Ordre Equestre du Saint-Sépulcre de Jérusalem-Lieutenance de Belgique
http://ordredusaintsepulcre.be/Ecoles-chretiennes-manifestation-a-Nazareth
      Ecoles chrétiennes : manifestation à Nazareth

Ecoles chrétiennes : manifestation à Nazareth

NAZARETH- Les écoles chrétiennes sont en grève, pour protester contre les restrictions budgétaires imposées par le ministère israélien de l’Education. Ce mardi, une manifestation a rassemblé des centaines de personnes à Nazareth.


« Les écoles chrétiennes demandent l’égalité », « Les écoles chrétiennes ne sont pas à vendre », ou encore « les écoles chrétiennes sont présentes malgré les persécutions » : voilà ce qu’on pouvait lire sur les banderoles brandies par des centaines de manifestants, ce mardi, à Nazareth.

Une menace sur la présence chrétienne en Terre Sainte
}

Parents, élèves, professeurs, mais également prêtres, religieux et religieuses : tous ont répondu présents à l’appel lancé par le Bureau des Ecoles chrétiennes en Israël, pour dénoncer les politiques « discriminatoires » de l’Etat hébreu à l’encontre des établissements chrétiens. Depuis plusieurs années en effet, le ministère de l’Education impose des restrictions budgétaires aux écoles dites « reconnues mais non officielles », -dont font partie les écoles chrétiennes, touchées de plein fouet par ces mesures. Le financement de l’Etat s’élève depuis deux ans à 34%, contre 65% auparavant, obligeant les familles à prendre en charge une grande partie des frais de scolarité, et mettant ces mêmes écoles dans une situation financière critique.

Devant l’échec des négociations menées avec acharnement pendant des mois, le BEC n’a eu d’autre choix que d’appeler les établissements à une grève illimitée, à la veille de la rentrée de la rentrée des classes en Israël, comptant sur la compréhension et la mobilisation des familles. Car l’enjeu est de taille : « si les écoles chrétiennes sont aujourd’hui menacées, à terme, ce sera la présence chrétienne en Terre Sainte qui sera menacée », n’hésite pas à affirmer Mgr Marcuzzo, présent à la manifestation, aux côtés du père Abdel Masih Fahim OFM, le Directeur du BEC.

Un combat pour l’égalité

« Ce n’est pas un privilège que nous demandons mais la justice : que nos écoles aient droit au même traitement que les autres écoles de l’Etat », a déclaré le vicaire patriarcal pour Israël devant la foule des manifestants, réclamant en d’autres termes un financement total des écoles chrétiennes, sans que celles-ci ne deviennent publiques pour autant. C’est seulement à cette condition qu’elles pourront continuer leur mission auprès des 33 000 élèves, chrétiens et musulmans, qu’elles accueillent.

Une petite lueur d’espoir réside dans la rencontre prévue le 3 septembre entre le Pape François et le président israélien, Reuven Rivlin, au Vatican. Nul doute pour Mgr Marcuzzo que le sujet y sera abordé. En attendant, c’est sur la mobilisation de tous qu’il affirme compter.

Manuella Affejee avec Ma’an News Agency pour www.lpj.org

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Votre réaction

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.



Actualités

Agenda
avril 2017 :

Rien pour ce mois

mars 2017 | mai 2017

newsletter