Ordre Equestre du Saint-Sépulcre de Jérusalem-Lieutenance de Belgique
http://ordredusaintsepulcre.be/Les-Jordaniens-tres-fiers-d
        Les Jordaniens très fiers d’accueillir le pape

Les Jordaniens très fiers d’accueillir le pape

L’ambassadeur de Jordanie en Belgique, S.E. Monsieur Montaser Oklam Al-Zou’bi, était ce 19 mai à la Nonciature apostolique en Belgique pour dire combien son pays était fier de pouvoir recevoir le pape. Selon lui, cette visite arrive à un très bon moment.


Si l’on excepte le cas particulier des JMJ à Rio, c’est en Jordanie que le pape François effectuera donc sa toute première visite officielle à l’étranger. Il s’agira alors de la première étape d’un court mais intense pèlerinage en Terre Sainte.

« C’est une marque de confiance envers nous », a indiqué l’ambassadeur qui a profité de ce moment pour rappeler que la Jordanie était une terre de tolérance dans laquelle musulmans et chrétiens étaient traités de manière équitable.
Dans une région du monde marquée par de fortes tensions, ce royaume se singularise effectivement par sa stabilité politique malgré les très nombreux réfugiés venus d’Irak et de Syrie et les différents « printemps arabes » qui ont éclaté. « Nous sommes un pays de tolérance, d’acceptation de l’autre, un pays de pardon. Aucun groupe religieux n’a été mis au ban dans notre pays », a insisté l’ambassadeur.
Une analyse partagée par le nonce en Belgique, Mgr Berloco, qui confirme cette place « particulière » de la Jordanie au Moyen Orient, pays qui représente selon lui « un exemple de paix et de réconciliation, avec un rôle particulièrement actif dans le dialogue interreligieux ».

Un pèlerinage, pas une visite politique

Le pape consacrera toute la journée du samedi 24 mai à la Jordanie. Il sera reçu par le roi et la reine puis par les autorités du royaume avant de rejoindre, en milieu d’après-midi, le stade international d’Amman où il célébrera une messe au cours de laquelle 1.400 jeunes chrétiens feront leur communion. Il se rendra ensuite à Béthanie, sur les rives jordaniennes du Jourdain, là où Jésus fut baptisé par Jean le Baptiste. Il y rencontrera des réfugiés et de jeunes handicapés, victimes de la tragédie humanitaire qui persiste en Syrie et en Irak.
« Ce voyage est un pèlerinage et non une visite politique », a rappelé le nonce qui a insisté quant à lui sur la dimension œcuménique et interreligieuse de ce voyage. Le pape François rencontrera notamment les grecs-othodoxes, les chrétiens arméniens, la communauté juive et le grand mufti de Jérusalem. « Fait exceptionnel, a souligné Mgr Berloco, un mufti et un rabbin, tous deux amis de François, font partie de la délégation officielle du Vatican ».
Bref, « C’est un voyage très important pour l’humanité entière ; un événement providentiel qui va donner beaucoup de fruits », assure le nonce.
Cette visite sera courte mais intense et d’une grande richesse humaine. « Le pape devrait partager un déjeuner avec des familles palestiniennes », a indiqué Mgr Berloco qui note la qualité globale du programme de ce voyage. Pour l’ambassadeur de Jordanie, peu importe que cette visite ne dure que trois jours car elle est particulièrement bien venue en ce moment.

Pierre GRANIER pour www.infocatho.be

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Votre réaction

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.



Nouvelles de Terre sainte

Agenda
juillet 2017 :

Rien pour ce mois

juin 2017 | août 2017

newsletter