Ordre Equestre du Saint-Sépulcre de Jérusalem-Lieutenance de Belgique
http://ordredusaintsepulcre.be/La-visite-du-patriarche-maronite-a
        La visite du patriarche maronite à Jérusalem fait polémique au (...)

La visite du patriarche maronite à Jérusalem fait polémique au Liban

Le patriarche maronite Bechara Raï, chef de la principale communauté chrétienne au Liban, a annoncé qu’il accompagnerait en mai le pape François en Terre Sainte. Une visite qui provoque de vives réactions au pays du Cèdre


Depuis qu’il a annoncé son intention d’accompagner, du 24 mai au 26 mai, le pape François en Terre Sainte – Amman, Bethléem et Jérusalem –, le patriarche maronite Mgr Bechara Raï, a déclenché une polémique au Liban, où il est la plus haute autorité spirituelle de la principale communauté chrétienne.

L’initiative de celui qui est également cardinal de l’Église catholique romaine est une première, puisqu’aucun dignitaire religieux libanais de ce rang ne s’est rendu en Israël depuis la création de l’État hébreu en 1948. En 1964, un patriarche maronite s’était bien rendu à Jérusalem, mais à l’époque, la vieille ville et l’est de la cité était sous contrôle jordanien.

D’aucuns au Liban se sont élevés contre un tel choix, rappelant que les deux pays sont d’un point de vue légal en guerre malgré un armistice signé en 1949. Ainsi, les ressortissants libanais qui se rendent sur le territoire israélien peuvent être poursuivis pour haute trahison.

Deux journaux proche du Hezbollah montent au créneau

Jusqu’ici, aucun homme politique libanais n’a encore frontalement critiqué l’initiative du patriarche maronite, dans un pays multiconfessionnel où les autorités religieuses jouissent d’une influence non négligeable sur la scène politique et la société. Toutefois, deux journaux proches du Hezbollah, le mouvement politico-militaire chiite qui prône la lutte armée contre l’État hébreu, se sont chargés de faire passer un message de désapprobation.

"Péché historique : Raï se rend en Israël", titrait samedi 3 mai "As-Safir", un quotidien pro-syrien et nationaliste arabe qui évoque "une normalisation" avec "l’occupant israélien". "La visite du patriarche des maronites, le poste spirituel le plus important en Orient, dans les Territoires palestiniens occupés [...], ne sert ni les intérêts du Liban et des Libanais, ni ceux de la Palestine et des Palestiniens ni ceux des chrétiens et du christianisme", explique le journal, qui décrit la démarche de Mgr Bechara Raï comme un "précédent dangereux". As-Safir se demande aussi si le patriarche ira "serrer la main des dirigeants israéliens, qui seront au premier rang pour accueillir le pape François à Jérusalem".

De son côté, "Al-Akhbar", le journal pro-Hezbollah, indique dans son édition de samedi qu’un groupe d’hommes politiques libanais "demandera à rencontrer Mgr Raï afin de tenter de le dissuader d’aller à Jérusalem, alors que la ville est sous occupation israélienne, car cela signifierait une normalisation avec l’occupant".

Un point de vue loin d’être partagé au Liban. "Cette polémique est inutile et vise à jeter le discrédit sur le patriarche, qui n’a aucune leçon de patriotisme à recevoir, pas plus qu’il n’a besoin de l’autorisation de quiconque pour accomplir son devoir tel qu’il l’entend", a expliqué un responsable politique maronite, membre d’un parti politique libanais, à FRANCE 24 sous couvert d’anonymat.

Le patriarche "n’a pas pour objectif de signer un traité de paix avec Israël" ….

Article complet de FRANCE 24 : cliquer ici.

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Votre réaction

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.



Nouvelles de Terre sainte

Agenda
septembre 2017 :

Rien pour ce mois

août 2017 | octobre 2017

newsletter