Ordre Equestre du Saint-Sépulcre de Jérusalem-Lieutenance de Belgique
http://ordredusaintsepulcre.be/La-Visitation-de-Marie-celebree-a-Ain-Karem
      La Visitation de Marie célébrée à Ain Karem

La Visitation de Marie célébrée à Ain Karem

AIN KAREM - En Terre Sainte, à Jérusalem, célébration de la Visitation de la Vierge dans le lieu même où Marie alla à la rencontre de sa cousine Elisabeth.


Dans la région montagneuse de Jérusalem, à huit kilomètres de la vieille ville, se trouve le village aujourd’hui connu sous le nom d’Ain Karem.

C’est ici que la Vierge Marie vint pour visiter sa cousine Elisabeth, après avoir reçu de l’Ange l’annonce qu’elle serait la mère du Sauveur.

Fr. JOSÉ CLEMENTE MULLER, ofm
Gardien du sanctuaire de St Jean-Baptiste
“C’est à travers ces montagnes que nous voyons, à travers ces vallées que David sauva l’Arche d’alliance que les Philistins avait volée, et il la laissa trois mois dans la montagne, là derrière. Marie demeura également trois mois avec Elisabeth. David était dans la joie, il chantait, et cette joie s’est répétée lors de la Visitation, lorsqu’Elisabeth entendit la voix de Marie et que l’enfant exulta dans son sein.

La fête a débuté avec la messe présidée par le Custode de Terre Sainte, le père Francesco Patton, et célébrée dans l’église de la Visitation, sanctuaire qui indique depuis des siècles le lieu exact où eut lieu cet épisode biblique.

Au cours de la célébration qui fait mémoire de celle qui se mit au service de Dieu, quelques jeunes franciscains ont reçu le ministère d’acolyte et de lecteur.

MICHAEL MUHIDO
Séminariste franciscain
“C’est un service qui demande un engagement à réaliser avec joie. Marie est venue trouver Elisabeth avec joie, et nous, avec joie, nous devons proclamer la Parole de Dieu”.

Dans son homélie, le père Francesco Patton a mis en lumière trois aspects.

En premier lieu, le chemin. Marie est allée en hâte vers la région montagneuse. Quand Dieu appelle, nous ne pouvons rester tranquilles, là où nous sommes.

L’autre aspect est le salut. Le salut de Marie, un salut de paix, qui porte la pleine réalisation des desseins de Dieu dans l’histoire de l’humanité et le salut d’Elisabeth, qui proclame “bienheureuse” celle qui a cru dans la réalisation de la Parole de Dieu.

Le dernier point est l’exultation. L’exultation de Jean-Baptiste, d’Elisabeth et surtout de Marie, qui entonne le Magnificat.

Padre FRANCESCO PATTON, ofm
Custode de Terre Sainte
“Marie nous enseigne que nous devons avoir le regard juste parce que souvent nous avons un regard pessimiste, conditionné par des faits divers, et Marie nous enseigne à avoir regard de foi et d’espérance. Alors, malgré le contexte parfois difficile, nous réussirons à voir Dieu qui est en train de réaliser le salut, qui est en train de changer le monde, et de transformer le coeur des personnes.”

Spk1 – 00.00.00
Au terme de la messe, les franciscains et les fidèles se sont dirigés en procession vers la crypte de la Basilique, où a été lu l’Evangile qui raconte la rencontre de Marie avec Elisabeth : “mon âme magnifie le Seigneur, et mon esprit exulte en Dieu mon sauveur !”

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Votre réaction

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.



Découvrez la Terre sainte

Agenda
septembre 2017 :

Rien pour ce mois

août 2017 | octobre 2017

newsletter