Ordre Equestre du Saint-Sépulcre de Jérusalem-Lieutenance de Belgique
http://ordredusaintsepulcre.be/Le-catechisme-desormais-au-programme-du-bac-palestinien
      Le catéchisme désormais au programme du bac palestinien

Le catéchisme désormais au programme du bac palestinien

PALESTINE – Dès la rentrée, les chrétiens palestiniens pourront préparer l’épreuve d’éducation chrétienne en vue de leur tawjihi (équivalent du bac). C’est le fruit d’une négociation avec le Ministère palestinien de l’Education.


Le 29 août 2018 sonne la rentrée des classes dans les Territoires palestiniens. Et cette année une nouvelle épreuve fait son entrée officielle au programme du bac (tawjihi) qui sanctionne la 12ème année d’une scolarité. Ainsi, pour obtenir leur certificat d’études secondaires, les élèves de terminale auront désormais la possibilité de présenter l’épreuve d’éducation chrétienne. Une première dans l’histoire palestinienne, relayée il y a une douzaine de jours par le site chrétien d’informations arabes, abouna.org.

L’an dernier à la même époque, le père Iyad Twal, directeur général des écoles du Patriarcat latin en Palestine et en Israël depuis deux ans, avait annoncé que des discussions étaient en cours mais avait fait montre de prudence « Nous attendons que les évêques et les responsables des Eglises décident de l’opportunité ou pas de la mise en place d’une telle épreuve », avait-il alors déclaré lors d’une interview rapportée sur le site officiel du Patriarcat.

Il y avait alors deux courants comme l’expliquait le père Iyad Twal. « D’un côté, certains responsables spirituels [ayant] manifesté leur intérêt pour intégrer une telle épreuve et lui donner ainsi une certaine visibilité et renforcer les relations avec le Ministère. » De l’autre côté, « certains [craignant] que cet enseignement ne perde sa profondeur spirituelle, le réduisant à un simple sujet. » Les faits ont finalement donné raison aux premiers.

Un manuel œcuménique

Non seulement, le Ministère de l’Education et de l’Enseignement supérieur palestinien a donné son accord pour inclure l’épreuve d’éducation chrétienne au programme du tawjihi dès cette année mais a aussi approuvé le manuel scolaire de catéchisme élaboré conformément aux directives pédagogiques du ministère pour les classes de Terminale (correspondant à la 12ème année de scolarité). Le livre de nature œcuménique, « publié en partenariat entre le Ministère de l’Education et de l’Enseignement supérieur et de tous les représentants des Eglises en Palestine » a été distribué aux responsables d’éducation dans tous les gouvernorats palestiniens.

L’an dernier, le père Iyad Twal avait annoncé que les nouveaux programmes d’éducation chrétienne avaient été achevés. Pour ce faire, après l’accord avec le Ministère palestinien de l’Education, plusieurs comités avaient été formés sous la supervision du Secrétariat général des écoles chrétiennes. Jusqu’à maintenant, le manuel scolaire de catéchisme s’adressait à tous les chrétiens, couvrant l’ensemble du programme du CP à la Première. En revanche, le volume réservé aux élèves de Terminales était le défi de l’année passée. Mission accomplie d’octobre 2017 à mai 2018.

En Palestine (comme en Jordanie), le tawjihi n’est pas n’importe quel examen. Etape majeure dans une scolarité, il clôture le cycle des études secondaires dans la bande de Gaza, en Cisjordanie et en Jordanie, et c’est la moyenne obtenue à cet examen qui détermine le choix d’une université et d’une filière pour les lycéens qui entament leurs études supérieures. Des spectacles de danse et de musique sont alors organisés pour ceux qui réussissent l’examen.

Cette année dans les écoles du Patriarcat latin, 94,5% des élèves ont réussi cet examen de passage.

Cerise sur le gâteau, l’école de la Sainte Famille, tenue par le Patriarcat latin, à Gaza City, a quant a elle fait carton plein. A titre de comparaison, d’après les chiffres du Ministère palestinien de l’Education lors de l’année scolaire 2017-2018, sur 72 604 étudiants qui ont passé le tawjihi en Cisjordanie, à Jérusalem et dans la bande de Gaza, 48 420 ont obtenu leur diplôme. Soit un taux de réussite de 66%.

Christophe Lafontaine pour Terrasanta.net

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Votre réaction

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.



Actualités

Agenda
septembre 2018 :

Rien pour ce mois

août 2018 | octobre 2018

newsletter