredusaintsepulcre.be/Manifestation-de-protestation-des-ecoles-chretiennes-contre-les-politiques
        Manifestation de protestation des écoles chrétiennes contre les politiques (...)

Manifestation de protestation des écoles chrétiennes contre les politiques discriminatoires

JERUSALEM - Les écoles chrétiennes d’Israël ont organisé ce 27 mai 2015, une manifestation sans précédent pour dénoncer les politiques discriminatoires dont elles estiment faire l’objet de la part du gouvernement.


Près de 700 enseignants, parents accompagnés de leurs enfants et religieux se sont retrouvés à 11.00 locales le 27 mai sur la place se trouvant devant le palais Lev Ram, siège du Ministère de l’éducation, exposant de grandes pancartes et distribuant des tracts dans lesquels étaient résumées les raisons de cette protestation inédite.

"Il s’agit d’une manifestation pacifique et respectueuse, pour dire que nous voulons être traités comme les autres, tant du point de vue économique que de celui de la liberté d’éducation" indique à l’Agence Fides le Père Abdel Masih Fahim, Directeur du Bureau des écoles chrétiennes.

Les écoles chrétiennes en Israël sont fréquentées par 30.000 élèves dont seule la moitié est chrétienne. La majeure partie d’entre elles étaient actives dès avant la constitution de l’Etat d’Israël. En obtenant d’excellents résultats scolaires, elles forment les élèves selon les valeurs chrétiennes de l’amour du prochain, du pardon et de la tolérance, alimentant au travers de leur travail quotidien une sensibilité ouverte à la coexistence et vaccinée contre tout sectarisme.

Les écoles chrétiennes – peut-on lire dans un communiqué publié à l’occasion de la manifestation – appartiennent à la catégorie des écoles « reconnues mais non publiques » et reçoivent un financement partiel de la part du Ministère. Le reste des coûts est couvert par des frais de scolarité versés par les parents.

Depuis des années, le Ministère de l’éducation tente de réduire le budget des écoles chrétiennes - -45% au cours de ces dix dernières années – et cela a contraint ces écoles à augmenter les frais de scolarité à la charge des familles. La diminution des financements pèse surtout sur les parents de la partie de la population arabe israélienne dont le revenu moyen par famille est inférieur à la moyenne nationale.

Un comité nommé par le Bureau des écoles chrétiennes en Israël a conduit des négociations pendant huit mois avec le Ministère et ce dernier a proposé que les écoles deviennent des écoles publiques. Cette proposition est interprétée par les titulaires des écoles (Eglises, monastères etc.) comme la fin de l’entreprise éducative chrétienne basée sur des valeurs chrétiennes et comme un coup très grave porté à la minorité chrétienne en Terre Sainte. A la lumière de ces faits, les écoles chrétiennes ont interrompu les négociations.

"On tente d’imposer également dans les écoles primaires chrétiennes un système d’enseignement standard déjà adopté dans les écoles hébraïques et dans les écoles arabes gouvernementales – explique à Fides le Père Abdel Masih Fahim – système qui annihilerait la spécificité de leur approche éducative. Les enseignants eux aussi se trouvent pénalisés par rapport à leurs collègues des autres écoles, en ce qui concerne leurs droits de travailleurs".

A la manifestation de Jérusalem, ont également pris part Leurs Excellences NN.SS. William Shomali et Giacinto Boulos Marcuzzo, du Patriarcat latin de Jérusalem.

Source : Agence Fides

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Votre réaction

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.



Nouvelles de Terre sainte

Agenda
juin 2017 :

Rien pour ce mois

mai 2017 | juillet 2017

newsletter