Ordre Equestre du Saint-Sépulcre de Jérusalem-Lieutenance de Belgique
http://ordredusaintsepulcre.be/Les-armoiries-de-Mgr-Pierbattista-Pizzaballa
      Les armoiries de Mgr Pierbattista Pizzaballa

Les armoiries de Mgr Pierbattista Pizzaballa

JERUSALEM - Notre lieutenance compte quelques spécialistes éminents de la science héraldique. A leur attention, voici les armoiries du nouvel administrateur apostolique du Patriarcat latin de Jérusalem publiées ce matin.


Il est d’usage, après la nomination par le pape, qu’un évêque se dote d’un blason et d’une devise qui l’accompagneront tout au long de son ministère épiscopal. Ci-dessous, nous vous proposons une explication de l’emblème et de la devise de Mgr Pizzaballa.

Les armoiries choisies par Mgr Pizzaballa montrent la ville de Jérusalem comme elle était représentée au Moyen-Age sur les sceaux du royaume latin : (cfr. S. De Sandoli, Corpus Inscriptionum Crocesignatorum Terrae Sancte 1974, 128-140), ou comme une ville avec des murs et une porte, d’où émergent le dôme en forme de cône tronqué du Saint-Sépulcre, la Tour de David et la coupole ronde de l’actuelle mosquée. On pouvait lire, associée à cette représentation, la devise suivante : Civitas Regis Regum omnium.

Les couleurs sont similaires à celles utilisées dans les armoiries de Jérusalem au cours du royaume latin, avec la croix d’or de Jérusalem sur fond d’argent. L’utilisation de ces couleurs est considérée comme « unique et exceptionnelle » en héraldique car elle contrevient à la soi-disant « règle Teinture » qui dit que « le métal ne doit jamais être mis sur le métal, ni la couleur sur la couleur ». Elle est possible seulement parce que Jérusalem est unique : de ce fait, ce n’est pas une erreur mais quelque chose qui a été accepté et qui attire l’attention. Par le choix de ces couleurs, l’héraldique rend hommage à la ville de Jérusalem en attribuant à elle seule les couleurs les plus précieuses. En héraldique, l’or est un symbole de la foi et de la vérité, et l’argent celui de la pureté, de l’innocence, de l’humilité et de la justice. Aujourd’hui encore, Jérusalem maintient sa vocation à être une maison de prière pour tous les peuples, et les trois lieux décrits dans les armoiries médiévales sont également une référence aux différentes traditions religieuses qui coexistent ici, et à la paix pour laquelle l’évêque est aussi appelé à s’engager.

Jérusalem est le lieu de l’accomplissement du mystère du salut en Christ, représenté dans le Chrismon placé sur le rouleau de la Parole. Il est placé en haut, comme pour éclairer la ville et prendre soin d’elle.

Dieu qui soutient son serviteur avec sa grâce, en cette ville, donne en abondance ce qui a été promis au prophète Jérémie dans la vision de la branche d’amandier : « Je veille sur ma parole, pour l’exécuter » (Jérémie 1, 12). En effet, il est né Christ, Parole vivante, Celui qui a fait de deux peuples un seul, préfiguré et annoncé dans les deux Testaments.

"De Sion sortira la Loi et de Jérusalem la Parole du Seigneur" (Isaïe 2,3 // Michée 4.2). Aujourd’hui encore, nous le rappellent les prophètes, l’Église de Jérusalem a une vocation spéciale de témoignage en un contexte si particulier, de la vigilance à la Parole du Seigneur et à sa réalisation.

En haut de l’emblème sont dépeints les bras crucifiés de notre Seigneur avec ceux de saint François d’Assise, symbole de l’Ordre franciscain comme il en est l’usage pour les évêques appartenant à l’Ordre.

L’ovale du bouclier est dit blason en "amande", forme élégante qui combine harmonieusement les éléments distinctifs habituels de l’emblème d’un archevêque.

Pour finir, le blason est complété par les signes coutumiers : la croix de procession à double traverse et le chapeau de sinople accompagné d’une cordelière à dix houppes de même.

La devise est : Sufficit tibi gratia mea (« Ma grâce te suffit »), tirée du chapitre 12, verset 9, Seconde lettre de l’apôtre Paul aux chrétiens de Corinthe.

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Votre réaction

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.



Actualités

Agenda
avril 2017 :

Rien pour ce mois

mars 2017 | mai 2017

newsletter