Ordre Equestre du Saint-Sépulcre de Jérusalem-Lieutenance de Belgique
http://ordredusaintsepulcre.be/Cremisan-angoisse-des-Catholiques
        Crémisan : angoisse des Catholiques de Terre Sainte

Crémisan : angoisse des Catholiques de Terre Sainte

CREMISAN - L’Assemblée des Ordinaires Catholiques de Terre Sainte publie un communiqué de presse ce 5 décembre 2014 sur les derniers développements de l’affaire Crémisan, dont le verdict final est “attendu d’une minute à l’autre”.


L’Assemblée rappelle comment le mur “voulu par Israël”, ne cherche pas tant à ”assurer la sécurité des frontières d’avant juin 1967, mais à “protéger les colonies construites illégalement sur des terres antérieurement confisquées dans les années soixante-dix” et permettre ainsi à ces colonies de continuer leur expansion. Les évêques s’inquiètent du grave préjudice que causerait le mur de séparation à la communauté, essentiellement chrétienne, de la commune de Beit Jala et en appellent à la communauté internationale.

Communiqué de Presse – pour publication immédiate Le 5 décembre 2014

L’AOCTS sur les derniers développements de l’affaire Crémisan : " Il est grand temps d’agir maintenant, avant qu’il ne soit trop tard."

"L’Assemblée des Ordinaires catholiques de Terre Sainte (AOCTS) observe avec anxiété les derniers développements de l’affaire de la vallée de « Crémisan » , dont le verdict final est attendu d’une minute à l’autre. La dernière audience, tenue le 30 novembre 2014 a eu lieu en vue de faire pression sur les résidents afin de choisir entre deux alternatives inacceptables, tant pour la
communauté et que pour la Congrégation salésienne. L ‘AOCTS reste ferme sur sa position pour que justice soit faite à « Crémisan » et contre la construction du mur de séparation, qui va à l’encontre du droit international. En réalité, le mur est voulu par Israël, non pas pour assurer la sécurité de ses frontières d’avant juin 1967, mais pour protéger les colonies construites illégalement sur des terres antérieurement confisquées dans les années soixante-dix et pour donner une possibilité d’expansion aux colonies de Gilo et Har Gilo. En même temps, le mur aliène les droits les plus fondamentaux et la liberté de la communauté chrétienne de Beit Jala. L’AOCTS souligne que la confiscation des terres et l’expansion des colonies ne contribuent pas à la paix dans la région et s’alarme de l’émigration continue de la communauté de « Crémisan », constituée majoritairement de chrétiens, à la suite de la construction du mur de séparation. L’AOCTS souhaite que la Haute Cour Israélienne change le tracé du mur et le déplace le long de la « ligne verte ». Les évêques sont en faveur de la construction de ponts et non de murs.
Enfin, l’AOCTS appelle la communauté internationale à prendre des mesures immédiates pour protéger l’intégrité de la vallée de « Crémisan » côté palestinien, et prie pour que tous ceux qui détiennent le pouvoir et l’autorité se réveillent et embrassent les valeurs de justice et de paix, fondées sur le respect mutuel et la légitimité internationale. "

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Votre réaction

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.



Nouvelles de Terre sainte

Documents joints

Agenda
février 2017 :

Rien pour ce mois

janvier 2017 | mars 2017

newsletter