Ordre Equestre du Saint-Sépulcre de Jérusalem-Lieutenance de Belgique
http://ordredusaintsepulcre.be/La-sortie-au-Precipice-une-vieille
        La "sortie au Précipice", une vieille tradition qui renaît

La "sortie au Précipice", une vieille tradition qui renaît

NAZARETH – Le dimanche 15 mars 2015, la population chrétienne de Nazareth s’est pliée à la tradition populaire de la "sortie au Précipice". Après la messe dominicale quelques centaines de fidèles, toutes générations et tous rites confondus, se sont dirigés spontanément vers la colline du Précipice qui surplombe la ville, à pied ou en voiture, vers ce qu’on appelle aujourd’hui l’amphithéâtre Pape Benoît XVI, là où le pape avait célébré la messe en 2009.


Précédée par la fanfare des scouts latins et melkites, la chorale, l’évêque Giacinto-Boulos Marcuzzo, l’évêque Riah Abu-al-Assal, les pères Amjad Sabbara et Simaan Jarayseh, une belle procession a gravi la colline de 400 m, en chantant au milieu des fleurs de printemps.

A l’arrivée, lecture fut faite de l’épisode de l’Évangile rappelé par St Luc (4,16-30) et Mgr G.B.Marcuzzo a prononcé une brève réflexion sur le vrai sens et la beauté de la foi : « Aujourd’hui encore, en Terre Sainte, comme autrefois, il y a des gens qui refusent Jésus de Nazareth, mais d’autres qui se sont ouverts à lui, à sa parole et à son amour,comme par exemple, les deux sœurs palestiniennes que l’Eglise va canoniser le 17 mai prochain, Maryam Bawardi et Marie Alphonsine Ghattas. C’est leur foi, totale et joyeuse, en Jésus qui les a sanctifiées et leur a même permis de faire des miracles ».

La sortie au précipice est une très vieille tradition populaire de Nazareth qui impliquait toute la population de la ville, même les musulmans, constituant ainsi un moment fort de convivialité sociale. Elle était célébrée le troisième lundi de carême, quand la liturgie lit l’épisode évangélique du précipice. Les familles passaient toute la journée sur le versant de la colline, les femmes cueillaient les herbes de la nature, fraîches et bien abondantes en cette saison, les préparaient pour un repas partagé ensemble. Des réserves d’herbes étaient aussi ramassées pour la maison. Au début de l’après-midi le curé franciscain assurait une bénédiction du St Sacrement dans la « grotte des ermites », en face de la grotte paléontologique de « l’homme de Qafzeh ».

Après 1948 cette tradition s’est affaiblit et dans les années 60 elle est tombée complètement en désuétude. Dans une version simplifiée et pratique, cette tradition vient d’être vivifiée, le troisième ou quatrième dimanche de carême, grâce à la collaboration pastorale des évêques, des curés et de l’Annunciation Family Club.

Une fois l’événement terminé, les familles aiment bien s’arrêter, déjeuner dans la nature et admirer le magnifique panorama qui, du sommet de la colline, s’ouvre vers les quatre points cardinaux, pour découvrir l’Hermon, le Thabor, le Carmel et la plaine d’Esdrelon.

Source : www.lpj.org

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Votre réaction

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.



Nouvelles de Terre sainte

Agenda
juin 2017 :

Rien pour ce mois

mai 2017 | juillet 2017

newsletter