Ordre Equestre du Saint-Sépulcre de Jérusalem-Lieutenance de Belgique
http://ordredusaintsepulcre.be/Fete-de-l-Ascension-les-quatre
      Fête de l’Ascension : les quatre tentes éphémères des Franciscains

Fête de l’Ascension : les quatre tentes éphémères des Franciscains

Célébrée quarante jours après Pâques, l’Ascension se fête à Jérusalem sur le mont des Oliviers au lieu même où selon la tradition, les disciples ont vu Jésus s’élever vers le ciel.


Le sanctuaire devint propriété musulmane après la prise de Jérusalem en 1187. Y fut adjoint une petite mosquée et son minaret. Néanmoins, les Franciscains obtinrent le doit d’y aller prier une fois continument dans l’année, un droit qui fut étendu aux autres confessions chrétiennes.

C’est entourés cette année des Grecs orthodoxes, des Arméniens, des Syriaques et des coptes (la date de Pâque ayant été commune, commune aussi est la fête du jour), que les franciscains ont planté leurs tentes autour de la petite chapelle.

Depuis l’aube, Frère Amar, l’économe du couvent Saint-Sauveur, pilote l’installation. Il fait le décompte en ce début d’après-midi : « Nous avons quatre tentes : la tente « sacristie », la tente « réfectoire », la tente « intendance » et enfin la tente « dortoir » ! Une organisation pour le moins surprenante mais conviviale afin de respecter la tradition. En effet, de l’entrée solennelle du vicaire Custodiale jusqu’à la messe pontificale du lendemain à 5 h30 du matin : prières et messes vont s’enchaîner par petits groupes dans et autour du dôme.

Les catholiques bien qu’étant les seuls autorisés à célébrer la messe dans le dôme accueillent à leurs cotés les autres confessions chrétiennes qui elles aussi veulent se recueillir dans ce lieu où l’on trouve ce qui serait la dernière empreinte du pied de Jésus avant son ascension vers les cieux. Langues, encens et liturgies s’entremêlent, religieux ou fidèles naviguent d’une tente à l’autre se saluant, s’offrant le café et partageant la douceur de cette veillée. En effet, les vêpres et complies terminées, le vicaire Custodiale, frère Dobromir Jasztal, invitait : « dans la nuit qui nous est donnée unissons notre prière » à celle du Christ.

En veilleurs, les catholiques de Terre Sainte se sont relayés, le frère Karam et sa paroisse de Nazareth ne manquant pas à l’appel, ni comme le père David Neuhaus, vicaire de la paroisse hébréophone du Patriarcat Latin. Fidèlement à l’exhortation lue dans l’évangile de saint Matthieu : « Allez donc ! De toutes les nations faites des disciples », cette fête révèle une nouvelle fois et façonne cet œcuménisme pratique que les communautés de Terre Sainte vivent.

Source : www.custodia.org

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Votre réaction

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.



Découvrez la Terre sainte

Agenda
août 2017 :

Rien pour ce mois

juillet 2017 | septembre 2017

newsletter