Ordre Equestre du Saint-Sépulcre de Jérusalem-Lieutenance de Belgique
http://ordredusaintsepulcre.be/L-ombre-d-un-nouveau-mur-plane-sur
        L’ombre d’un nouveau mur plane sur la Terre sainte

L’ombre d’un nouveau mur plane sur la Terre sainte

CREMISAN - Alors que l’espoir de la paix renait en Terre Sainte, Radio Vatican met en lumière un autre conflit qui se trame dans la vallée de Crémisan, au sud de Jérusalem : le projet de construction d’un nouveau mur de séparation, devant isoler Bethléem de Beit Jala. 58 familles chrétiennes pourraient se retrouver privées de leurs terrains.


Au terme d’un été de guerre, un espoir de paix en Terre Sainte est dans toutes les pensées depuis mardi soir. Après 50 jours de guerre dans la bande de Gaza et plus de 2000 morts, Israéliens et Palestiniens ont dit oui à un cessez-le-feu durable. Un préalable à la reprise des négociations sur les causes profondes du conflit.

A environ 70 km de là, autre conséquence de ce conflit. Dans la vallée de Crémisan, au sud de Jérusalem, des chrétiens se battent depuis trois ans pour empêcher la construction du mur de séparation dans cette région. Le tracé initial du mur isolerait Bethléem de Beit Jala, la principale ville de la vallée et priverait de leurs terrains 58 familles chrétiennes. Le mur séparerait aussi le couvent des moines salésiens de celui des sœurs, distant de quelques centaines de mètres. Ces dernières sont inquiètes pour l’avenir des 450 enfants qu’elles accueillent au sein de leur école.

Pour changer le tracé du mur, les Palestiniens et les chrétiens ont porté l’affaire jusqu’à la plus haute autorité judiciaire d’Israël. Le 11 août dernier, la Cour suprême israélienne a demandé à l’État hébreux que les couvents des sœurs et des frères salésiens soient du même côté palestinien du mur de séparation. Les autorités israéliennes doivent faire parvenir leur réponse aux juges avant le 4 septembre prochain.

Pour le père Ibrahim al-Shomali, prêtre palestinien, curé de la paroisse de Beit Jala de 2009 à 2014, cette décision est à 80% en leur faveur. Une décision obtenue grâce à Dieu, qui a écouté leurs prières lors des messes qu’il a concélébré ces dernières années, sous les oliviers.

De passage dans les studios de Radio Vatican, il nous a fait part sans détours, de sa vision des choses. Nous allons écouter son point de vue, partagé sans nul doute par de nombreux chrétiens palestiniens. Il répond aux questions d’Audrey Radondy

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Votre réaction

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.



Nouvelles de Terre sainte

Agenda
octobre 2017 :

Rien pour ce mois

septembre 2017 | novembre 2017

newsletter