Ordre Equestre du Saint-Sépulcre de Jérusalem-Lieutenance de Belgique
http://ordredusaintsepulcre.be/Les-chretiens-Orient-au-coeur-du
        Les chrétiens d’Orient au cœur du consistoire

Les chrétiens d’Orient au cœur du consistoire

ROME - Alors que le Synode de la Famille s’est achevé, le pape François a profité de la présence à Rome d’un grand nombre de cardinaux pour organiser un consistoire sur le Moyen Orient le lundi 20 octobre 2014. Outre les cardinaux, les patriarches des Eglises orientales et des diocèses latins d’Orient étaient également présents pour faire part de leurs préoccupations et évoquer des pistes pour sortir de la crise.


Le pape François ne se lasse pas d’évoquer la situation dramatique des Chrétiens du Moyen-Orient. Il l’a précisé hier devant les cardinaux, cette question « [lui] tient beaucoup à cœur ». Devant eux, le Saint Père a relancé son appel à la communauté internationale et son souci de préserver coûte que coûte la présence chrétienne au Moyen Orient : « Nous avons le désir commun de la paix et de la stabilité au Moyen-Orient ainsi que la volonté de favoriser la résolution des conflits à travers le dialogue, la réconciliation et l’engagement politique. En même temps, nous voudrions apporter la meilleure aide possible aux communautés chrétiennes pour les aider à rester dans la région ». Retrouvez ici son discours complet.

Brièvement, le cardinal secrétaire d’Etat, Mgr Parolin, a rappelé les discussions et conclusions de la réunion du pape avec les nonces d’Irak et Jordanie, de Syrie, du Liban, d’Egypte, d’Israël et Palestine et d’Iran qui s’est déroulée au début du mois d’octobre. Les Patriarches des Eglises catholiques orientales et des diocèses latins de ces mêmes pays ont tour à tour pris la parole pour évoquer leurs défis particuliers et leurs souffrances. Selon le père Lombardi, directeur de la salle de presse du Vatican, les Patriarches ont senti « un soutien et un signe de proximité de la part du pape et du collège cardinalice ».

Une synthèse livrée par l’agence spécialisée du Vatican News.va rapporte que les cardinaux se sont entendus sur l’urgence, pour les pays de la région, de redéfinir leur avenir. De nombreux conflits éclipsent les tentatives d’instaurer la paix. Il faut que Jérusalem soit reconnue comme capitale de la foi pour les trois grands monothéismes. Il devient aussi nécessaire de trouver une résolution aux conflits israélo-palestinien et syrien, et une manière de contrer l’avancée des combattants de l’Etat islamique. Un autre appel a été lancé, pour la liberté de religion comme droit fondamental et inné, notamment dans les pays qui ont une religion d’Etat, le plus souvent l’Islam.

Stopper l’exode des Chrétiens

A l’issue du consistoire, le cardinal Parolin a rappelé dans une conférence de presse que « nous ne pouvons nous résigner à penser le Moyen-Orient sans les chrétiens, qui jouent un rôle fondamental comme artisans de paix, de réconciliation et de développement ».

L’Eglise invite les Chrétiens d’Orient à rester sur leurs terres et à « trouver des conditions de vie, de sécurité, de travail, d’avenir dans la région », toujours selon les paroles du Cardinal. Cette solution est préférée à l’émigration qui touche ces communautés. Ce sont ici les offres nombreuses et généreuses de visas de la part de plusieurs Etats qui sont mises en cause, car elles risqueraient de vider peu à peu le Moyen Orient de sa présence chrétienne.

Pour inciter les Chrétiens à rester, les mêmes solutions se font entendre : poursuivre le dialogue inter-religieux pour accroître la connaissance et le respect mutuel, et favoriser ainsi la coexistence pacifique. Une mission périlleuse surtout dans certains pays de la région où chaque jour des hommes, des femmes et des enfants sont tués à cause de leur foi.

L’Eglise appelle aussi les pèlerins de tous les pays à se rendre en pèlerinage sur les terres de la Bible, de Jésus et des premiers Chrétiens pour assurer de leur soutien et de leur proximité. Enfin, le cardinal Parolin a appelé les Caritas à ne pas cesser leur travail déjà très efficace pour soutenir tous ceux, chrétiens ou non, dont la liberté est actuellement bafouée.

Pierre Loup de Raucourt pour www.lpj.org

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Votre réaction

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.



Nouvelles de Terre sainte

Agenda
mai 2017 :

Rien pour ce mois

avril 2017 | juin 2017

newsletter