Ordre Equestre du Saint-Sépulcre de Jérusalem-Lieutenance de Belgique
http://ordredusaintsepulcre.be/La-Terre-sainte-et-l-Armenie-unies-dans-le-souvenir
        La Terre sainte et l’Arménie unies dans le souvenir

La Terre sainte et l’Arménie unies dans le souvenir

JERUSALEM – Commencée le 18 avril, la triste commémoration du centenaire du génocide arménien a pris fin le 24 avril 2015 par une succession d’événements en Arménie mais aussi dans la diaspora. Jérusalem, où le nombre d’Arméniens est élévé, a vécu à l’heure des commémorations, jusqu’au Saint Sépulcre où un office a été célébré.


Dans la Vieille Ville de Jérusalem, les cloches de nombreuses églises ont sonné le glas, des affiches placardées sur les murs rappellent quelques détails chronologiques du premier génocide du XXe siècle, la fleur symbole de la commémoration est affichée sans retenue.

Cette fleur aux cinq pétales – rappel que les Arméniens ont trouvé refuge sur les cinq continents – est marquée du slogan « se souvenir, ne pas oublier », un défi pour un pays marqué au fer rouge par ce massacre et qui souffre encore du déni de la Turquie qui refuse d’employer le terme de « génocide ».

Pour se souvenir, l’Eglise apostolique arménienne n’a pas lésiné sur les moyens. Alors qu’aucune canonisation n’a été célébrée depuis le XIVe siècle, le patriarche Karékine II, à la tête de l’Eglise arménienne, a canonisé le 23 avril les « fils et filles qui ont accepté le martyre des saints “pour la foi et pour la patrie“ ». Le 24 avril est déclaré jour de souvenir pour les « Saints Martyrs du Génocide ».

Dans une encyclique datée du 28 décembre 2014, le chef de l’Eglise arménienne exhortait ainsi ses fidèles : « Transformons le souvenir de nos martyrs en énergie et force dans notre vie spirituelle et nationale, et devant Dieu et tous les peuples, éclairant le chemin par notre juste cours pour guider notre chemin vers la réalisation de la justice et de nos aspirations sacrées ».

Dans l’Eglise du Calvaire et de la résurrection, une prière fervente
Dans la Ville Sainte, un programme intense de célébrations a été dressé par l’importante diaspora et le Patriarcat de l’Eglise apostolique arménienne. Prières, messes, mais aussi rassemblement devant l’Ambassade de Turquie pour faire face au gouvernement d’Ankara et à sa position de déni du génocide.
Entre deux cérémonies de commémorations, les Chefs religieux de Jérusalem se sont réunis au Saint Sépulcre, à l’entrée du tombeau laissé vide le matin de la résurrection.

Entre les chants et les prières, quelques mots ont été prononcés par les patriarches arménien, grec-orthodoxe et catholique latin. Le Patriarche arménien n’a pas manqué d’évoquer les autres confessions chrétiennes victimes du même génocide en 1915.
Dans son allocution, Mgr Fouad Twal a condamné le « révisionnisme qui se cache derrière ce déni » et la réaction « névralgique de la Turquie » face à la « sincérité du pape François, ce dernier ayant affirmé : « il est nécessaire, et même un devoir de rappeler le centenaire de cet événement tragique. . . [Et] dissimuler ou nier le mal c’est laisser une plaie ouverte continuer à saigner sans bandage ». Il a enfin invité l’assemblée à « faire mémoire aussi des nombreux chrétiens persécutés pour leur foi aujourd’hui ».

Une seule prière ce vendredi s’est élevée vers le Ciel depuis le Saint Sépulcre, réalisant ce que le pape François avait baptisé un peu moins d’un an auparavant en ce même lieu « l’œcuménisme de la souffrance, l’œcuménisme du sang ». La veille, le 23 avril, les cloches des 28 églises de Jérusalem avaient sonné à l’unisson, cent fois, en mémoire du million et demi d’arméniens tués lors du génocide. Après « cent ans de déni », dans la ferveur des priants et le souvenir des martyrs désormais canonisés, l’heure enfin de la reconnaissance et de la consolation.

Source : Pierre Loup de Raucourt pour www.lpj.org
Photos : Nadim Asfour

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Votre réaction

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.



Nouvelles de Terre sainte

Agenda
février 2017 :

Rien pour ce mois

janvier 2017 | mars 2017

newsletter