Ordre Equestre du Saint-Sépulcre de Jérusalem-Lieutenance de Belgique
http://ordredusaintsepulcre.be/Aimer-et-servir-les-chretiens-de
        “Aimer et servir les chrétiens de Terre Sainte”

“Aimer et servir les chrétiens de Terre Sainte”

JERUSALEM - Voici un entretien avec Carola et Henrique Abreu. Ils sont bénévoles au Patriarcat latin de Jérusalem depuis février 2014, et membres de l’Ordre équestre du Saint-Sépulcre de Jérusalem. Au détour de quelques questions, un beau témoignage de foi d’un couple en mission passionnante au service de l’Eglise Mère.


1) Quand et comment êtes-vous arrivés en Terre Sainte ? Pourquoi avez-vous décidé de consacrer ce temps de votre vie à l’Eglise locale ? Quelle est votre motivation profonde ?

Nous avons déménagé à Jérusalem en février 2014, ayant accepté l’invitation de Sa Béatitude le Patriarche latin Fouad Twal et de Mgr William Shomali, à se joindre au Patriarcat dans sa mission, qui est d’aimer et de servir l’Eglise Mère et les chrétiens de Terre Sainte.

Nous avons beaucoup voyagé en Terre Sainte ces cinq dernières années, et après avoir réalisé en profondeur l’importance de la mission de l’Église catholique au Moyen-Orient, ainsi que ses besoins et défis véritables, nous avons décidé de consacrer quelques années de notre vie à faire du bénévolat au service de l’Eglise et des communautés chrétiennes. Le service des autres et l’esprit de charité ont toujours été notre principale motivation. En raison de la nature de notre vie professionnelle, nous avons dû changer plusieurs fois de pays et nous adapter à différentes cultures, mais nous avons toujours consacré une partie de notre temps à faire du bénévolat, en proposant notre aide aux institutions et aux personnes qui ont besoin de notre soutien.

En ce temps de grand besoin pour notre Église, nous avons reçu un appel spirituel important, et nous avons décidé de laisser derrière, notre pays, nos vies, nos familles, nos amis et nos biens matériels, pour le vrai bonheur, qui pour nous consiste à aimer et à servir l’Église ainsi que nos frères chrétiens les plus démunis.

2) En quoi consiste votre mission ?

Notre mission est de servir le Patriarcat latin de Jérusalem et ses projets afin d’aider à répondre aux besoins de la Terre Sainte.

En 2014, notre mission s’organise autour de trois grands axes :

a) Nous travaillons en collaboration avec le département média du Patriarcat, notamment en traduisant pour le site web des articles et documents en espagnol et en portugais.

b) Cette année, nous sommes également engagés dans les projets de la paroisse de Taybeh, en Palestine. Récemment, nous avons aidé à organiser avec succès le premier projet : le “Camp d’été œcuménique”, dans lequel nous avons eu tous les deux le privilège de parrainer et de travailler. Ce projet a bénéficié directement 264 enfants et 70 dirigeants (même pendant la guerre dans la bande de Gaza). Tous, ils ont été très heureux de ces quatre semaines intenses autant du point de vue culturel, religieux, que sportif et des loisirs. Nous avons encore deux autres projets cette année : la restauration d’une ancienne maison-musée palestinien typique (La Maison des paraboles) et le Centre des Jeunes de la paroisse ; à la fois au profit des pèlerins ainsi que les paroissiens. En plus des projets, nous travaillons également à la Maison des personnes âgées de Beit Afram, et à la paroisse avec le père Aziz Halawe, dans les activités de routine, comme l’accueil des groupes de pèlerins qui viennent à Taybeh, en partageant avec eux l’histoire du village, la situation chrétienne en Palestine et l’importance d’aider les communautés dans le besoin.

c) Dans notre temps libre, nous essayons de rendre visite aux paroisses que nous ne connaissons pas encore, les hôpitaux et les foyers pour enfants handicapés, comme les Sœurs du Verbe incarné à Bethléem, les sœurs de Mère Teresa de Calcutta à Naplouse par exemple.

3) Comment votre mission se rapporte à l’Ordre du Saint-Sépulcre ?

En tant que Chevalier et Dame de l’Ordre du Saint-Sépulcre de Jérusalem, nous portons en nous une grande mission et une importante responsabilité qui est de soutenir la Terre Sainte. L’objectif principal de l’Ordre en effet est de servir, de protéger, de maintenir et de soutenir les projets et œuvres du Patriarcat latin de Jérusalem et de la communauté chrétienne.

Nous avons voyagé à travers la Jordanie, Israël et la Palestine au cours des dernières années, et nous avons eu le privilège de visiter de nombreuses paroisses et de découvrir le grande et souvent héroïque labeur de nos prêtres, souvent confrontés à de nombreuses difficultés et défis. Tout au long de cette période, nous avons eu la joie et la grâce de soutenir certaines initiatives à Kerak et à Ader en Jordanie et Beit Sahour en Palestine.

L’appel que nous avons reçu de Dieu consiste à travailler en Terre Sainte, en mettant nos expériences professionnelles et personnelles au service de l’Église Mère.

4) La situation dans le pays est difficile et compliquée. Comment venir en aide aux chrétiens de Terre Sainte ?

Les chrétiens de Terre Sainte cette année sont confrontés à une période très difficile, de la guerre à Gaza, et la terrible persécution de nos frères et sœurs en Irak, en Syrie, et de nombreux autres endroits. Nous croyons que, dans un moment de tant de peine, de désolation et de désespoir ; la chose la plus importante est de montrer que les chrétiens ne sont pas seuls, et que nous sommes ici pour aider, soutenir et accompagner les aimer.

Nous avons commencé un petite récolte de fonds privée pour soutenir les familles de Gaza dans nos pays d’origine, et, grâce à Dieu, nous avons pu obtenir des aides. Nous continuons également à visiter régulièrement l’hôpital Saint-Joseph à Jérusalem, où quelques-uns des blessés les plus graves sont encore en traitement. La visite des patients est d’une grande importance, aussi simple que puisse paraître tendre une main secourable ou offrir une étreinte d’affection et de solidarité envers ceux qui souffrent dans un lit d’hôpital.

Nous croyons en la grande puissance de la prière et de la foi. C’est un moment où les chrétiens du monde entier doivent s’unir dans la prière pour la Terre Sainte, et en particulier pour les victimes innocentes de la guerre et de la persécution. Et en plus de la prière, il est plus nécessaire que jamais que la communauté chrétienne internationale se joigne aux efforts de l’Eglise Mère de Jérusalem pour aider les moins de 2% de chrétiens qui vivent en Terre Sainte, par la reconstruction sociale et humanitaire des lieux de vie et des projets éducatifs. Pour répondre à un unique objectif : faire vivre et soutenir l’Eglise dans le pays où notre Seigneur Jésus-Christ est né, a vécu, est mort et est ressuscité pour nous tous.

Propos recueillis par Myriam Ambroselli pour www.lpj.org

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Votre réaction

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.



Nouvelles de Terre sainte

Documents joints

Agenda
février 2017 :

Rien pour ce mois

janvier 2017 | mars 2017

newsletter