Ordre Equestre du Saint-Sépulcre de Jérusalem-Lieutenance de Belgique
http://ordredusaintsepulcre.be/Homelie-de-la-Veillee-d-armes
      Homélie de la Veillée d’armes

Homélie de la Veillée d’armes

BRUXELLES- Voici le texte - tant attendu - de la percutante homélie prononcée par Mgr Jean Kockerols, grand-prieur, lors de la veillée d’armes du 9 juin 2017


Je voudrais reprendre quelques éléments de la Parole de Dieu reçue ce soir, ainsi que quelques éléments de l’engagement solennel que vous prenez demain.

  • Isaïe : élargis l’espace de ta tente. Quelle belle formule. Nous faisons des choix, nous nous engageons, mais c’est pour mieux embrasser le monde. Le chrétien se doit d’avoir un esprit qui s’ouvre, un horizon vaste, à l’image, un peu, de l’horizon de Fils de l’Homme.
  • Oui, c’est en premier lieu un engagement, une promesse. Aujourd’hui ces mots sonnent creux chez nos concitoyens, tellement que des promesses n’ont pas été tenues . Mais ne soyons pas trop vite des donneurs de leçons. Nos propres engagements, sommes-nous si fidèles à les tenir ? Pourtant l’engagement, la promesse, la fidélité sont des dimensions essentielles de notre être chrétien. Parce que nous sommes les répondants à Celui qui en tout premier lieu s’engage envers nous : Dieu lui-même. Nous croyons en un Dieu qui se commet, qui s’engage, qui fait alliance et envers lequel nous prenons le risque de l’Amen, qui est aussi un engagement, en réponse, en responsabilité ajouterais-je. Nous croyons en son Fils, qui dans son mystère pascal nous promet la vie éternelle. Nous croyons en un Dieu fidèle. Bref, c’est en consonance avec le mystère chrétien que nous inscrivons l’engagement et la promesse de demain.
  • Il vous sera rappelé que l’engagement de chevalier ou dame de l’Ordre est présenté comme un idéal de vie. Est-ce encore de notre temps ? Trop souvent l’idéal est dénaturé, dévalorisé, considéré comme désuet : ne rêvons pas, soyons réalistes. On pourrait donc dire que vous êtes de doux rêveurs. Non, l’idéal n’est pas opposé à la réalité, d’un autre monde. L’idéal est appelé à imprégner la réalité, à la tirer vers le haut, vers le beau, vers le vrai. Trop peu de gens aujourd’hui ont de l’idéal. Surtout quand on prend de l’âge. Inscrire sa vie dans un idéal, ce n’est pas de la naïveté, de la candeur, c’est être audacieux, courageux, c’est avec des convictions. L’idéaliste reste jeune, au moins d’esprit .
  • Quel est cet idéal ? Devenir Chevalier ou dame du Saint-Sépulcre « veut dire à la fois lutter pour le règne du Christ, pour l’extension de l’Église et faire œuvre de charité, avec le même esprit profond de foi et d’amour ». La formule est traditionnelle ; elle mérite d’être décortiquée, pour bien en goûter l’intensité. « Lutter pour le règne du Christ », le faisons-nous ? Lutter : le verbe a une connotation militante, voire militaire. Pourtant, il s’agit bien d’un combat, d’une réalité coûteuse, qui demande des forces, de l’attention, qui autrement dit ne va pas de soi.
  • Alors, en vérité, quel est ce combat ? C’est un combat tant extérieur qu’intérieur. Il ne sert de rien de désirer que d’autres soient chrétiens, si on n’est pas soi-même entré dans le combat que le Christ puisse régner en toute chose, et donc en premier lieu en moi. C-à-d qu’il soit premier, qu’il soit le guide, l’inspirateur. « Lutter pour le règne du Christ » autour de moi, d’accord et donc en premier lieu, en lieu originel : en moi. L’épître aux Ephésiens décrit l’équipement de ce combat spirituel. C’est un combat pour le Christ, c’est un combat avec le Christ.
  • « Lutter pour l’extension de l’Eglise » : on ne se bat pas longtemps pour une association, un club. On se bat pour une cause, on se bat pour ceux qu’on aime, sauf à être mercenaire. Jésus a bien distingué entre le bon pasteur et le mercenaire. Nous luttons pour et avec l’Eglise que nous aimons. Et nous l’aimons parce qu’elle est le Corps du Christ. Pas un club, pas une association pieuse : l’Eglise, la communauté des appelés et des sauvés, à l’instar de ceux qui à Pentecôte à Jérusalem reçurent l’Esprit et soudain se mirent à se comprendre et donc à faire corps. Je lutte avec et pour l’Eglise, parce que cette Eglise est mienne et j’en suis une pierre vivante. Parce que je l’aime. Parce que je sais que ce Corps a une mission, une vocation unique dans l’Histoire du salut : signifier la communion de Dieu avec tous les hommes.
  • Et là où le Corps du Christ et l’Eglise sont si unis, c’est là où tout est né, au Golgotha et au S. Sépulcre. La semence de l’Eglise a été plantée en terre à Jérusalem. C’est donc cette Eglise-là qui doit être soutenue. Ce fut le cas dès le début, avec la solidarité à laquelle Paul fait appel dans son épître aux Corinthiens. Le S. Sépulcre, Jérusalem, la Terre sainte : nous protégeons ces lieux, parce que nous voulons protéger et faire grandir sur la terre entière si qui est né précisément là.

A la question « devenir Chevalier du Saint-Sépulcre veut dire à la fois lutter pour le règne du Christ, pour l’extension de l’Église et faire œuvre de charité, avec le même esprit profond de foi et d’amour. Êtes-vous prêts à accepter cet idéal pour votre vie ? », vous répondrez : « je suis prêt ». Prêt à accepter cet idéal. Mais aussi prêt et désireux de le mettre en œuvre, de lui donner consistance, réalité.

Tout en restant idéalistes. Avec audace et conviction. En luttant pour que le Christ règne en chacun de nous. En aimant l’Eglise à laquelle le baptême nous a agrégé. En déployant, par la foi et la charité, l’amour dont nous sommes éternellement aimés. Amen.

+ Jean Kockerols
9.6.2017

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Votre réaction

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.



Actualités

Agenda
septembre 2017 :

Rien pour ce mois

août 2017 | octobre 2017

newsletter