Ordre Equestre du Saint-Sépulcre de Jérusalem-Lieutenance de Belgique
http://ordredusaintsepulcre.be/Les-vitraux-belges-donnes-a-la-Terre-Sainte
      Les vitraux belges donnés à la Terre Sainte

Les vitraux belges donnés à la Terre Sainte

BETHLEEM - Dans l’église Sainte Catherine à Bethléem, un prix décerné l’année dernière a donné lieu à l’inauguration d’une plaque pour saluer le patrimoine belge à l’étranger, notamment un vitrail offert à la Basilique de la Nativité. Signe des relations ancestrales entre la Belgique et la Custodie franciscaine (Vidéo).


Un lien ininterrompu depuis des siècles. Un prix décerné un an plus tôt, et une plaque inaugurée dimanche dernier. Des gestes qui rappellent les relations ancestrales entre la Belgique à la Terre Sainte.

Dernier en date, le 8 mai 2016, à l’église Sainte Catherine de Bethléem, avec la remise du prix 2015 du Patrimoine belge à l’étranger. C’est le vitrail de l’abside centrale de la Basilique, sous le chœur, qui a remporté ce prix décerné par le ministère belge des Affaires étrangères et la Fondation du Roi Baudouin.

GENIA HELOU-RAAD
Conseiller principal - Consulat belge à Jérusalem
« Ce vitrail représente la nativité de Jésus-Christ. Il a été offert à la Custodie franciscaine en 1926 et a ensuite été restauré en 2004 en Belgique. Il était nécessaire de le rapporter en Belgique puis de le ramener ici en Terre Sainte, puisqu’il avait subi des dommages à cause du siège de l’église Sainte Catherine en 2000/2001. »
Ce vitrail est l’une des deux œuvres belges présentes en Terre Sainte -l’autre se trouve dans le centre Casanova - et témoigne des liens historiques et religieux entre la Custodie et la Belgique, pays qui est l’une des quatre nations protectrices aux côtés de l’Italie, de la France et de l’Espagne.

DIDIER REYNDERS
Vice-Premier Ministre et Ministre des Affaires Etrangères Belge
« Nous sommes l’une des quatre nations qui joue ce rôle depuis 1852. En collaboration avec d’autres nations, nous sommes en charge de la protection de cette terre. De toute évidence, c’est surtout symbolique, mais il est parfois utile de se rappeler que nous avons une tâche spécifique à réaliser. Nous essayons de la mener en aidant notamment les Franciscains à tenir correctement les différents sites et, lorsque c’est possible, en organisant la restauration et la rénovation de toutes les belles pièces de patrimoine qui se trouvent ici. »

P. DOBROMIR JASZTAL, ofm
Vicaire de la Custodie de Terre Sainte
« C’est un événement très spécial qui veut mettre l’accent sur la présence du patrimoine artistique historique de la collaboration entre la Belgique et la Terre Sainte. En effet, la Terre Sainte a besoin de ces alliés traditionnels tels que les nations catholiques pour être en mesure de poursuivre sa mission ici et de travailler pour transmettre son message au monde entier. »

Le prix est décerné non seulement en vue d’améliorer les initiatives de conservation du patrimoine belge à l’étranger, mais veut être aussi une incitation indirecte à l’amélioration continue et sur le long terme, de la conservation artistique.
Un événement permettra à des milliers de personnes d’admirer bientôt ce vitrail. La nuit de Noël. Nuit où tout a commencé, et où chaque année, tout recommence à nouveau.

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Votre réaction

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.



Découvrez la Terre sainte

Agenda
mars 2017 :

Rien pour ce mois

février 2017 | avril 2017

newsletter