Ordre Equestre du Saint-Sépulcre de Jérusalem-Lieutenance de Belgique
http://ordredusaintsepulcre.be/Le-Patriarche-Fouad-Twal-condamne
        Le Patriarche Fouad Twal condamne publiquement les attaques “Price (...)

Le Patriarche Fouad Twal condamne publiquement les attaques “Price Tag”

HAIFA – Dimanche 11 mai 2014, lors d’une conférence de presse à Haïfa, le Patriarche Latin de Jérusalem s’est exprimé publiquement sur le phénomène de vandalisme “Price Tag”.


Bonne journée à vous ! Au nom de l’Assemblée des Ordinaires Catholiques, je vous remercie d’être présents à cette conférence de presse. Je remercie les médias pour leur collaboration. Je vous félicite pour le courage avec lequel vous prenez la parole et vous écrivez la vérité. Je vous félicite pour la ténacité avec laquelle dans vos enquêtes vous allez aux racines des problématiques. Continuez votre bon travail !

Vous êtes tous bien conscients des récents actes de vandalisme contre les chrétiens, les musulmans et les druzes. Il y a eu une augmentation significative des provocations du ” prix à payer ” en Israël.

Cette vague d’actions de terreur extrémistes constitue certainement une grave préoccupation pour toutes personnes sensées. Le gouvernement d’Israël doit s’en préoccuper, car cela affecte gravement l’image de l’État d’Israël à l’étranger. Cela représente également un affront à la démocratie, régime qu’Israël s’attribue lui-même.

Ces actions suscitent seulement des condamnations par les dirigeants israéliens, mais peu d’arrestations. ” Pour que le mal triomphe, les hommes de bien ne doivent rien faire “, pour reprendre une phrase souvent citée.

À ce stade, les actes de vandalisme répétés empoisonnent l’atmosphère ; l’atmosphère de co-existence et de coopération, en particulier dans ces deux semaines précédant la visite du pape François.

En même temps, nous sommes encouragés par le fait que le ministre de la Justice, Tzipi Livni, a tenu une réunion d’urgence pour lutter contre ce vandalisme insensé. Nous sommes conscients qu’en 2011, ” le général israélien en charge de la Cisjordanie, Nitsan Alon, a décrit la violence par les colons radicaux comme du ” terrorisme ” et a exhorté l’armée israélienne à ” en faire beaucoup plus pour l’éradiquer ” ; et en 2014, le ministre israélien de la Défense, Moshe Yaalon, considérait les attaques de colons comme ” du terrorisme pur et simple ” et a déclaré qu’il faire preuve d’une ” une tolérance zéro” à leur égard. Espérons que la question ne reste pas uniquement un sujet de déclarations tonitruantes et de discussions de table ronde. Tant que ces discours ne seront pas mis en pratique, nous restons sceptiques.

Néanmoins, cette situation soulève beaucoup de questions :

1 . Qui est derrière cette violence ? Les attaques sont-elles uniquement le fait d’individus isolés ? Qui leur enseigne cette mauvaise éducation ? Comment se fait-il que les auteurs ne soient pas arrêtés ?

Carmi Gillon, l’ancien chef de l’agence de sécurité du Shin Bet israélien déclare que, son chef actuel, Yoram Cohen, ” ne prend pas au sérieux le récent vandalisme par des juifs ultranationalistes sur les propriétés des palestiniens et des israélo-arabes “, qu’il ” n’investit pas suffisamment de moyens pour arrêter le vandalisme et qu’il en minimise le danger. Apparemment, il ne donne pas la priorité à cette question “. Si tel est le cas, nous demandons : pourquoi ?
2 . On sait que la police israélienne avait mis en place des unités spéciales pour poursuivre de tels actes, et que le gouvernement avait désigné les groupes responsables comme ” associations illégales “, donnant aux autorités des pouvoirs plus étendus pour agir contre eux. Étant donné que les vandales sont rarement poursuivis en justice, on doit s’interroger sur la priorité du gouvernement à aller au fond du problème.

3 . Le traitement de cette triste affaire ne peut être limité à une question de ” loi et d’ordre “. Il s’agit de savoir comment nous éduquons nos enfants : Qu’apprennent-ils sur ceux qui ont une religion, une nationalité ou une identité ethnique différente de la leur ? Qu’est-il appris dans ces milieux qui génèrent les jeunes qui commettent ces actes de haine ? Quel est l’effet pédagogique d’un discours officiel qui insiste sur le fait que l’État ne sert qu’une catégorie de personnes ?

4 . Aujourd’hui, se tient la procession en l’honneur de la Sainte Vierge à Haïfa. En dehors de la procession du dimanche des Rameaux, elle représente le plus grand rassemblement de chrétiens en Terre Sainte. Tous ensemble, nous implorons par l’intercession de Marie pour fortifier notre foi dans les nombreux défis auxquels nous sommes confrontés en tant que chrétiens. Nous prions aussi pour les auteurs de vandalisme et leur famille. Nous prions aussi pour que le gouvernement agisse avec justice.

+Fouad Twal, Patriarche Latin de Jérusalem

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Votre réaction

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.



Nouvelles de Terre sainte

Agenda
février 2017 :

Rien pour ce mois

janvier 2017 | mars 2017

newsletter