Ordre Equestre du Saint-Sépulcre de Jérusalem-Lieutenance de Belgique
http://ordredusaintsepulcre.be/Affaire-Cremisan-la-Cour-Supreme
        Affaire Crémisan : la Cour Suprême Israélienne annule la construction du (...)

Affaire Crémisan : la Cour Suprême Israélienne annule la construction du Mur

BEIT JALA - En ce Jeudi Saint 2 avril 2015, après neuf ans de bataille juridique, la Cour Suprême Israélienne a finalement rendu son verdict final sur la vallée de Crémisan, menacée depuis 2006 par le projet de construction du Mur de Sécurité. Le Patriarcat latin salue ce verdict qui tombe en faveur des chrétiens de la région.


Un tel projet aurait eu pour conséquence l’expropriation de terres appartenant à 58 familles chrétiennes de Beit Jala, ainsi que la séparation de deux couvents salésiens.

La Cour Suprême a finalement accepté la pétition contre la construction du Mur, et par conséquent l’armée israélienne devra renoncer à un tel projet, que la Cour a jugé « nuisible à la population locale et aux monastères de la vallée », soulignant que « le tracé du mur tel que suggéré par le Ministère Israélien de la Défense, n’est pas une alternative unique qui permettrait d’assurer la sécurité tout en étant le moins nuisible possible conformément à la Loi Administrative Israélienne » (Compte-rendu de la Société Saint Yves).

La décision finale de la Cour signifie que le Mur ne sera pas construit tel que le prévoyait l’Armée Israélienne. Une belle victoire et une consolation pour tous ceux, engagés depuis 2006 dans un combat juridique des plus complexes.

Le Patriarche latin de Jérusalem, Mgr Fouad Twal, s’est rendu à Crémisan cet après-midi même pour une conférence de presse, en présence des trois maires de la région, les maires de Bethléem, Beit Jala et Beit Sahour, et de plusieurs personnalités religieuses et politiques.

Sa Béatitude a souhaité remercier chaleureusement tous ceux qui se sont au fil des années engagés auprès de la communauté chrétienne de Terre Sainte, à l’échelle locale et internationale, notamment la paroisse de Beit Jala, la société Saint-Yves, la Secrétairerie d’Etat, les Conférences Episcopales des Etats-Unis et d’Europe, les Consuls de Jérusalem, les pères salésiens, les avocats engagés ainsi que les trois maires de la région qui ont rendu visite au Saint Père un mois auparavant pour plaider cette cause.

Grâce au nombre immense de ceux qui se sont engagés pour cette cause, la voix des familles de Crémisan a pu être entendue sur la scène internationale. Côté israélien, cette cause a reçu également un important soutien, notamment de la part d’avocats et même d’anciens militaires et de rabbins. Sa Béatitude a salué là « une victoire pour la justice israélienne elle-même puisqu’elle a eu le courage de prendre une pareille décision. »

Ce dernier a rappelé également « l’efficacité de la prière » et comment l’ancien curé de Beit Jala a persévéré pendant des années à célébrer, sur place, la messe chaque vendredi en présence de dizaines de paroissiens et de gens de toute religion.

Le Patriarche, en ce Jeudi Saint, premier jour du Triduum pascal, a terminé en soulignant que cette nouvelle constitue « un joyeux signe de la Résurrection » pour les chrétiens de Terre Sainte.

Sources : www.bbc.com, www.lpj.org et Radio Vatican

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Votre réaction

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.



Nouvelles de Terre sainte

Agenda
février 2017 :

Rien pour ce mois

janvier 2017 | mars 2017

newsletter