Ordre Equestre du Saint-Sépulcre de Jérusalem-Lieutenance de Belgique
http://ordredusaintsepulcre.be/Domus-Galilaeae
      Domus Galilaeae

Domus Galilaeae


Quittant le lac de Tibériade, le car gravit le mont des Béatitudes qui se dresse au bord du lac, culminant à 300 m d’altitude, la pente est raide pour y accéder. A mi-chemin, la pause déjeuner dans le jardin luxuriant des sœurs franciscaines fut bien trop courte, tant le lieu invite à la méditation ; mais nous poursuivons vers la Domus Galilaea. De loin je dirais qu’elle ressemble à un bunker construit à flanc de montagne, au milieu d’une pelouse verte contrastant singulièrement avec l’environnement sec et désertique.

Une fois à l’intérieur, cet énorme bâtiment de 5 niveaux en impose, et fait penser au siège d’une grande multinationale américaine. Les fondateurs, Kiko Argüello, peintre espagnol, et Carmen Hernandez ont conçu ici une merveille : des lignes pures, des matériaux sobres (la pierre toscane Pietra Serena domine) avec une attention particulière à l’entrée de la lumière naturelle ; en prime une majestueuse terrasse offrant une vue panoramique sur le lac de Tibériade, la vallée du Jourdain, et, en face, le plateau du Golan. Et pourtant, il s’agit du centre de congrès du Chemin Néocatéchuménal, qui abrite aussi dans les niveaux inférieurs le séminaire Redemptoris Mater.

Cette communauté nouvelle a vu le jour en 1964 dans les bidonvilles des environs de Madrid, dans le sillage du renouveau liturgique et catéchétique de Vatican II. Elle propose « un chemin vers la foi adulte, à travers un Catéchuménat vécu au moyen du "tripode" : Parole de Dieu, Liturgie, Communauté ». Sa vocation est clairement missionnaire, ce qui explique son rayonnement international (elle est présente en Belgique notamment avec le séminaire Red. Mater de Namur). Largement constituée de familles, elle reste ancrée dans les paroisses pour une nouvelle évangélisation dans des zones qui, bien qu’ayant connu le Christ, sont devenues indifférentes à la foi. Mgr Léonard a beaucoup soutenu le Chemin, et a fait don à la Domus d’un très bel exemplaire d’une Torah complète. Pour l’anecdote, au début de la 2e guerre mondiale, une famille juive l’avait confiée à une famille chrétienne namuroise. La famille juive disparu durant le conflit, et c’est l’abbé Léonard qui entra finalement en possession de cette splendide Torah, maintenant fièrement exposée au milieu de la bibliothèque de la Domus…

Inauguré par Jean-Paul II en 2000, ce centre rayonne du haut de la montagne. Il attire beaucoup de monde , et plus spécifiquement du monde juif ; la particularité de la Domus est en effet de cultiver le contact avec la tradition d’Israël et, suivant en cela St Justin, Origène et St Jérôme, de retrouver nos racines hébraïques.

Alors tentés par un séjour ici ? C’est possible, le centre abrite une maison d’hôte, mais c’est déjà complet pour les deux prochaines années… !

Pour en voir davantage http://www.domusgalilaeae.org

Philippe Levêque

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Votre réaction

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.



Actualités

Agenda
décembre 2017 :

Rien pour ce mois

novembre 2017 | janvier 2018

newsletter