Ordre Equestre du Saint-Sépulcre de Jérusalem-Lieutenance de Belgique
http://ordredusaintsepulcre.be/Inauguration-d-un-nouveau-centre-pour-les-jeunes-a-Jericho
      Inauguration d’un nouveau centre pour les jeunes à Jéricho

Inauguration d’un nouveau centre pour les jeunes à Jéricho

JERICHO - La Terra Sancta school, seule école mixte de Jéricho, a construit un nouveau centre d’accueil pour les jeunes de 14 à 29 ans sur le lieu de l’ancienne école des années 50. Cette construction a été permise par la contribution matérielle de l’USAID (United States Agency International Development) et de l’ANERA (American Near East Refugee Aid) mais aussi grâce à la volonté de la Custodie de Terre Sainte de mettre en place ce projet depuis 2014.


De nombreux jeunes et les plus hautes autorités politiques et religieuses ont inauguré le nouveau centre pour les jeunes de Jéricho. Le 9 mars, auprès de la Terra Santa School de Jéricho, un groupe important de personnalités, entouré de cameraman et photographes, a célébré le rite de la coupe du ruban à l’extérieur, pour commencer officiellement les activités du centre. Etaient présents : le Custode de Terre Sainte, Fr. Francesco Patton, le chef du club du bon pasteur, Basem Abedrabbo, le syndic de Jéricho, Mohammad Jalayta, le président du Conseil Supérieur palestinien pour la jeunesse et le sport, Jibril Rajoub, le vice-directeur de l’USAID, Jonathan Kamin (pour la Cisjordanie et Gaza), et le directeur de l’ANERA, Paul Butler.

L’USAID (United States Agency International Development) et l’ANERA (American Near East Refugee Aid) ont, en effet, contribué matériellement à la réalisation de ce nouvel espace pour les jeunes, grâce aussi à la disponibilité des frères franciscains. « Le territoire où le centre a été construit appartient à la Custodie de Terre Sainte, mais il servira à toute la ville de Jéricho, comme c’est déjà le cas pour l’école – explique le Custode, Fr. Patton –. La politique de la Custodie n’est jamais autoréférentielle. En s’occupant de la petite communauté chrétienne présente, elle reste ouverte à la communauté locale et, en l’occurrence, à la majorité musulmane. Comme c’est déjà le cas pour les étudiants de notre école, il en sera ainsi pour ce centre. Jeunes chrétiens comme jeunes musulmans seront présents : ce sera ainsi une école de cohabitation ».

Accessible aux personnes qui résident dans la zone de Jéricho, le nouveau centre offrira un support pour les jeunes entre 14 et 29 ans, proposant gratuitement des cours de peinture, d’informatique, de théâtre, ainsi que des activités sportives et des cours sur les média. Le centre a créé pour les palestiniens 570 places de travail temporaire et, à long terme, offrira de nouvelles opportunités aux jeunes du lieu afin de développer leur personnalité, les aider à s’impliquer, les former pour entrer dans le monde du travail. « La Custodie de Terre Sainte se réjouit lorsque elle peut mettre sa présence et son expérience au service de projets comme celui-ci. C’est là l’un des secret qui a rendu possible la présence franciscaine dix siècles durant : cette capacité d’être au service de tous », affirme avec un sourire le Custode de Terre Sainte.

« C’est en 2014 que nous avons commencé le dialogue avec l’USAID », raconte Fr. Mario Hadchity, gardien de la fraternité de Jéricho et directeur de la Terra Santa School. Sur le lieu où surgit cette nouvelle construction, se trouvait l’école précédente des années 50 qui a été démolie pour être remplacée par le centre. « Depuis des années, la Custodie cherche à être un pont de paix, mais nous avons fait en sorte que cela soit aussi un pont pour la beauté – a continué Fr. Mario –. La beauté est quelque chose que chaque enfant de Dieu mérite et qui suscite la responsabilité. Vivre dans un beau cadre et le laisser beau pour les autres, cela implique une responsabilité ».

Après la coupe du ruban, une petite cérémonie s’est déroulée dans un local du centre. Les autorités présentes ont adressé des mots de remerciement à la Custodie de Terre Sainte et aux représentants de l’USAID et de l’ANERA. Le Custode de Terre Sainte, dans son discours, a insisté sur la valeur éducative du sport et de la culture. Avant de se rendre sur la terrasse pour l’apéritif, deux jeunes, qui seront volontaires pour le centre, ont fait part de leur témoignage. Fr. Mario Hadchity a commenté : pour nous, être ici est comme une revanche : nous, chrétiens, nous sommes ici une minorité, mais pour tous, nous sommes un point de référence ».

Source : fr.custodia.org

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Votre réaction

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.



Découvrez la Terre sainte

Agenda
juin 2017 :

Rien pour ce mois

mai 2017 | juillet 2017

newsletter