Ordre Equestre du Saint-Sépulcre de Jérusalem-Lieutenance de Belgique
http://ordredusaintsepulcre.be/Justice-pour-Beit-Jala
        Justice pour la vallée de Crémisan !

Justice pour la vallée de Crémisan !

BEIT JALA - Les évêques de la "Coordination Terre Sainte" lancent un appel aux Chrétiens et à la Communauté internationale au sujet de la Vallée de Crémisan où la prolongation du Mur de sécurité risque de mettre en péril la vie de nombreuses familles chrétiennes.


Les treize évêques européens et nord-américains membres de la « Coordination Terre Sainte » ont dénoncé le 28 janvier 2014 l’éviction par les Israéliens de 58 familles chrétiennes pour construire leur mur de séparation dans la vallée de Crémisan, près de Bethléem. Cette barrière va séparer le couvent des salésiens de celui des sœurs salésiennes et intégrer les terrains de familles palestiniennes de Beit Jala à la zone de la colonie israélienne de Gilo.

Les évêques occidentaux demandent que l’on prie et que l’on fasse pression au niveau international alors que la Cour Suprême israélienne procède aux auditions sur les évictions de familles habitants la vallée de Crémisan. Les évêques, qui ont rencontré à la mi-janvier de nombreuses familles de Beit Jala au cours de leur visite en Terre Sainte, ont entendu « leur douleur et leur angoisse ». Ces familles doivent faire face à la menace imminente de perdre leurs terres et leurs moyens de subsistance, étant donné que le mur de séparation va détruire vignobles, oliveraies et vergers et les séparer de leurs terres.

Communiqué de presse

Voici le texte de leur communiqué de presse :

"En tant qu’Evêques de la Coordination Terre Sainte , nous demandons que la justice soit respectée dans la vallée de Crémisan, près de Bethléem. Israël a pour projet de construire un mur de sécurité sur les terrains de 58 familles chrétiennes qui devront les abandonner. Nous avons rencontré de nombreuses familles venant de Beit Jala au cours de notre récente visite en Terre Sainte. Nous avons entendu leur douleur et leur angoisse. Ils sont confrontés à la menace de la perte de leur terre et de leurs moyens de subsistance dans la mesure où le tracé prévu du mur prévoit de détruire des vignobles, des oliveraies, des vergers et de les séparer de leur terre.

Nous reconnaissons le droit de l’Etat d’Israël à assurer sa sécurité et à protéger ses frontières. Cependant, le tracé prévu du mur de sécurité s’écarte fortement de la Ligne Verte, la ligne de démarcation internationalement reconnue après la guerre des Six-Jours de 1967 qui sépare Israël des territoires occupés. Plus des trois quarts de la route prévue du mur se trouve en-dehors de la Ligne Verte et est illégale selon un avis consultatif de la Cour Internationale de Justice qui y voit une violation flagrante de la Convention de Genève et de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme.

Nous exhortons nos gouvernements d’encourager Israël à respecter le droit international. En particulier pour Israël de respecter les moyens de subsistance de ces familles et pour les habitants de Beit Jala d’être protégés contre l’expropriation de leurs terres ou de leur maison par Israël. C’est une question d’urgence puisque le 29 janvier commence l’audience concernant la construction du mur de sécurité dans la Vallée de Crémisan et la demande des familles de protéger leurs terres, à la Cour Suprême d’Israël.

Notre profonde préoccupation, comme nous l’avons déclaré à plusieurs reprises, concerne plus la consolidation des colonies de peuplement qui tendent à étouffer Bethléem et Jérusalem. Ce bout particulier de trajet est un microcosme de la situation tragique en Terre Sainte et qui incite au ressentiment et à la méfiance, en rendant la possibilité d’une nécessaire solution toujours moins probable.

Nos prières vont pour le peuple de Beit Jala qui cherche la justice. Nous les offrons aussi pour tous ceux qui cherchent une paix juste en Terre Sainte."

Composition de la Coordination

La délégation était composée de Mgr Stephen Brislin (Afrique du Sud), Mgr Pierre Burcher (Scandinavie), Mgr William Crean (Irlande), Mgr Michel Dubost (France), Mgr Paul-André Durocher (Canada), Mgr Patrick Kelly (Angleterre et Pays de Galles), Mgr William Kenney (Angleterre et Pays de Galles), Mgr Declan Lang (Angleterre et Pays de Galles), Mgr Denis Nulty (Irlande), Mgr Richard Pates (Etats-Unis), Mgr Thomas Renz (Allemagne). Mgr Janusz Stepnowski (Pologne) et Mgr Joan Enric Vives (Espagne).

Source : www.lpj.org

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Votre réaction

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.



Nouvelles de Terre sainte

Agenda
juin 2017 :

Rien pour ce mois

mai 2017 | juillet 2017

newsletter