Ordre Equestre du Saint-Sépulcre de Jérusalem-Lieutenance de Belgique
http://ordredusaintsepulcre.be/Les-Chretiens-de-Jerusalem-face-a-la-montee-des-tensions
      Les Chrétiens de Jérusalem face à la montée des tensions

Les Chrétiens de Jérusalem face à la montée des tensions

JÉRUSALEM – Ces derniers jours, la situation en Israël et dans les territoires palestiniens n’a cessé de se détériorer. Dans la vieille ville de Jérusalem, les récentes attaques suscitent chez les habitants du quartier chrétien des réactions variées. Reportage.


La vieille ville de Jérusalem, haut lieu touristique et religieux, est anormalement déserte ces temps-ci. La tension est bien palpable : le bruit des sirènes fait écho aux hélicoptères qui survolent quotidiennement la ville. Des soldats israéliens sont postés à chaque coin de rue, sous les caméras des journalistes. Quelques rares commerçants ont ouvert leur magasin, et attendent les clients, assis sur leur chaise.

La peur et l’incertitude

La plupart ont peur, peur de sortir, de travailler, de ne pas pouvoir rentrer chez eux le soir. Ils sont surtout inquiets pour leurs enfants : « en ce moment, mes enfants ne prennent plus les transports en commun, je les amène en voiture le matin, et je vais les chercher le soir », confie Hanna*, un artisan du quartier chrétien. Il a connu la première Intifada, mais était à l’étranger lors de la seconde. La montée de la violence l’inquiète. Pour lui, on ne peut prévoir qui sera la prochaine victime. Son magasin ferme plus tard, « pour croiser moins de personnes dans les rues ». Même circuler en ville devient une épreuve : « dans la rue, chacun se regarde, on se retourne pour voir si tout va bien ». Cette paranoïa ambiante en inquiète plus d’un. Pourtant, certains ne montrent pas la même anxiété, comme Elias*, un commerçant de 45 ans : « j’ai vu bien pire, ce qui se passe actuellement est comparable à la situation de l’an dernier, mais pour moi, ce n’est pas une Intifada ».

Jérusalem a besoin de paix

Combien de temps cette vague de violence va-t-elle durer ? A cette question, une réponse unanime : aussi longtemps que les israéliens tenteront d’accéder à l’esplanade des mosquées, de nouvelles attaques auront lieu. Pour Jerias, un homme de 62 ans qui n’a jamais quitté Jérusalem, « si chacun respecte son lieu de culte, les tensions s’apaiseront. Une opinion partagée par Abed Al-Maseh : « s’il y a des tensions, c’est parce que les israéliens entrent dans Al Aqsa sans manifester de respect. Je ne supporterais pas que quelqu’un entre dans le Saint Sépulcre de cette manière. Je voudrais que les attaques cessent car nous avons besoin de la paix à Jérusalem ».

Beaucoup sont en effet lassés de ce conflit qui complique sensiblement leur vie quotidienne. Plusieurs groupes palestiniens avaient appelé à une « journée de rage » mardi 13 octobre ; certains commerçants avaient donc fermé boutique, par crainte de troubles éventuels.

Les pèlerins ne risquent rien

Les habitués de la vieille ville rappellent cependant que les touristes et pèlerins ne sont pas visés dans ces attaques : « ici, nous vivons du tourisme et des pèlerinages, eux ne risquent rien ». Pour Jerias, même si les touristes se font plus rares, ils ne craignent rien, et seront toujours bien accueillis. Hanna ajoute que c’est aussi une opportunité pour les pèlerins de passer plus de temps dans les lieux saints, beaucoup moins fréquentés. Selon lui, l’Eglise doit encourager les chrétiens à venir, car « ceux qui attaquent savent qui ils peuvent attaquer ou non ».

Dans un entretien récent, le nonce apostolique en Terre Sainte, Mgr Lazzarotto rappelait que la présence des pèlerins est importante, car elle exprime solidarité et proximité avec les chrétiens de cette terre. Si aucun incident visant des pèlerins n’a été signalé, il reste toutefois préférable de bien préparer son pèlerinage et de s’adresser à des agences expérimentées.

Calixte des Lauriers et Thomas Charrière pour www.lpj.org

* Les prénoms ont été changés.

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Votre réaction

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.



Actualités

Agenda
décembre 2017 :

Rien pour ce mois

novembre 2017 | janvier 2018

newsletter