Ordre Equestre du Saint-Sépulcre de Jérusalem-Lieutenance de Belgique
http://ordredusaintsepulcre.be/Le-diocese-sous-le-manteau-de
      Le diocèse sous le manteau de Notre-Dame Reine de Palestine

Le diocèse sous le manteau de Notre-Dame Reine de Palestine

DEIR RAFAT – De nombreux catholiques du diocèse se sont rendus à Deir Rafat le dimanche 26 octobre 2014 à l’occasion de la solennité de Notre Dame de Palestine. Sous le soleil, dans le calme et la paix d’un dimanche au milieu des vignes, la messe a été l’occasion de prier la Vierge et de réunir le diocèse autour du Patriarche rentré du Synode sur la Famille.


Chaque année, la communauté des Sœurs de Bethléem accueillent dans le sanctuaire silencieux le reste de l’année une partie des catholiques de Terre Sainte, venus pour la plupart de Jérusalem et de ses environs, mais aussi de la Galilée. Tous viennent saluer la Vierge Marie, Reine de Palestine, pour lui confier sans doute la situation de la région qui depuis trop longtemps ne connait pas la paix. C’est d’ailleurs la vocation de ce sanctuaire, créé en 1927 pour demander à la Vierge une protection spéciale sur sa terre natale.

Venus en paroisse ou en famille, les fidèles se sont rendus en nombre – près de 2000 – à la messe animée par les séminaristes de Beit Jala. Sous le soleil, au milieu des vignes et des oliviers, tous témoignaient de leur joie de s’évader le temps d’une journée pour retrouver d’autres chrétiens.

Le président de la célébration, Mgr Fouad Twal, Patriarche latin de Jérusalem, n’a pas dissimulé non plus sa joie de retrouver son troupeau. Absent pendant plusieurs semaines à cause du Synode sur la Famille, il a manifesté sa joie de retrouver son diocèse en les saluant, prenant du temps pour les rencontrer, et en témoignant de son expérience synodale en donnant déjà des pistes de réflexions et de conversion pour les familles présentes.

Une semaine après la béatification de Paul VI, le Patriarche a également rappelé toutes ses actions en Terre Sainte et ses initiatives pour créer la Maison d’Abraham et l’Institut Epheta pour les sourds-muets, en saluant au passage tout le bienfait que ses maisons produisent.

Une fête idéale donc pour le retour du Patriarche dans son diocèse, et pour rapporter de Rome les enseignements du Synode, afin de rappeler aux familles qui invoquent Notre Dame de Palestine que l’on peut espérer la paix dans la région, notamment si la famille préserve son unité.

Pierre Loup de Raucourt pour www.lpj.org

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Votre réaction

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.



Découvrez la Terre sainte

Documents joints

Agenda
septembre 2017 :

Rien pour ce mois

août 2017 | octobre 2017

newsletter