Ordre Equestre du Saint-Sépulcre de Jérusalem-Lieutenance de Belgique
http://ordredusaintsepulcre.be/La-politique-de-protection-de-l-enfance-au-sein-des-Ecoles-du-patriarcat
      La politique de protection de l’enfance au sein des Ecoles du (...)

La politique de protection de l’enfance au sein des Ecoles du patriarcat

INTERVIEW - Le Père Iyad Twal, Directeur général des Ecoles du Patriarcat latin en Terre sainte, présente le projet qu’il souhaite développer au sein de ses écoles, une « politique de protection de l’enfance ». Il nous l’explique plus précisément.


Quelle intuition est à l’origine de cette initiative ? Quels constats avez-vous vu opéré au terme desquels vous avez décidé d’intervenir ? Autrement dit, quelle est la situation actuelle de protection de l’enfance ?

Si nous promouvons depuis longtemps une politique particulière de protection de l’enfance, en partie due aux valeurs humaines et chrétiennes de l’éducation que nous dispensons, nous avons récemment pris conscience que nous possédions là un trésor. Avec les directeurs d’établissements, nous avons fait ce constat et il nous a semblé nécessaire de mettre par écrit ce que nous vivons déjà. Nous voulons l’écrire sous la forme d’une charte avec des mesures et des procédures.

Cette politique de protection de l’enfance fait partie d’un plan sur cinq ans pour développer nos écoles avec pour leitmotiv, la qualité dans l’éducation et pour l’éducation.

Quelle politique de protection de l’enfance avez-vous défini au terme du workshop ? Sur quels grands axes vous êtes-vous focalisés ?

Nous sommes au commencement de la réalisation de cette intuition. C’est une mesure avant-gardiste : nous ferons parmi des premières écoles de Terre Sainte à mettre en place cette politique de protection pour nos enfants.

Ne nous méprenons pas ! Ce projet n’est en aucun cas une réaction à des expériences mauvaises ou à des abus ayant eu lieu. Il est bien plutôt motivé par la volonté d’écrire et de transmettre notre expérience féconde et la riche histoire qui est la nôtre en matière d’éducation et de pédagogie. Cette charte, nous allons l’écrire, la promouvoir et le vivre dans le contexte culturel qui est le nôtre, habitants de la Terre Sainte. Nous n’importons rien de l’extérieur. Nous allons nous inspirer des enseignements de l’Eglise catholique ainsi que des politiques mises en œuvre dans les autres écoles et universités catholiques. Ainsi écrirons-nous notre propre politique, avec l’aide des experts de Word Vision.

Pourquoi avoir choisi Word Vision International ?

World Vision ou Vision Mondiale est une ONG chrétienne œcuménique, spécialisée dans l’éducation, l’aide au développement et la transmission de compétences. Ils veulent protéger les jeunes et les transformer en acteurs de changement au sein de leurs communautés. World vision a une longue et fructueuse expérience avec nos écoles au Patriarcat latin de Jérusalem. Nous avons organisé un atelier sur cette question à leurs côtés mi-mars à Beit Jala, avec pour objectif d’impliquer les directeurs d’école et les personnels administratifs. Ils sont experts dans le domaine de l’enfance et aussi ont-ils partagé avec nous l’expérience et l’expertise internationales qu’ils ont acquises dans ce domaine pour combler nos besoins. Ils parrainent nos initiatives désormais ainsi que les programmes pratiques que nous allons mettre en place.

A quelle politique de sensibilisation avez-vous songé, et pour quel public ? Quand pensez-vous pouvoir mettre en place cette nouvelle politique et la rendre effective ?

C’est tout un processus d’éducation, puisqu’il s’agit d’un nouveau concept aussi bien pour les enseignants que pour les parents et les élèves. Nous venons de créer un comité rassemblant experts et directeurs des écoles pour mettre en pratique ces mesures. Nous allons manifester notre ambition : élever toujours plus haut chacun de nos étudiants en suivant nos valeurs. Nous allons enraciner ce que nous sommes déjà : une communauté aux principes bien vivants, animée par un respect mutuel des personnes et dotée d’un fort esprit pédagogique. Mettre en place cette politique, c’est aussi améliorer notre système d’éducation dans son ensemble.

Propos recueillis par www.lpj.org

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Votre réaction

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.



Actualités

Agenda
juillet 2018 :

Rien pour ce mois

juin 2018 | août 2018

newsletter