Ordre Equestre du Saint-Sépulcre de Jérusalem-Lieutenance de Belgique
http://ordredusaintsepulcre.be/Le-Patriarche-a-Jaffa-Tel-Aviv-La
        Le Patriarche à Jaffa-Tel Aviv : « La présence des migrants chrétiens est une (...)

Le Patriarche à Jaffa-Tel Aviv : « La présence des migrants chrétiens est une richesse pour l’Eglise locale »

TEL AVIV- JAFFA- Samedi 13 et dimanche 14 septembre 2014, le Patriarche Fouad Twal s’est rendu en visite pastorale auprès de la communauté chrétienne de Jaffa. Il est venu à la rencontre d’une communauté arabe chrétienne souffrante, mais aussi d’une vivante et nombreuse communauté de chrétiens immigrés.


Une visite qui s’intègre dans le grand tour de visites pastorales du Patriarche dans le diocèse, un tour commencé il y a deux ans et encore inachevé.

Le Patriarche a rencontré là une communauté arabe chrétienne souffrante et peu nombreuse qui peine à trouver ou à garder son identité au cœur de l’ébullition de la grande ville israélienne. « Beaucoup d’enfants ne parlent plus arabe et la plupart des jeunes ne vont plus à la messe » a déploré Sa Béatitude. Il a néanmoins chaleureusement salué la présence d’un groupe de jeunes chrétiens arabes venus pour la célébration.

Le Patriarche a été très touché par la communauté indienne et philippine : « Ils sont très fidèles à leur foi et à la tradition. Dans l’Eglise, eux qui vivent dans la peur d’être chassés du pays, ils ont trouvé un refuge, un abri et un lieu où se retrouver ». Plusieurs fois par semaine, cette communauté de migrants, se retrouve dans l’église ou dans le centre Notre Dame Femme de Valeur à Tel Aviv, pour des temps fraternels de rencontre, autour d’un repas typique, ou des temps de prière et d’adoration eucharistique. « Ils prient quelquefois de dix heures du soir après avoir travaillé jusqu’à deux heures du matin. Leur présence est une richesse pour l’Eglise, un témoignage pour les chrétiens locaux souvent trop pris par la politique » soulignait le Patriarche.

Ce dernier a également rencontré les autorités civiles de la Mairie et de la Police de Jaffa. Ces derniers ont affirmé faire tout leur possible pour que tous puisse vivre en paix, et ont évoqué une certaine coexistence des communautés.

Après les danses philippines et africaines, un groupe de différents diplomates d’Afrique et d’Amérique Latine est venu saluer le Patriarche. Le Patriarche les a à nouveau remercié pour le soutien et la prise de position de leurs pays pendant la guerre à Gaza.

Le Patriarche a présidé la Messe dominicale de la paroisse latine de Jaffa, Saint Antoine de Padoue, et par laquelle il a terminé sa visite pastorale. Ont concélébré la Messe à ses côtés son Vicaire en Israël, Mgr Marcuzzo, ainsi que le curé de la Paroisse, le Père Zaher Aboud OFM. Les chefs religions melkites, grecs et orthodoxes, venus à la rencontre du Patriarche, ont également assisté à la messe.

Lors de son homélie, le Patriarche a souligné combien le mystère de la croix est un mystère de joie, intimement lié à l’espérance de la Résurrection. Il a médité les caractéristiques de la première communauté chrétienne à Jérusalem. Il a appelé les fidèles à redécouvrir les valeurs qui ont marqué cette première communauté chrétienne qui persévérait dans la prière, l’enseignement des apôtres, l’amour fraternel et la fraction du pain. Il a rappelé ainsi l’importance de la « communion chrétienne », de l’unité entre les différentes communautés qui vivent quelquefois isolées les unes des autres alors qu’elles sont appelées à se découvrir et à s’enrichir mutuellement : « Nous formons une seule et même Eglise, l’Eglise de Dieu ».

Pendant la Messe, un groupe des femmes membres de la Légion de Marie, dont le principal apostolat est la prière et la visite, des malades ont pu renouveler leurs promesses.

A l’issue de la célébration, un magnifique buffet attendait les convives et le Patriarche a pris le temps de tous les saluer.

Avant de repartir dimanche soir pour Jérusalem, le Patriarche a pu rencontrer quelques membres du mouvement de la Légion de Marie et leurs deux groupes à Jaffa : Secours des Chrétiens et Cèdre du Liban. Il a ensuite rencontré les curés des différentes paroisses de la ville de Jaffa : maronites, melkites, arméniens et grecques Orthodoxes, ainsi que les Frères des écoles chrétiennes qui tiennent, justement, une école à Jaffa.

Myriam Ambroselli pour www.lpj.org

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Votre réaction

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.



Nouvelles de Terre sainte

Agenda
février 2017 :

Rien pour ce mois

janvier 2017 | mars 2017

newsletter