Ordre Equestre du Saint-Sépulcre de Jérusalem-Lieutenance de Belgique
http://ordredusaintsepulcre.be/Bethanie-le-village-ou-vivaient-saint-Lazare-et-ses-soeurs
      Béthanie, le village où vivaient saint Lazare et ses sœurs

Béthanie, le village où vivaient saint Lazare et ses sœurs

BETHANIE - Le mercredi 23 mai, l’église locale de Terre Sainte a célébré la mémoire de Saint Lazare. Nous allons à Béthanie pour découvrir la ville où a vécu cet homme, ressuscité par Jésus !


En sortant de Jérusalem, dans la direction de Jéricho et de la Mer Morte, nous arrivons à Béthanie, là où vivaient Marthe, Marie et Lazare, que Jésus aimait.

Aujourd’hui, dans ce village vivent environ 17 mille personnes, pour la plupart musulmans. La petite communauté chrétienne est composée d’une trentaine de familles.

Parmi les lieux les plus importants de Béthanie pour les chrétiens il y a l’église de Saint-Lazare, construite sur les ruines d’une église byzantine et conçue par l’Italien Antonio Barluzzi.

L’absence de fenêtres suggère un tombeau. La lumière qui pénètre à travers les verres du dôme représente la résurrection de Lazare et de Jésus.

Les mosaïques représentent les trois épisodes de l’Evangile liés à Béthanie ... et c’est ici que nous avons rencontré Randa, une chrétienne locale.

Randa Tavitian
Cuisinière
« C’est un miracle de travailler ici, surtout parce que je n’ai jamais travaillé auparavant. Le Seigneur m’a donné l’opportunité de travailler en ce lieu et c’est sa volonté. J’ai senti que le fait de me trouver ici était un message précis de Dieu ».

À quelques pas de l’endroit se trouve la tombe de Lazare, la "grotte fermée par une pierre", mentionnée dans les Saintes Ecritures, près de laquelle Jésus s’est approché en disant : "Lazare, sors !" (Saint-Jean 11,43).

Un autre lieu saint vénéré par les chrétiens se trouve à l’intérieur de l’école orthodoxe de Béthanie.

Selon la tradition, ici, où se trouve aujourd’hui cette petite chapelle, Jésus a rencontré Marthe et Marie avant la résurrection de Lazare.

A l’intérieur il y a une pierre sur laquelle est écrit en grec : « Ici, pour la première fois, Marthe et Marie, ont entendu le Seigneur parler de la résurrection ».

KHADER SAMI BARAMKI
Directeur de l’école orthodoxe russe pour filles de Béthanie
« Ici, avant l’accomplissement de ce miracle, que s’est-il passé ? Jésus-Christ a rencontré les sœurs de Saint-Lazare, Marthe et Marie et leur a adressé des paroles d’espoir. Jésus leur a dit : "Je suis la résurrection et la vie. Celui qui croit en moi, même s’il meurt, vivra" (Saint Jean, 11). Et nous sommes des gens vivants, nous vivons la résurrection tous les dimanches ! ».

Ici, les restes d’une ancienne route sur laquelle, très probablement, Jésus a marché.

KHADER SAMI BARAMKI
Directeur de l’école orthodoxe russe pour filles de Béthanie
« Beaucoup de touristes viennent ici de partout dans le monde : du Brésil, de l’Italie, la Grèce, et même des États-Unis ... marchent sur ces pierres, pour se mettre sur les traces de Jésus-Christ et dire : « Seigneur Jésus, nous voulons marcher sur la même route que toi. Montre-nous le chemin, car Tu es le Chemin, la Vérité et la Vie ».

Vivre au pays des amis de Jésus est un privilège et une grâce !

Randa Tavitian
Cuisinière
« Nous devons éclairer avec la lumière de Jésus, montrer notre amour pour les autres et vivre en paix avec eux, malgré les différences mutuelles ».

KHADER SAMI BARAMKI
Directeur de l’école orthodoxe russe pour filles de Béthanie
« Nous sentons aussi que nous sommes amis de Jésus, nous voulons être ses amis, nous voulons être très proches de lui ».

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Votre réaction

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.



Découvrez la Terre sainte

Agenda
novembre 2018 :

Rien pour ce mois

octobre 2018 | décembre 2018

newsletter