Ordre Equestre du Saint-Sépulcre de Jérusalem-Lieutenance de Belgique
http://ordredusaintsepulcre.be/Le-pape-Francois-annonce-sa-joie
        Le pape François annonce sa « joie de l’Evangile »

Le pape François annonce sa « joie de l’Evangile »

ROME – Rapidement après son élection, le pape François a émis son désir d’écrire un document sur la nouvelle évangélisation. C’est sous la forme d’une exhortation apostolique que le souverain pontife s’exprime sur ce sujet, dans un texte intitulé Evangelii gaudium (« La joie de l’Evangile »), qui a été présentée officiellement à la messe de clôture de l’Année de la foi du 24 novembre 2013.


Pour donner un caractère solennel à la clôture de l’Année de la foi, le pape François a proposé à l’Eglise universelle un texte sur la nouvelle évangélisation. Il reprend notamment les travaux du synode sur la nouvelle évangélisation qui avait eu lieu en octobre 2013 au Vatican et l’ébauche d’une exhortation apostolique sur ce thème que Benoît XVI avait déjà commencé. Pour Mgr Rino Fisichella, président du Conseil pontifical pour la promotion de la nouvelle évangélisation, cette exhortation arrive à point nommé à la fin de l’Année de la foi puisque « Croire signifie aussi faire participer les autres à la joie de la rencontre avec le Christ ».

Avant d’être présentée et publiée le mardi 26 novembre 2013, ce texte a été remis à 36 personnes au cours de la messe de clôture de l’Année de la foi. Parmi les destinataires se trouvaient des journalistes et des artistes pour rappeler que les médias et le monde de l’art sont des lieux d’expressions qui peuvent favoriser et permettre l’évangélisation grâce à leur accessibilité pour le plus grand nombre.

La feuille de route du pontificat

Dès le premier paragraphe, le pape François annonce ses ambitions : « Dans cette Exhortation je désire m’adresser aux fidèles chrétiens, pour les inviter à une nouvelle étape évangélisatrice marquée par cette joie et indiquer des voies pour la marche de l’Église dans les prochaines années. » Deux objectifs qu’il essaie de mettre en avant depuis le début de son pontificat et qui se retrouvent désormais clairement énoncés.

Le souverain pontife suit un développement en cinq chapitres en commençant par la nécessité pour l’Eglise de se transformer et de se convertir. « J’espère, écrit-il, que toutes les communautés feront en sorte de mettre en œuvre les moyens nécessaires pour avancer sur le chemin d’une conversion pastorale et missionnaire, qui ne peut laisser les choses comme elles sont. Ce n’est pas d’une “simple administration” dont nous avons besoin. Constituons-nous dans toutes les régions de la terre en un “état permanent de mission” ». Ce travail de transformation a déjà été entrepris par le pape François qui désire une « réforme des structures » ecclésiales pour les rendre plus missionnaires.

Il poursuit en appelant à une conversion de chacun des acteurs de l’évangélisation, notamment des acteurs pastoraux. Une violente charge est lancée contre ce que le pape appelle la « mondanité spirituelle », contre l’idolâtrie de l’argent, le pessimisme ou les conflits au sein même de l’Eglise ou entre chrétiens.

Au cœur de l’Exhortation, le Pape développe sa pensée sur l’évangélisation qui doit être pour tous et pour tous, et doit se faire avec la foi au service de la foi. Il y précise que « la première annonce ou “kérygme” a un rôle fondamental, qui doit être au centre de l’activité évangélisatrice et de tout objectif de renouveau ecclésial ». Dans ce chapitre, le Pape évoque également l’importance des homélies que le pasteur doit préparer et que les fidèles doivent écouter, puisque cela contribue aussi à la croissance spirituelle : « La prédication doit être positive, offrir toujours l’espérance et ne pas laisser les fidèles “prisonniers de la négativité” […]. L’annonce de l’Evangile elle-même doit avoir des connotations positives : “proximité, ouverture au dialogue, patience, accueil cordial qui ne condamne pas” ».

Pour l’Eglise, et pour le monde entier

Partant de cette évangélisation, le Saint Père insiste sur la dimension sociale de l’évangélisation et sur les répercussions que l’annonce de la Parole de Dieu peut avoir sur la société. Il exhorte notamment l’Eglise à avoir constamment le souci des plus pauvres, comme il n’a cessé de le rappeler depuis le début de son pontificat. « Toute communauté de l’Eglise qui oublie les pauvres, avertit-il, court aussi le risque de la dissolution ». Il appelle également à ne jamais délaisser le dialogue avec la société, avec les autres églises et autres religions. Comme son prédécesseur, il désire poursuivre le dialogue entre croyants et non-croyants pour que le monde, nourrit de la Parole de Dieu, puisse cheminer vers davantage de paix et de justice. C’est un chemin qu’il trace depuis son accession à la chair de Saint Pierre et qui montre toute sa détermination à rénover l’Eglise et ses institutions pour témoigner de la « joie de l’évangile ».

Sources : VIS/Pierre Loup de Raucourt/TD

Pour lire l’exhortation, cliquez ici.

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Votre réaction

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.



Nouvelles de Terre sainte

Agenda
mai 2017 :

Rien pour ce mois

avril 2017 | juin 2017

newsletter