Ordre Equestre du Saint-Sépulcre de Jérusalem-Lieutenance de Belgique
http://ordredusaintsepulcre.be/Consulta-premieres-impressions-du-Lieutenant-pour-la-Belgique
      Consulta : premières impressions du Lieutenant pour la Belgique

Consulta : premières impressions du Lieutenant pour la Belgique

INTERVIEW - De retour de Rome, le Lieutenant pour la Belgique, Jean-Pierre Fierens, nous a confié en exclusivité ses premières impressions sur la Consulta qui vient de s’achever.


Excellence, vous revenez de Rome où vous avez participé à la Consulta. Pourriez-vous nous présenter cette initiative du Grand magistère ?

La Consulta est prévue par les statuts de l’Ordre. Elle réunit tous les cinq ans tous les lieutenants du monde entier pour réfléchir ensemble autour d’un thème retenu par le Cardinal Grand Maître. En 2013, la Consulta avait pour thème central d’adapter les statuts de l’Ordre aux nouvelles réalités de notre époque.

Il importe de signaler qu’il s’agit d’un organe statutaire de consultation (d’où son nom) pour le Grand Maître. Il lui revient, étant informé par les avis des lieutenants, de prendre les décisions adéquates et les soumettre à l’approbation du Saint-Père par l’intermédiaire de son Secrétaire d’Etat.

S’agit-il des seules réunions des lieutenants ?

Non, chaque année les lieutenants se réunissent par continent autour d’un thème particulier. Ce sont des réunions très importantes pour créer des liens entre les lieutenants, entre les lieutenants et le Grand – Magistère et pour prendre le pouls de ce qui est vécu dans chaque lieutenance.

Quel était le thème de cette Consulta ?

Le thème était « Les devoirs du lieutenant dans sa lieutenance ». Sous ce thème central et très large, il s’agissait de réfléchir sur des sujets aussi variés que la collaboration entre le lieutenant et le Grand-Magistère, la désignation du lieutenant, l’indispensable collaboration avec le Grand-Prieur de la lieutenance, les relations avec les membres (et en particulier, ceux qui ne respectent plus leurs engagements - présence et dons – ponctuellement ou non), le rôle du lieutenant dans l’organisation des activités et dans le recrutement de nouveaux membres, …

Comment avez-vous travaillé ?

Avant notre départ à Rome, nous avons reçu un instrumentum laboris, un épais syllabus pour nous permettre de préparer nos travaux et de nous préparer aux travaux.

A Rome, nous avons eu des sessions plénières mais le gros du travail était fait au sein de plus petits groupes de travail organisés sur une base linguistique. Dans mon groupe de travail, il y avait notamment des lieutenants de Suisse, d’Italie, … Nous avons été bien aidés par l’assistance d’interprètes. Très rapidement, nous avons pris conscience de la grande diversité des situations particulières des lieutenances : que de différences entre l’Australie et l’Autriche !

Que retenez-vous des travaux pour votre action en Belgique ?

Que beaucoup de choses fonctionnent bien en Belgique (rires) ! Il faudra réfléchir, avec mon conseil, sur une meilleure présence au sein des diocèses, de renforcer les très bons liens entre le lieutenant et les présidents des sections diocésaines, … Je retiens aussi que les directives du Grand-Magistère doivent être adaptées à chaque situation locale mais en gardant l’esprit de la directive. Enfin, il a été rappelé la nécessaire préparation de la transition d’un lieutenant à un autre.

Vous avez eu la joie de rencontrer le Saint-Père, que retenez-vous de son allocution aux membres de la consulta ?

Le pape François a été très chaleureux avec nous. Il nous a encouragés à poursuivre notre œuvre de soutien à la présence chrétienne en Terre Sainte, aux côtés du Patriarcat latin de Jérusalem. Il a rappelé que dans un contexte régional marqué par la crise des réfugiés qui a amené l’Église à s’investir dans l’assistance humanitaire aux populations, nous avons été très présents. Le Pape a salué le fait que les initiatives menées par l’Ordre du Saint-Sépulcre dans le domaine éducatif et sanitaire soient ouvertes à tous, indépendamment des appartenances religieuses.

Le Saint-Père s’est réjoui du développement de l’Ordre du Saint-Sépulcre, qui a accueilli de nombreux nouveaux membres ces dernières années. Il nous a invité aussi à une « croissance spirituelle » et à la consolidation de la relation de chaque chevalier et de chaque dame avec le Seigneur Jésus, dans « la prière, la méditation des Écritures sacrées et l’approfondissement de la doctrine de l’Église ».

Il a béni une icône de Notre-Dame, Reine de Palestine, qu’il a qualifiée de « Mère et Secours des Chrétiens ». Chaque lieutenant en a reçu une reproduction. Il serait bien que celle que j’ai reçue soit placée dans notre église capitulaire du Sablon de manière ponctuelle ou pérenne.

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Votre réaction

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.



Actualités

Agenda
décembre 2018 :

Rien pour ce mois

novembre 2018 | janvier 2019

newsletter